S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Trois ans d’attente aura été nécessaire mais la suite de Tokyo Ghoul s’apprête enfin à être dévoilée.

Une mise à jour du site officiel de Tokyo Mx a permis de découvrir que la chaîne de télévision japonaise lancera le 3 avril 2018 à 23h00 la diffusion de Tokyo Ghoul:Re ! Cette adaptation en anime sera toujours réalisée par le Studio Pierrot et Chûji Nikasano adaptera une nouvelle fois le scénario, mais le rôle de réalisateur sera occupé par Odahiro Watabe (Soul Buster) et Atsuko Nakajima (Ranma 1/2) se chargera du character design.

L’arc final du manga a débuté dernièrement, il n’est donc pas impossible que Studio Pierrot en profite pour adapter d’une traite l’ensemble de Tokyo Ghoul:Re.

Résumé

« Elles se fondent dans la foule pour mieux se nourrir de chair humaine. Elles ressemblent aux hommes, mais leur existence est bien différente… Elles sont appelées “goules”. Le CCG, une organisation gouvernementale chargée d’étudier et de combattre les goules, met sur pied un nouveau groupe pour répondre aux exigences de sa mission. Cette unité est exclusivement composée de sujets expérimentaux… Leur nom, les “Quinckes”. Ce groupe atypique a pour mentor un jeune inspecteur de première classe, Haise Sasaki. Ensemble, ils seront vite happés par l’immense métropole de Tokyo, dont les méandres cachent parfois des visages familiers… Suite directe de Tokyo Ghoul, Tokyo Ghoul : Re témoigne de l’audace permanente de son auteur. Non content, dans son premier cycle, de nous faire découvrir son Tokyo fantastique par les yeux des goules, Ishida renverse complètement ce principe dans :Re en prenant cette fois le point de vue des policiers chasseurs de goules ! Qui sont les méchants ? »

Source : Ryokutya

Une réponse

  1. Tonytrip

    Même en rushant, un 2 cours sera(it) du gâchis comme pour le manga d’origine :peu importe à quel point l’ensemble de la 1ère adaptation fonctionnait un minimum (c’était même pas un problème de fidélité, mais davantage un manque de pertinence d’un tel écart/choix scénaristique de plus en plus risible), c’était quand même… moyen, surtout durant √A !

    Bref, « wait & see » !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.