S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Kamome Hamada
Scénariste : Kamome Hamada
Editeur : Taifu Comics
Collection : Yaoi
Genre : Yaoi blue, romance
Public : Public averti
Contenu : 198 pages
Sortie : 27 juin 2019
Prix : 8,99
Statut de la série au Japon : Oneshot

Acheter Site officiel

Résumé

« Akira est un lycéen qui n’aime que les garçons. Pour oublier ses déceptions amoureuses, il décide d’écrire un blog de cuisine pour y poster ses recettes personnelles jusqu’au jour où Masaru lui demande s’il sait cuisiner parce qu’il est homosexuel… Une entrée en matière peu prometteuse mais qui marque le début d’une relation pour le moins surprenante entre les deux garçons… »

Notre critique

On a souvent coutume de penser que ce genre de récit est d’une candeur trop belle pour être réaliste, à tel point que l’on se dit que cela n’est vrai que dans un yaoi qui se doit de suivre certains codes définis pour se vendre auprès du public. Pourtant, la mangaka Kamome Hamada et ses éditeurs clament haut et fort que ce manga est basé sur une histoire vraie et nous le prouvent en fin de tome avec deux bonus dont une interview du blogger qui l’a inspiré.

Classiquement, Akira est donc un lycéen qui ne se cache pas mais ne revendique pas non plus son goût pour les garçons. Il tente parfois sa chance avec certains camarades, sans succès. Comme il cuisine pour sa mère mangaka et ses assistantes, la suggestion lui est faite de partager son coup de main culinaire sur le web.

Un passe-temps étant bienvenu pour oublier ses échecs amoureux, Akira se lance. Un jour, un post l’interpelle : un certain Masaru lui demande si ses dons de cuistot ne seraient pas liés à son homosexualité (comme si la cuisine était un domaine exclusivement féminin…). Idée fantasque qui fait sourire Akira et agace ses fidèles lecteurs, elle ne le vexe pourtant pas, à tel point qu’il commence par répondre nonchalamment au maladroit avant d’entamer une sorte de relation amicale par messages interposés.

Le temps passe et, un beau jour, alors qu’il vient d’entrer en fac, Akira tombe nez à nez avec Masaru qui tenait à le rencontrer pour s’excuser. Surpris du sérieux du jeune homme, Akira accepte de l’écouter et le quitte sans se douter qu’il va s’incruster quelques semaines plus tard dans sa vie sous prétexte qu’il est tombé amoureux de lui !

Incapable de lui refuser la colocation demandée, Akira l’accepte sous son toit, convaincu qu’un hétéro ne peut pas être aussi sincère, persuadé qu’il fait une fixette qui lui passera. Pour preuve : Masaru n’est pas jaloux du copain qu’il a déjà, ne le touche jamais, ne lui reproche jamais rien… Mais les mois passent et Masaru prend peu à peu de l’assurance avec lui, demandant à lui tenir la main de plus en plus souvent, puis osant des baisers…sans jamais franchir la limite d’une certaine intimité alors qu’ils dorment dans le même lit.

Les doutes s’installent pour Akira qui refuse de croire qu’un hétéro puisse virer homosexuel par amour. Il pense que Masaru va gâcher sa vie en insistant, qu’il doit le décourager pour le préserver. L’amour de Masaru sera-t-il assez fort pour braver sa famille et la société ?

Ce doux récit se parcourt avec plaisir tant les personnages sont sympathiques et l’évolution de leur relation mesurée dans le temps. Flottant entre réalisme et surprenante évolution d’un Masaru dont le caractère déconcerte autant Akira que le lecteur, A Story of Love porte bien son titre. Au final, on se laisse convaincre comme Akira d’autant que son point de vue est le fil conducteur exclusif de la narration.

Le dessin de Komome Hamada n’a rien d’exceptionnel, il s’applique à mettre en scène le récit, à souligner les instants forts de cette relation atypique et intimiste. L’accent est mis sur le chara-design tout en contraste entre les deux protagonistes. L’atmosphère oscille entre fleur bleue et drame, essentiellement grâce aux questions que ne cesse de se poser Akira.

Les bonus sont amusants, une interview du modèle d’Akira et quelques photographies de sa vie de couple. Ce sont vraiment des bonus dont l’utilité ne vise qu’à appuyer l’argument « histoire vraie » mais plairont aux fans du genre.

A Story of Love est un yaoi plaisant, assez réussi dans la catégorie histoire réaliste même si le côté exceptionnel attendu n’est pas forcément au rendez-vous, à moins que cette simplicité ne soit justement le reflet de notre réalité ! Le lecteur choisira son camp…

Notre critique de A Story of Love
Akira pensait que tous les hétéros étaient les mêmes, surtout Masaru qui lui demandait s'il aimait cuisiner parce qu'il est gay...jusqu'à ce qu'il se présente à lui pour s'excuser...
Scénario80%
Dessin75%
Edition90%
Originalité75%
Mise en scène80%
Intérêt sur la durée70%
On a aimé :
  • Personnages attachants
  • Psychologie fouillée
  • Mise en scène efficace
On a moins aimé :
  • Réalisme pas si poignant que ça
  • Dessin sans originalité
75%Note Finale

A propos de l'auteur

Rédactrice manga de Nipponzilla. Dévoreuse manga, BD et livres en tous genre, bavarde absolue, elle s’attaque à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un bon titre et qu’importe les déceptions, elle s’acharne pour vous dénicher des perles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.