S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Yasuhisa Hara
Scénariste : Yasuhisa Hara
Éditeur : Meian
Collection : Seinen
Genre : Historique, Action
Public : + 14 ans
Contenu : 196 pages
Sortie : 15 avril 2019
Prix : 6,95€
Statut : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

« Les cartes ont été rebattues. Le général Moubu s’est élancé avec ses troupes à la poursuite de Houken, sans songer qu’il fonçait peut-être tête baissée vers un piège tendu par Zhao… De leur côté, les généraux en chef des deux armées s’apprêtent, par un duel, à mettre un terme à une rancune vieille de neuf années… !! »

Notre critique

La longue et palpitante bataille contre les troupes de Zhao, qui s’étendait déjà sur plusieurs tomes, arrive enfin à son terme ! Ces deux nouveaux tomes de Kingdom vont en effet être entièrement consacrés à la bataille, qui s’achèvera finalement à l’issue du tome 16. Mais d’ici-là, c’est encore un bon nombre de révélations et d’événements qui nous attendent, car la guerre est décidément loin d’être sans surprises !

Une chose est sûre : il faut bien s’accrocher au moment de commencer la lecture de ces tomes, car ce sont là deux volumes très intenses ! Le général Ouki est au centre de la scène ici ; son différend avec Houken va pousser les deux généraux à s’affronter en combat singulier, un affrontement très attendu non seulement par ces hommes mais également par nous, lecteurs.

Mais avant cela, un retour en arrière sur les événements neuf ans plus tôt va nous permettre de découvrir enfin l’origine de cette rancœur qu’entretient Ouki envers Houken – une rancœur qui, on le rappelle, l’aura poussé à reprendre les armes alors qu’il ne menait plus de batailles depuis longtemps. Les mystères autour du personnage de Kyou et de sa relation avec Ouki seront ainsi enfin dissipés… Des révélations qui tombent à pic et qui vont rendre le combat à venir encore plus palpitant à présent que l’on connaît le fin mot de l’histoire.

Depuis le début, le général Ouki est l’incarnation même de la grandeur et de l’objectif que Shin, notre héros, s’est fixé. Sa carrure impressionnante, son attitude désinvolte cachant un incroyable sang-froid et une force de caractère qui n’a d’égal que sa puissance phénoménale au combat font de lui un personnage qui ne peut inspirer que de l’admiration. En apprendre plus sur son passé et le voir enfin entrer dans le feu de l’action se révèle donc particulièrement intéressant, et c’est ce qui fera toute la force de ces volumes.

D’autant plus que les adversaires d’Ouki sont loin d’être en reste. On a déjà eu la preuve, dans les tomes précédents, de l’effroyable puissance de Houken, le Bushin, qui apparaît presque comme invincible. Mais il ne sera pas le seul ennemi dans cette bataille puisqu’un autre homme, certes plus discret mais pas moins redoutable, tire les ficelles en retrait. Il s’agit de Riboku, qui illustre la couverture du tome 15 et dont le rôle encore flou jusqu’à présent va finalement être révélé.

Bien qu’il ne prenne pas directement part au combat, ce sont ses qualités de stratège qui vont le faire briller ici, et on comprend sans peine qu’il va devenir un ennemi redoutable pour tout le royaume de Qin à l’avenir. Entre lui et Houken, il devient donc évident que la bataille ne va pas être gagnée si facilement qu’on aurait pu l’espérer et que ce sont des événements très intenses qui nous attendent dans ces volumes.

Enfin, si Shin est un peu laissé en reste dans ces volumes puisqu’il n’est toujours qu’un simple fantassin assistant au terrible combat des généraux, on sent néanmoins qu’il continue à progresser et que cette bataille va plus que jamais le transformer. La bataille se terminant, on peut imaginer qu’il va de nouveau monter sur les devants de la scène et on a bien sûr très hâte de découvrir la suite de son histoire !

Notre critique des tomes 15 et 16 de Kingdom

Les tomes 15 et 16 mettent le formidable général Ouki sur le devant de la scène, pour notre plus grand plaisir. Les révélations faites sur son passé et l’affrontement tant attendu avec Houken, son grand ennemi, rendent ces volumes plus intenses que jamais ! Une fin forte en émotion et en suspense pour cette longue bataille contre Zhao.

Scénario100%
Dessin100%
Edition85%
Originalité95%
Mise en scène100%
Intérêt sur la durée100%
On a aimé
  • Le général Ouki, quel homme !
  • Fin spectaculaire pour cette longue bataille
  • Des adversaires qui promettent pour la suite
On a moins aimé
  • Coquilles et erreurs de ponctuation
100%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.