S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Daichi Matsuse
Scénariste : Tappei Nagatsuki
Éditeur : Ototo
Collection : Shonen
Genre : Fantasy, Baston, Fantastique,
Public : Tout public
Contenu : 176 pages
Sortie : 19 janvier 2018
Prix : 6,99€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

« Grâce à l’aide de Béatrice, Subaru a surmonté la nuit fatale et échappé à une nouvelle mort horrible et douloureuse. Mais son soulagement est de courte durée : le mauvais sort qui lui a été jeté s’est reporté sur un autre habitant du manoir ! Désespéré par les conséquences de sa lâcheté, Subaru ne sait que faire, comment réparer et sauver ses amis ? Cela signifie t-il que la sorcière responsable de ces malheurs ne serait pas parmi ceux qui vivent au manoir ? Une lueur d’espoir se fait jour en lui mais Subaru va devoir réunir tout son courage pour agir et affronter une quatrième mort réversible… »

Notre critique

Aaahh, ce n’est pas encore avec ce tome que l’on aura le fin mot de l’arc Une Semaine au Manoir mais quel suspense !!! Après avoir survécu grâce à la protection magique de Béatrice, Subaru se pensait sorti d’affaire et ses liens avec les habitants du manoir protégés mais la réalité brutale s’impose de nouveau. Il perd un de ces êtres chers et comprend que sa lâcheté ne peut que dévier le malheur, pas l’éviter. Pour réparer ce qu’il pense alors être son tort, il sait qu’il ne lui reste qu’une chance : mourir de nouveau pour remonter le temps et empêcher la mort de frapper de nouveau, sauver ses amis et sa propre vie afin de sortir de cette boucle de morts réversibles qui semble sans fin.

Il réunit son courage, affronte une fois encore la douleur et recommence avec une détermination toute neuve. Ce n’est pas pour lui qu’il va se battre mais pour sauver cette vie qui lui est devenue précieuse, celle d’une de ces charmantes compagnes d’aventure. Il met à profit le temps remis à zéro en enquêtant auprès de tout ce que son entourage compte de magiciens et remonte lentement la piste des indices jusqu’à la sorcière responsable de ses maux. Affaire complexe qui occupe tout le tome sans nous laisser de répit. Avec Subaru, on apprend les sources de magie de ce monde dans lequel il vit (et meurt) désormais, on comprend aussi que son pouvoir a beau être peu pratique, il recèle tout de même en lui une certaine forme de magie qu’il lui faudrait développer. Grâce à l’aide que chaque protagoniste lui apporte, il finit par trouver la source, le lieu où vit la sorcière et le moment exact qui a fait de lui sa cible. Et c’est avec la fin de ce tome que l’on approche du combat final contre celle que ses amis nomment la sorcière de l’envie.

On est saisi par les différentes facettes d’un Subaru qui perd un peu son masque de jovialité : la peur de la douleur et de la mort demeurent naturelles même pour un être qui a la capacité de revenir à la vie en remontant le temps. Ses larmes, son désespoir quand il comprend les conséquences de ses choix, son courage un peu naïf et commun pour un héros de manga n’en est pas moins touchant et fidélise le lecteur qui ne peut que s’attacher à lui. Les indices semés un peu partout tout au long du tome sont passionnants et font que le déroulé narratif est fluide. On accompagne un Subaru déterminé, malgré sa peur d’échouer, à mener cette enquête jusqu’au bout, non plus seulement pour lui-même mais surtout pour éviter le chagrin de perdre une fois encore un être cher. Si cela rejoint les conclusions du premier arc, les circonstances sont telles que la similitude n’est pas si flagrante et finit par s’intégrer totalement à la personnalité du héros. Il est tout aussi agréable de découvrir de nouvelles choses sur les autres personnages, la générosité bien cachée de Béatrice, la tendresse d’Emilia, l’étrangeté de ce qui unit Roswaal aux jumelles Rem et Ram.

Toujours aussi soigné le graphisme sert parfaitement le récit avec un bon rythme de mise en cases, une mise en valeur de la psychologie des personnages, des tourments qui assaillent le héros et de l’évolution de ses relations avec les différents autres protagonistes. Les environnements situent bien les différentes strates de l’action et créent une bonne atmosphère variable selon les situations et les réflexions de chacun.

Notre critique du tome 3 de Re:Zero - Re:Life - Arc 2 : Une Semaine au Manoir

Dans l’ombre, la sorcière de l’envie change de cible et Subaru perd un autre être cher ! Mais rien n’est perdu, à condition qu’il accepte de mourir encore une fois…

Scénario94%
Dessin94%
Edition97%
Originalité95%
Mise en scène96%
Intérêt sur la durée95%
On a aimé :
  • Enquête prenante et bien menée
  • Evolution de Subaru qui laisse voir ses faiblesses
  • Développement général du récit
On a moins aimé :
  • Il faudra attendre le prochain tome pour avoir le mot de la fin
95%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.