Connect with us

Critique

Notre critiques des tomes 5 et 6 de Le jour où j’ai décidé d’envahir la terre

Saya

Published

on

Dessinateur : Ogawa Maiko
Scénariste : Ogawa Maiko
Éditeur : Ototo Manga
Collection : Shonen
Genre : Suspense, Science-fiction
Public : + 12 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 29 janvier 2021
Prix : 6,99€
Statut de la série : Terminée en 15 volumes

Acheter Site officiel

Résumé

Les saisons changent, le temps des vacances d’été est arrivé.

Kôichi sait enfin ce qui s’est passé 10 ans auparavant. Ôtori est excitée par ce qui sera son tout premier été. Mais les sentiments d’Ayla et de Nagi sont bien plus troubles…

Notre critique

Ôtori est toute joyeuse : elle va passer ses premières vacances d’été en compagnie de Kôichi. Mais avant, il faut réussir les examens et ce n’est pas gagné pour les jumeaux. Avec Ayla, Ôtori va donner quelques cours de soutien aux deux garçons. Les vacances commencent enfin, mais de façon tragique pour nos deux aliens : Ayla voit son frère Vagitt arriver et Ôtori, qui espérait aller à Hawaï, se rend compte que ce ne sera pas possible. Mais heureusement, il n’y a pas qu’à Hawaï qu’on s’amuse! Et nos héros vont profiter des joies du parc aquatique avant qu’Ôtori découvre qu’elle n’est pas la seule Orbério à vouloir conquérir la Terre. De son côté, Ayla est intriguée par le frère aîné de Kôichi. Mais tout cela n’empêche pas nos jeunes héros de lutter ensemble pour protéger la Terre. Mais de son côté, Nagi tisse une étrange toile…

On découvre nos héros, qui en plus de protéger notre Terre, profitent des plaisirs de la vie quotidienne. Entre examens et vacances, leurs cœurs palpitent et s’éveillent à de nouveaux sentiments, comme l’amour et la jalousie par exemple. Nos héros profitent de l’eau rafraîchissante du parc aquatique et des joies de la fête du sport au lycée. Mais tapi dans l’ombre, un alien a décidé de conquérir le monde et il a un allié de choix pour mettre son plan à exécution.

Avec ce shonen au dessin fort classique et au scénario qui traite de l’invasion des aliens, on ne s’attend pas à découvrir des personnages aussi malmenés par leurs émotions et autant de mystères. Amour, tristesse, jalousie, colère et joie de vivre, on profite de toute une gamme d’émotions, qui permettent à nos héros de grandir. Dans ce titre, on trouve aussi de l’humour, notamment grâce à Riko, qui n’en rate pas une pour faire des bêtises. Le trait est régulier, avec peu de décor, mais les aliens rencontrés sont originaux et en adéquation avec l’ambiance créée dans ce manga. Seule bémol : entre Ayla et Ayra, ce serait bien d’avoir une certaine uniformité dans l’écriture du prénom, surtout pour les lecteurs les moins aguerris, même si cela se prononce de la même façon en japonnais. Sur le tome 5, on découvre Ayla, Ôtori, Riko et Kôichi qui profitent des vacances d’été. Sur le sixième tome, Ôtori, Riko et Kôichi ont les pieds -et les pattes!- dans l’eau. Soulevez les jaquettes pour prolonger le plaisir d’être avec nos héros!

Notre critiques des tomes 5 et 6 de Le jour où j’ai décidé d’envahir la terre
Conclusion

Entre sentiments et vacances, fêtes du sport et aliens, mystères et examens, nos héros profitent de leur vie de lycéens. On suit avec plaisir ces aliens qui se sont attachés à notre planète bleue. Bonne lecture!

Scénario
90
Dessin
90
Édition
90
Originalité
90
Mise en scène
85
Intérêt sur la durée
95
On a aimé :
Un parfait mélange entre action et sentiments 
Deux tomes en même temps
Riko est tout mignon
On a moins aimé :
Ayla ou Ayra?
90

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

forty two − = thirty five