S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Komatsu
Scénariste : Komatsu
Éditeur: Taifu Comics
Collection : Yaoi
Genre : Romance
Public : Averti
Contenu : 176 pages
Sortie : 25 janvier 2018
Prix : 8,99€
Statut de la série : Terminée en 1 tome

Acheter Site officiel

Résumé

« Takashi et Yasu ont grandi dans la même petite ville de campagne, ils sont amis depuis toujours. Mais alors que Takashi rêve de quitter ce lieu ennuyeux, Yasu a décidé de reprendre le commerce de ses parents. Inconscient des réelles motivations de Yasu qui n’ose rien lui avouer de peur de perdre son amitié, Takashi s’acharne dans ses révisions afin d’intégrer une université de Tokyo… Lors d’une réunion d’anciens élèves, Sanô se souvient de Suô, le mauvais garçon dont il était devenu le souffre-douleur mais qui a fait vibrer son cœur comme personne… Sako a été traumatisé par les moqueries des filles quant à sa passion. C’est pour échapper à une dragueuse qu’il prétend être gay et se jette sur le premier venu pour le présenter comme son copain. Mais voilà que celui-ci, élève de son lycée, lui propose de sortir avec lui… Depuis le collège, Daisuke a toujours protéger Kaname face à ses problèmes familiaux mais aujourd’hui, alors que son ami a encore besoin de lui, Daisuke aimerait vraiment qu’il voit en lui plus qu’un ami… »

Notre critique

Sous le titre de son premier récit, ce recueil regroupe quatre jolies histoires d’amour, plus ou moins originales et pas franchement roses.

Komatsu présente ainsi le parcours sentimental maladroit de plusieurs personnages qui pensent peut-être plus à eux-mêmes qu’à l’autre. Dans chaque histoire, il y a celui qui « pense à » l’autre et celui qui ne voit rien et passe à côté de l’amour.

Takashi aime son ami Yasu mais est si habitué à sa présence à ses côtés qu’il en oublie ce que le quotidien pourrait être sans lui, acharné qu’il est à vouloir vivre différemment que la plupart de ceux qui l’entourent. Choisissant de vivre d’abord ppour lui-même et malgré les confidences de Yasu, il comprend trop tard qu’il a perdu quelque chose d’important, une chance de bonheur qui ne se présentera peut-être plus… à moins qu’il sache la provoquer à l’avenir. Mais le voudra t-il ? Komatsu nous laisse dans l’ignorance ou garde une suite dans sa manche pour un prochain récit…

Les trois autres aventures amoureuses alternent entre drame et comédie. Les souvenirs douloureux de Sano sont empreints de regrets tandis que le quiproquo amoureux provoqué par Sako le plonge dans une situation inédite avec un gars qui a tout d’un voyou mais se révèle un petit ami attendrissant et attentionné. De quoi lui faire changer d’avis quant à cette relation qui, au départ, n’était qu’une mascarade destinée à éloigner les filles trop collantes. Enfin, l’amitié fusionnelle qui lie Daisuke à Kaname es t à la fois basée et dépendante des problèmes familiaux de Kaname. C’est à cause de cela qu’il a tant besoin de Daisuke depuis toujours et grâce à cela qu’ils sont si proches. Mais les sentiments de Daisuke ne peuvent plus passer après les problèmes de Kaname et le voilà qui se laisse aller à exiger des baisers, des caresses et à risquer de blesser son ami déjà bouleversé par ce qu’il doit endurer avec ses parents. L’acceptera-t-il ou le repoussera t-il définitivement ?

La complexité des émotions, des sentiments et des personnalités mise en scène par Komatsu fait de ce recueil un petit bijou de yaoi qui s’attache plus à nous dépeindre des situations réalistes et des protagonistes attachants, perdus entre leur propre psychologie, le monde qui les entoure, les questionnements adultes et la crainte de l’avenir que du romantisme basique qui pousserait bien vite de beaux garçons dans le même lit.

Le dessin de la mangaka rappelle la délicatesse d’une Rihito Takarai tant par son chara-design très expressif que par sa mise en scène insistant sur chaque aspect de ces relations en proie à bien des troubles. On peut regretter quelques similitudes entre Takashi et Yasu qui font que l’on peine parfois à les distinguer. Le travail sur les arrières plans enveloppe bien les scènes et apporte un vrai plus à l’ambiance de chaque récit.

Je pense à toi permet à Komatsu de faire une entrée très réussie sur le marché français.

Notre critique de Je pense à toi

Tourments amoureux d'une jeunesse qui entre dans le monde adulte et aux choix qu'il implique.

Scénario90%
Dessin90%
Edition96%
Originalité74%
Mise en scène84%
Intérêt sur la durée96%
On a aimé :
  • Quatre récits dans un volume
  • Alliance romance-psychologie des personnages
  • Récits réalistes
On a moins aimé :
  • Un chara-design qui peut encore s’améliorer
88%Note Finale

A propos de l'auteur

Rédactrice manga de Nipponzilla. Dévoreuse manga, BD et livres en tous genre, bavarde absolue, elle s’attaque à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un bon titre et qu’importe les déceptions, elle s’acharne pour vous dénicher des perles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.