S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Sachimo
Scénariste : Sachimo
Éditeur : Boy’s Love IDP
Collection : Hana Collection
Genre : Yaoi
Public : + 16 ans
Contenu : 160 pages
Sortie : 17 juillet 2019
Prix : 7,95€
Statut de la série : One-shot

Acheter Site officiel

Résumé

« En entrant au lycée, Hara a choisi de devenir un délinquant. Chaque vendredi, il passe du temps avec Sugimura, l’un des hommes d’entretien de l’école, dans leur petit coin secret. Bien qu’ils passent du temps ensemble, ces deux grands solitaires préfèrent rester silencieux. À tel point que le jeune homme tente de lancer une conversation avant de comprendre que, s’il veut préserver la relation qu’ils ont actuellement, mieux vaut laisser Sugimura tranquille. Attristé à l’idée d’avoir tout gâché, Hara arpente les couloirs de l’école lorsqu’une grosse brute lui tombe dessus… et contre toute attente, celui qui lui vient en aide n’est autre que Sugimura ! »

Notre critique

Dans ce nouveau one-shot de l’auteure Sachimo (Black or White, Yes, my Destiny) nous découvrons une romance entre un lycéen (Hara) et un agent d’entretien (Sugimura) qui travaille dans son lycée. Tous deux sont de grands solitaires qui ne parlent pas beaucoup : Hara, malgré son jeune âge, est déjà blasé de la vie et a décidé de se reconvertir en délinquant, et Sugimura lui semble s’isoler volontairement des autres.

Toutes les semaines, ils se retrouvent tous deux près du même arbre où ils venaient dans le but d’être tranquille et ils restent côte à côte sans se parler. Mais au fil des semaines, Hara réalise qu’il s’intéresse de plus en plus à cet agent d’entretien et commence à chercher à engager la conversation dans le but de se rapprocher de lui. Malheureusement pour lui, Sugimura semble encore plus introverti que lui et les choses n’avancent pas très rapidement, jusqu’à ce que Hara se retrouve cible d’une agression sexuelle par d’autres élèves du lycée et que Sugimura lui vienne en aide.

Malgré les apparences, on a ici un couple uke/seme assez typique : Sugimura est grand, taciturne et cache un lourd secret qui le pousse à s’isoler des autres et à rejeter Hara dans un premier temps, et Hara, lui, est très fleur bleue et naïf en dépit de son look de délinquant. Il rougit facilement et souffre du symptôme classique du personnage « sexy sans le vouloir », ce qui est d’ailleurs présenté comme la cause de son agression.

À cause de cela – ou grâce à cela, selon le point de vue – le manga comporte de nombreuses scènes érotiques qui mettent surtout Hara en avant. De manière générale, il est au centre de l’histoire tandis que Sugimura est assez laissé en retrait jusqu’au dernier chapitre, ne dévoilant finalement qu’assez peu sa personnalité. Dommage, car il s’agit d’un personnage intéressant par son originalité : il n’est pas particulièrement beau, riche ou attirant, et n’a pas non plus l’influence d’un professeur, ce qui change un peu des habituelles histoires dans le cadre lycéen. Les thèmes de la solitude, de l’isolement et de la peur d’être rejeté sont également très récurrents.

Pour ce qui est du dessin, le style est plutôt sobre et le décor peu varié puisque pratiquement toute l’histoire se déroule dans l’enceinte du lycée. S’il émane du trait de l’auteure une certaine douceur qui s’accorde bien avec l’ambiance du manga, on regrettera peut-être un petit manque de peps qui aurait pu aider à dynamiser un peu l’histoire et la rendre plus entraînante. On reste toutefois dans une histoire proche des autres mangas de Sachimo et qui devrait donc plaire à ceux qui avaient tout particulièrement apprécié ses autres œuvres.

Notre critique de Rends-moi beau !

Une histoire courte sur le thème de la solitude et l’isolement qui s’inscrit bien dans le style de Sachimo.

Scénario55%
Dessin65%
Edition90%
Originalité75%
Mise en scène45%
Intérêt sur la durée40%
On a aimé
  • L'originalité de la situation des personnages
On a moins aimé
  • Le uke ingénu, sexy malgré lui
  • Pas très palpitant
55%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.