Connect with us

Actualité Manga

Un one-shot réalisé par Makoto Morishita sera prépublié dans le Monthly Shônen Gangan

Dakus

Published

on

Suivez toute l'actu de Im : Great Priest Imhotep et Konjiki no Yasha sur Nipponzilla, le meilleur site d'actualité manga, anime, jeux vidéo et cinéma

L’auteure de Im est de retour avec une histoire courte.

Les éditions Square Enix ont annoncé qu’un one-shot intitulé Konjiki no Yasha sera prépublié le 12 mai 2020 dans le prochain numéro du Monthly Shônen Gangan ! Cette histoire courte sera réalisée par Makoto Morishita, l’auteure de Im : Great Priest Imhotep, et il s’agira de dark fantasy dans un style japonais.

Le 11ème et dernier tome de Im est disponible depuis le 7 février 2019 chez Ki-oon.

Résumé

« Depuis qu’elle est toute petite, Hinome n’a aucun ami. À l’école, on la dit maudite… Et pour cause : chaque son qui sort de sa bouche se transforme en flamme mortelle ! Alors qu’elle rentre comme d’habitude chez elle sans avoir parlé à qui que ce soit de la journée, elle tombe sur un étrange garçon en pleine cavale dans les rues de Tokyo. Elle lui propose de l’héberger, avant de découvrir qu’elle a devant elle rien de moins qu’Imhotep, le plus grand prêtre-sorcier de l’Égypte ancienne ! Malgré ses airs d’adolescent, il cache d’immenses pouvoirs… si grands qu’il s’est attiré la colère des dieux. Considéré comme le pire criminel de tous les temps, il a été condamné à un sommeil artificiel… Mais 3 000 ans plus tard, le monde est de nouveau menacé par les Magai, des démons maléfiques, et les geôliers d’Im n’ont d’autre solution que de faire appel à lui pour régler le problème. Imhotep, qui voue une haine profonde à ces créatures, ne se fait pas prier pour les éliminer… en commençant par celle qui avait pris possession du corps de Hinome ! Réunis par le destin, Im et la jeune fille se lancent dans un combat sans pitié, avec pour le mage une chance de trouver la rédemption au bout du chemin… »

Source : Anime News Network

Fondateur de Nipponzilla. Cet amateur de mangas, de japanimation et de jeux vidéo japonais n'a peur de rien, et surtout pas de s'intéresser aux œuvres les plus méconnues... au risque de tomber régulièrement sur de belles bouses.