S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Titre : Waltz
Genre : Suspense, Fantastique
Catégorie : Shonen
Prix : 7€
Date de sortie : 10 Mai 2012
Editeur : Kurokawa
Mangaka(s) : Megumi Osuga, Kotaro Isaka

L’homme est un loup pour l’homme et la seule issue pour les brebis égarées est : la mort. « La Cigale » sous ce pseudonyme se cache un tueur à gages désabusé et impulsif. Dans les bas-fonds, la seule évocation de son nom fait trembler les plus endurcis des mafieux. Mais qui est vraiment cet assassin et quelles sont ses motivations ? Courage… Confrontation… Détermination… Laissez-vous emporter dans une valse ensanglantée pour le découvrir.

Résumé des évènements : A la fin du premier tome, « La Cigale » se retrouvait face à sa proie : le présumé « Briseur de nuques », mais un mystérieux groupe vint rapidement s’interposer entre eux. Mais se que notre jeune ami ne savait pas, c’est qu’il n’avait pas n’importe qui devant lui ! Il devait faire face à une organisation mafieuse connue sous le nom de « Tic-Tac », dirigée par une tueuse professionnelle assez tordue, et travaillant pour le solde d’un dénommé « Chapelier ».

Leur objectif était également ce pseudo-briseur de nuques, mais eux le voulait vivant. Du moins pour le moment. Avant même que notre jeune tueur amateur ait pu faire quoi que ce soit, sa proie fut bâillonnée et emmenée par quelques membres de ce groupuscule. Et c’est alors que la Cigale se trouva dans une situation des plus délicates… Il devait faire face à une vingtaine d’hommes armés et surentrainés, parviendra-t-il à se sortir de cette mauvaise passe ?

L’avis de la rédaction : Après un premier tome somme toute assez sympathique, mais pas très excitant étant donné qu’il se contentait de poser les bases, ce second volume nous offre une bonne dose d’action avec de nombreux moments de suspense et rebondissements à la clé. On s’amuse également toujours autant à essayer de cerner ce duo étrange que sont la Cigale et Iwanishi. Où leurs disputes finissent souvent au bord d’un bain de sang ! Puis le coup de crayon de Kotaro Isaka ne cesse de nous étonner. Au travers des traits épais qu’il donne aux personnages, on parvient presque à ressentir leurs émotions ! Un grand moment de bonheur, on attend la suite avec impatience.

Notre note : 

A propos de l'auteur

Fondateur de Nipponzilla. Cet amateur de mangas, de japanimation et de jeux vidéo japonais n'a peur de rien, et surtout pas de s'intéresser aux œuvres les plus méconnues... au risque de tomber régulièrement sur de belles bouses.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.