S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinatrice : Enjo
Scénariste : Enjo
Éditeur : Boy’s Love IDP
Collection : Hana Collection
Genre : Yaoi
Public : + 16 ans
Contenu : 182 pages
Sortie : 25 mai 2020
Prix : 7,95€
Statut de la série : One-Shot

Acheter Site officiel

Résumé

« Tamaki Yuminaga et Shunta Shii sont tous les deux amis depuis l’école primaire. Ils ont beau avoir un an d’écart et n’être jamais dans la même classe, parfois même dans des établissements différents au cours de leur scolarité, ils sont inséparables. Mais petit à petit, du primaire au collège, du collège au lycée, les sentiments de Shii envers Tamaki commencent à changer. Effrayé par ce qu’il ressent, Shii commence par s’éloigner de Tamaki, jusqu’au jour où il décide soudainement de lui déclarer sa flamme… »

Notre critique

Dans ce one-shot signé Enjo, on suit l’histoire de deux amis d’enfance depuis l’école primaire jusqu’au lycée. Amis depuis l’enfance, Tamaki et Shii sont inséparables. Mais à mesure qu’ils grandissent, Shii se rend compte qu’il ressent plus que de l’amitié pour Tamaki. Ne pouvant se résoudre à lui avouer, il nourrit un amour secret pour son ami pendant plusieurs années…

Amateurs d’histoire tendres qui se concentrent plus sur les sentiments que sur la passion : ce titre est fait pour vous ! Le scénario, narré du point de vue de Shii, va se développer tout en douceur pour nous montrer l’évolution de son amour pour son ami au fil des années et comment, à des âges différents, il va gérer ces sentiments qu’il n’ose pas avouer. C’est un jeune homme assez inexpressif qui ne laisse rien deviner de ce qu’il ressent mais qui intérieurement déborde d’émotion, ce qui le rend tout particulièrement intéressant à suivre en tant que personnage principal.

Tamaki, pour sa part, est un garçon très souriant et sensible, mais derrière son attitude positive se cache une situation familiale très compliquée dont, lui non plus, n’ose pas vraiment parler. Et même si Shii s’en rend compte, il ne tente pas de s’immiscer ; on se rend compte assez vite que Shii prend plutôt une position d’observateur, prêt à accueillir Tamaki à bras ouvert s’il le lui demandait, mais ne cherchant pas de lui-même à le presser.

Cette situation qui perdure durant leurs années de primaire et collège va néanmoins changer avec le passage au lycée, et Shii, ne supportant plus aussi bien de se sentir à l’écart, tente de s’éloigner de Tamaki. Cela ne va pourtant pas fonctionner et, lorsqu’il réalise qu’il ne pourra pas réussir à ne plus l’aimer, il finit par lui avouer ce qu’il ressent. Le scénario bien ficelé alterne entre les moments de leur vie lycéenne au présent et des retours en arrière de l’époque où ils étaient enfants pour amener ce développement de manière très naturelle. On ressent très vivement les sentiments de Shii et sa difficulté à gérer cet amour à sens unique à mesure qu’il grandit, mais il garde toujours un certain optimisme et ne se plaint jamais, gardant toujours cette attitude impassible et appréciant tous les petits bonheurs qu’il peut prendre, ce qui le rend très attachant.

Enfin, la mise en page et le dessin au trait net et épuré rendent la lecture très agréable ; c’est un one-shot que l’on a plaisir à feuilleter à nouveau, notamment les scènes très mignonnes de leur enfance.

Notre critique de La forêt aux lapins

Un très beau one-shot plein de douceur sur un amour à sens unique d’un jeune garçon pour son ami d’enfance.

Scénario90%
Dessin85%
Edition90%
Originalité75%
Mise en scène85%
Intérêt sur la durée80%
On a aimé
  • Histoire pleine de tendresse
  • Des personnages complexes et attachants
  • Amour à sens unique très touchant
On a moins aimé
  • Néant
85%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.