S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
J-Stars Victory VS +, Bandai Namco Games, Spike Chunsoft, Playstation 4, Actu Jeux Vidéo, Critique Jeux Vidéo,

J-Stars Victory VS +, Bandai Namco Games, Spike Chunsoft, Playstation 4, Actu Jeux Vidéo, Critique Jeux Vidéo, Éditeur : Bandai Namco Games
Développeur : Spike Chunsoft
Genre : Combat
Univers : Mangas
Version Testée : PlayStation 4
Autres Versions : PlayStation 3 et PlayStation Vita
Multijoueur : Jusqu’à deux joueurs
Classification : + 12 ans
Sortie France : 26 juin 2015
Prix Moyen : 55€

Réunissant
tous les héros adorés des fans de mangas dans un seul et même jeu,
J-Stars Victory + promettait d’être un régal spécifiquement destiné aux
adorateurs des plus grandes séries du Jump ! Ni une ni deux, Japan Touch s’est donc jeté sur cette pépite qui faisait palpiter nos petits cœurs.
J-Stars Victory VS +, Bandai Namco Games, Spike Chunsoft, Playstation 4, Actu Jeux Vidéo, Critique Jeux Vidéo,

Évidemment,
la promesse de retrouver ces fameux personnages, 52 au total, est tenue
puisqu’on y voit tour à tour Naruto, Son Goku, Ichigo, Sasuke, Gon,
Luffy, Kenshin, Toriko, Koro-Sensei et bien d’autres… que du gratin.
Mais, première déconvenue, il n’est pas si aisé de les débloquer et de
pouvoir jouer avec ou contre eux. En effet, la partie narrative n’offre
que quatre personnages au choix, les plus en vogue du Jump, donc les
plus récents et le plus charismatique : Naruto, Ichigo, Luffy et
Son Goku. Si vous voulez choisir Kenshin le Vagabond comme votre super
guerrier pour une partie, abandonnez de suite, les autres ne sont que
des renforts venant agrandir l’équipe de votre personnage et lui filer
un coup de main pendant les combats. Aussi ne fait-on que croiser les
autres lors de missions annexes qui se résument à un schéma classique :
on se croise, on te demande d’aller chercher quelque chose qui exige un
affrontement.

Le reste est tout aussi schématique, que ce soit dans le mode scénario ou les autres dévoués aux combats.
Le
mode versus accumule les incohérences qui réduisent le plaisir du jeu
mais surtout sa durée de vie. Le mode solo/scénario est classique de
chez classique, si plat qu’on s’ennuie ferme au point qu’on peine
franchement à continuer/finir.
Bonus 100% fan service : lieux
connus des lecteurs des mangas, pléthore de personnages secondaires lors
des quêtes annexes avec items à récupérer.
Autre élément
et non des moindres qui passe difficilement : graphiquement, où est la « Next Gen » ? Franchement, cela saute aux yeux immédiatement que la version
PlayStation 4 fait les frais d’un développement multisupports. Les décors et
environnements sont plats, sans relief, réduits à de simples cubes posés
de manière géométrique et sans finesse, présents pour faire office
d’arènes et de repères aux fans des mangas.
J-Stars Victory VS +, Bandai Namco Games, Spike Chunsoft, Playstation 4, Actu Jeux Vidéo, Critique Jeux Vidéo,
Cette modélisation
bâclée se retrouve jusque dans le traitement des personnages qui sont
moins beaux que dans des versions animés ou même d’autres jeux, le pire à
mon sens étant le dessin des cheveux !
Le tout est trop lisse, les couleurs crachent et il n’y a aucune profondeur de champ, la 2D n’est pas loin parfois…
Les
déplacements des personnages sont un peu mécaniques, lors des combats
la caméra bouge un peu n’importe comment et l’ensemble rend un aspect
fouillis qui gâche le plaisir et arrache la victoire sans que l’on
comprenne pourquoi. Les arènes sont si vastes que l’on passe son temps à
courir après son adversaire, ce qui abîme les possibilités de foncer
sur l’adversaire ou sauter vers lui pourtant prévues, ce qui est un rien
ballot lorsque le combat est limité dans le temps.
J-Stars Victory VS +, Bandai Namco Games, Spike Chunsoft, Playstation 4, Actu Jeux Vidéo, Critique Jeux Vidéo, Les attaques ultimes des personnages sont au programme mais leur usage
est limité par des règles bizarres et le mode « équipe », renfort et
attaques combinées est mis à mal par le désordre encore renforcé par la
profusion de lumières et de couleurs qui fusent de toutes parts (voilà
comment j’ai gagné un combat alors que je courrais après mon
adversaire).
Tout reflète un design dépassé et dans ce registre, la pire trouvaille du gameplay est sans conteste la balade en bateau !
Dernier
point peu glorieux : les dialogues en bulles. Les fans de manga ne sont
généralement pas gênés par le doublage en VO mais en dehors de
répliques phares des héros et de quelques onomatopées, tous les
dialogues sont à lire, dans des bulles : encore une fois ce jeu paraît
avoir 10 ans de retard ! Le seul avantage est que les plus jeunes
joueurs y verront un certain confort.
Accessible à tous
et c’est sans doute le problème car il ne faut pas avoir 12 ans pour
comprendre et s’amuser. Par contre passé cet âge et l’expérience sur
d’autres jeux aidant, la déception est bien là.

Points forts :

  • 52 combattants comme annoncé, tous les héros du Jump
  • Attaques à plusieurs qui sont sympas, sur le principe en tout cas
  • Fan service efficace car pas mal de choses à faire
  • On s’amuse quand même, heureusement

Points faibles :

  • Graphisme à revoir, dépassé
  • Design des personnages bâclé
  • Caméra qui bouge bizarrement
  • Ensemble fouillis pendant l’action
  • Scénario classique et sans surprise
  • Mode versus qui manque son coup
  • Arènes trop vaste et déplacements mécaniques
  • Où est la « Next Gen » dans cette version PlayStation 4 ?

Verdict : Un Jeu Très Moyen !!! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.