S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Kentarô Fukuda
Scénariste : Kentarô Fukuda
Éditeur : Soleil Manga
Collection : Shônen
Genre : Fantastique
Public : + 14 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 28 novembre 2018
Prix : 7,99€
Statut de la série : Terminée en 1 tome

Acheter Site officiel

Résumé

« Mamoru Kaname, 16 ans, peut voir la mort de ceux qu’il touche, ce qui lui vaut le surnom de  » dieu de la mort « . Un jour, il découvre comment Kana Shiraishi doit mourir. Il s’engage alors dans une lutte sans fin pour changer le destin de celle qu’il aime. »

Notre critique

Avant de commencer « In one’s last moment » je l’avais déjà jugé à cause de son résumé, j’étais certaine de me trouver face à une œuvre avec beaucoup de romantisme, me faisant déchanter d’entrée de jeu.

Cette histoire est effectivement sur l’amour que porte Mamoru Kaname à Kana Shiraishi mais ce n’est pas sur ce thème que le scénario est centré.

Mamoru est un jeune homme de 16 ans ayant comme malédiction de voir la mort de la personne qu’il touche et s’il veut empêcher la mort de cette personne des conséquences disproportionnées s’abattent sur lui et sur les autres par rapport à ce qu’il voulait éviter.

Ses premières tentatives sont des échecs qui lui laissent des marques physiques et un surnom « dieu de la mort ».

Personne dans sa classe, par peur de mourir, ne touche plus Mamoru jusqu’au jour où Kana Shiraishi, l’étudiante pour laquelle il a des sentiments, le fait et lui laisse la vision de sa fin proche.

C’est avec cette vision que le manga commence réellement à dévoiler son fond.

Mamoru va tout faire pour sauver Kana de son destin, à n’importe quel prix, nous faisant réaliser que cette histoire démontre l’atrocité de nos actes pour l’être aimé.

Au fur et à mesure l’horreur et le sacrifice dont fait preuve le personnage principal s’amplifie jusqu’à nous laisser incrédule devant ses faits.

Le mangaka nous fait une révélation vers le milieu de l’histoire dont on ne s’attendait pas, nous laissant nous rendre compte que Kana est surprotégée sans raison, ce qui nous frustre, car on se retrouve avec beaucoup de sacrifices pour elle seule.

Qu’est ce qu’il la rend si spéciale par rapport aux autres ?

Ce one shot nous laisse perplexe car même si la fin est logique, même si la storyline se tient, un manque d’originalité se fait ressentir et des questions restent sans réponses.

Les dessins suffisamment détaillés pour le thème sont soulignés, la majorité du temps, par des arrières plans qui se trouvent dans les cases ce qui leurs donnent une certaine beauté.

Notre critique de In one's last moment

Facile à lire, ce one shot nous fait passer un bon moment mais ne nous transporte pas outre mesure par son sujet trop souvent abordé.

Scénario70%
Dessin80%
Édition90%
Originalité60%
Mise en scène80%
Intérêt sur la durée95%
On a aimé :
  • C'est un one shot
  • Qu'il n'y ai pas de romantisme
On a moins aimé :
  • Le manque d'originalité
  • Le manque d'informations
79%Note Finale

A propos de l'auteur

Lectrice maladive, aucune phrase ne peut lui échapper ! Si les œuvres malsaines ou gores vous font fuir, vous pouvez toujours compter sur Em, c’est plus qu’une passion pour elle... Romans, mangas, bandes dessinées et comics, vous l’aurez compris tout lui plaît... mais oubliez la pour les histoires nunuches.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.