S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
C’est avec la volonté de promouvoir la figurine dans l’hexagone que le site internet Shadonia a décidé de se lancer dans la réalisation d’un magazine en ligne.
Présentation :
« Shadonia, c’est des reviews de figurines, des critiques d’anime et mangas, mais aussi de nombreux articles à partager ! Et surtout, sur Shadonia, vous lecteurs, vous pouvez aussi participer ! » cf.: leur page Facebook
Depuis presque trois ans, l’équipe Shadonia fait découvrir à ses lecteurs la figurine par le biais d’actualités, de présentations et de photographies.
Dans le but de poursuivre cet objectif, une version magazine a été lancée le 10 septembre 2012 avec un rythme de publication trimestrielle (Septembre, Décembre, Mars et Juin).
Le projet est né d’une longue réflexion, car les créateurs du site souhaitaient proposer une nouvelle façon de lire Shadonia et de suivre l’actualité relative aux figurines, tout en faisant découvrir cette passion au plus grand nombre. Il existe deux versions du magazine pour chaques numéros disponibles : l’une en visionneuse gratuite et l’autre payante – 3 euros – qui permettra de télécharger le fichier PDF et ainsi pouvoir le lire de façon offline. Cette version payante est mise en place pour ceux souhaitant soutenir le projet du magazine.

En effet, il est d’ores et déjà possible de feuilleter en ligne le premier volume de Shadonia Magazine. Une première édition sous le signe de la découverte avec une sélection de sept reviews (revue / critique), un dossier sur le fabricant européen Tsume, un portrait et une interview du sculpteur Takeshi Miyagawa, des chroniques sur la venue de Joe Hisaishi (compositeur, pianiste, chef d’orchestre et parolier) en France ou encore le doujinshi Notes de Dara (mangaka d’Appartement 44) et bien d’autres choses encore.

Le staff : 

Du site ~Charline Tramier est la rédactrice et photographe du site (qui travaille en binôme avec son compagnon). Stevens Werquin, alias Shad’ (son compagnon), est la personne qui s’occupe du design et de la conception du site et qui supervise tout. Cependant ces deux fondateurs du site sont parfois aidés d’autres rédacteurs qui l’agrémentent de façon occasionnelle, comme par exemple Shinjiro Strike.
Mais il y a également les fans et lecteurs qui leur font des propositions d’articles

Du magazine ~
Pour le magazine, l’équipe est un peu plus grande, il y a toujours Charline qui occupe les mêmes fonctions que sur le site accompagnée de Stevens qui se charge de la mise en pages. Puis il y a aussi deux correcteurs, Philippe S. (Shinjiro Strike) et David Nguyen (JayBi). Sans oublier deux amis du couple, un qui aide au design du mag depuis le 3e numéro, et un qui fait des propositions d’articles depuis le 4e numéro.
La mascotte, Sana (voir l’image en bas de l’article), est un original character réalisé par Wanaca, une artiste espagnole de talent découverte sur DeviantArt. Vous pouvez d’ailleurs accéder à sa page en cliquant ici.


Charline Tramier raconte :

« La naissance de Shadonia s’est faite naturellement, quand en commençant la collection de figurine, j’ai aussi commencé la photographie. Stevens m’a donné un endroit pour partager tout ça et Shadonia est né. Au début c’était un petit blog, qui a grandi au fil du temps.
Le magazine quant à lui est né de la volonté de fêter les 3 ans du site internet, un peu en avance. On avait aussi envie de davantage promouvoir notre passion, car même si petit à petit, les figurines se font une place (on le voit en convention comme à la Japan Expo), ca reste encore assez méconnu.
Alors on avait envie d’essayer quelque chose de nouveau tout en touchant un public plus large.
Du coup, le magazine reprend les même thématiques que le site internet, mais de façon un peu plus professionnelle et poussée. Il y a donc des présentations de figurines (sorties ou à paraitre), des dossiers, des portraits/interviews, et des articles divers (Découverte, Coups de Cœur, Culture, Japon, Shopping).
On a aussi un espace plus communautaire avec une sélection de blogs que l’on veut promouvoir et une page écrite par les lecteurs. A l’occasion de la naissance du magazine, nous avons d’ailleurs conçu une nouvelle mascotte, Sana, qui est dessinée par Wanaca, une artiste espagnole à qui nous passons des commissions chaque fois que l’on en a l’occasion.

Généralement on propose le magazine dans la première quinzaine du mois, avec quelques modifications selon les planning d’impression (la sortie du numéro 4 a été avancée afin d’avoir nos exemplaires papiers pour Japan Expo par exemple). L’impression papier, quant à elle, a débuté avec le 3ème tome, suite à la demande des lecteurs. Cependant, comme ça reste un tirage assez faible, le prix est défini par le nombre de commandes. A titre d’info, le 3eme s’est vendu 7€ et le 4ème 7.70€ (prix incluant les frais de port vers la France).
Pour parler du fonctionnement, en fait, un mois avant la sortie du numéro en ligne, on propose aux lecteurs de passer une pré-commande du volume papier. Le paiement, lui, ne se fait qu’à la clôture de la période de pré-commande et le prix est défini par le nombre d’exemplaires commandés (j’ai d’ailleurs réalisé un tableau). Pour tenir informer les lecteurs, on met en place une petite image qu’on met à jour pour donner le nombre de commande chaque jour.
Du coup, forcement, le numéro n’est pas disponible en librairie. Après, si certaines librairies ou magasins spécialisés nous le demandaient, on le ferait. Le projet reste encore assez « amateur » concernant le tirage mais on espère pouvoir le faire grandir !
Cette année, à cause de changements dans ma vie professionnelle, nous n’avons pas pris de stand à Japan Expo, cependant, c’est quelque chose que l’on essaiera de faire si l’on en a l’occasion. Nous espérons aussi pouvoir rencontrer nos lecteurs prochainement car la proximité est quelque chose de vraiment important pour nous. En fait, le magazine, on le fait pour nos lecteurs, car concrètement nous ne gagnons par d’argent, nous ne rentrons même pas toujours dans nos frais. Mais on trouve l’aventure intéressante et on avait envie de leur faire plaisir. »

Sana, la mascotte !

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.