S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Scarlet Beriko
Scénariste : Scarlet Beriko
Éditeur : Taifu Comics
Collection : Yaoi
Genre : Romance
Public : Averti
Contenu : 176 pages
Sortie : 21 février 2019
Prix : 8,99€
Statut de la série : One shot

Acheter Site officiel

Résumé

« Ôumi est un jeune décorateur d’intérieur arrogant mais peu sûr de lui. Il entend un jour parler d’une légende urbaine : on dit que le tailleur de la boutique Shiba fabriquerait des costumes qui apportent le succès à leur propriétaire. Intrigué par cette rumeur, il décide de profiter d’une pause déjeuner pour passer commande. Ôumi rencontre alors un homme glacial, aussi fascinant qu’intimidant… »

Notre critique

On attendait mieux de la nouvelle mangaka coqueluche des éditions Taifu Comics que ce yaoi classique en tous points dans lequel les clichés s’enchaînent sans surprise ni passion et que seul un dessin soigné parvient à sauver de l’ennui. Aucun rebondissement, aucun doute sur les aléas et le devenir de la relation convenue et bien formatée de ce oneshot décevant de banalité.

Après le sympathique Jackass !, le poignant Yondaime Ôyamoto Tatsuyuki et l’intrigant tome 1 de Jealousy, ce nouveau titre de Scarlet Beriko sorti en français aurait pu être la suite logique d’un parcours sans faute remporté par une artiste qui s’amuse à créer un univers bien particulier sans pour autant se passer des codes du genre. Mais Queen and the Tailor sombre dès ses premières planches dans l’archi-connu du yaoi. Un jeune gars beau comme tout, ambitieux, capricieux, orgueilleux qui ne sait pas se faire d’amis et encore moins nouer une relation amoureuse, tombe sur un homme plus mature, ténébreux, mystérieux, sachant le comprendre sans qu’un mot soit véritablement échangé en dehors de rares banalités.

Ni une ni deux, la façon dont le tailleur si talentueux parvient à percer au cœur les problèmes existentiels de Ôumi agissent mieux qu’un aphrodisiaque et voici la naissance d’une idylle ô combien flagrante. Touché par cet homme plus âgé qui sait lire en lui, lui apporter des réponses et une reconnaissance tant espérée, Ôumi trouve la force de changer et d’avancer. Rien de très nouveau sous le soleil des romances : dans le yaoi comme dans le shojo (et même ailleurs), le cliché de l’amoureux/se qui grandit et mûrit au contact de l’élu/e de son cœur porte bien son nom tant il est récurrent. Mais il n’est pas unique ici ! L’entrée en scène de la sœur aînée d’Ôumi plombe un peu plus le récit dans cette lignée narrative insipide. Entendant faire rompre le couple naissant par des révélations du passé de Tetsuya, habitude des gosses de riches que de fouiner dans la vie des gens qui viennent les priver des leurs proches soudainement en proie à l’Amour, elle ne parvient pas à séduire… Mais que nos amateurs de bleuettes se rassurent, tout est bien qui finit bien, le happy end déjà assuré en première page est au rendez-vous. Seul vrai bon point de ce volume : l’humour déjà apprécié dans les œuvres de la mangaka s’invite bien volontiers dans les cases de Queen and the Tailor, ce qui nous évite une absolue perte de temps à la lecture.

Heureusement, le trait de Scarlet Beriko apporte une minuscule dose d’originalité puisque, pour une fois, ce n’est pas le plus âgé des deux beaux mecs qui domine l’autre dans l’intimité. Néanmoins, ce sera tout : on retrouve un chara-design déjà bien connu, et apprécié, de la mangaka, une mise en scène studieuse et un joli soin porté aux arrières plans et décors qui environnent les personnages même si on peut déplorer que seul l’intérieur de Tetsuya en profite vraiment.

Après l’engouement suscité par ses précédentes publications françaises, ce oneshot de Scarlet Beriko déçoit par son récit sans autre attrait que son coup de crayon.

Notre critique de Queen and the Tailor

Ôumi est arrogant mais manque de confiance en lui jusqu'il rencontre Tetsuya, un tailleur bien perspicace...

Scénario60%
Dessin75%
Edition85%
Originalité65%
Mise en scène50%
Intérêt sur la durée45%
On a aimé :
  • Personnages sympathiques
  • Dessin joli à regarder
  • Rythme général
On a moins aimé :
  • Cliché de bout en bout
  • Un yaoi comme tant d'autres
65%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.