S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Titre : Les enfants loups, Ame et Yuki
Titre original : Okami kodomo no ame to yuki
Réalisateur : Mamoru Hosoda
Chara-designer : Yoshiyuki Sadamoto
Studios : Madhouse
Durée : 117 minutes
Sortie : 28 aout 2012
Lorsque son conjoint meurt subitement en lui laissant la charge de leurs deux enfants en bas âge, Hana décide de quitter la ville pour vivre à la campagne. Car Ame et Yuki tiennent de leur père un secret : ce sont des enfants loups, qui peuvent changer d’apparence à leur guise. Hana doit alors élever ses enfants à l’abri des regards, sans avoir quiconque pour l’aider à les éduquer … d’ailleurs, doit elle les éduquer comme des enfants ou comme des louvetaux ?

Après la Traversée du Temps et Summerwars, l’équipe d’Hosada nous offre un nouveau chef d’oeuvre, totalement différent des deux autres. Hosada avait prévenu : son prochain film comporterait moins de personnages (pas étonnant quand on imagine le bazar que ça a du être avec Summerwars), et beaucoup plus familial. On suit donc le quotidien peu banal d’une famille monoparentale avec deux enfants …

Avant de rencontrer le père de Yuki et Ame, Hana était une simple étudiante, avec un petit boulot. Après quelques années de romance, elle se retrouve brutalement seule à élever ses deux enfants, sans travail, dans une vieille maison en ruine au fin fond de la campagne, qu’elle commence à retaper avant de s’attaquer aux cultures de légumes afin de nourrir sa famille … de rudes épreuves que doit porter notre héroïne sur ses frêles épaules ! Et en tant que spectateurs, on a envie de la soutenir, on l’encourage et on attend avec impatience de voir comment elle va s’en sortir !

Et bien sûr, pour ne pas aider, les deux enfants ne sont pas toujours faciles à gérer ! Yuki ne tient pas en place et Ame est peureux et a sans cesse besoin d’attention, mais tous deux sont extrêmement attachants et leur chara design sont craquants au possible !

On ne peut pas citer Les Enfants Loups sans citer le travail encore une fois excellent de Yoshiyuki Sadamoto, à qui on doit entre autres les deux premiers films d’Hosoda et la série culte Evangelion. Tout en restant fidèle à son style, il a su adapter son trait pour refléter toute la douceur du film !

Au final, il n’y a pas beaucoup d’actions dans le film, ni beaucoup de dialogues. Le rythme est assez lent, et il y a des passages sans paroles, mais les personnages sont tellement travaillés et les émotions tellement bien retranscrites qu’on est tout de suite plongé dans l’histoire ! Tout est basé sur l’ambiance et l’attachement aux personnages, et c’est surtout une bonne leçon de vie, pleine d’espoir, qui vous apprend à « toujours garder le sourire, même dans les moments tristes … ça rend les choses plus faciles »

A voir et à revoir absolument !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.