S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Kenta Shinohara
Scénariste : Kenta Shinohara
Éditeur : Nobi Nobi

Collection : Shonen
Genre : Science Fiction, Aventure
Public : + 12 ans
Contenu : 208 pages
Sortie : 20 mars 2019
Prix : 7,20€
Statut de la série : Série en cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

Astra – Lost in space est l’histoire de 8 lycéens et 1 petite fille en voyage scolaire. Ils sont inscrits au lycée Caird et effectuent leur voyage sur la planète McPA. Ces étudiants ne se connaissent pas pour la plupart et vont devoir apprendre à vivre en autonomie. Ensemble, ils forment l’équipage B5. Après une entrée à l’aéroport assez chaotique, Aries, Kanata et les autres arrivent sur McPa. Et là, ils se font aspirer par une sphère lumineuse qui les envoie… dans l’espace, à 5012 années-lumière de leur lieu de départ. Heureusement, non loin d’eux, flotte un vaisseau abandonné. Une fois à l’intérieur, ils vont devoir trouver une solution pour rentrer chez eux et surtout survivre durant le long voyage qui les attend. Et c’est en mettant leur talent en commun qu’ils pourront rentrer chez eux. Mais Zack, spécialiste de la navigation, et grand bidouilleur, s’aperçoit que des câbles viennent d’être fraîchement coupés. Ils vont donc devoir faire face à un coupable faisant partie de leur équipage. A cela s’ajoute la sphère lumineuse qui semble les poursuivre… Ce qui ressemblait à un chouette voyage scolaire prend des allures de mission de survie.

Notre critique

Dans cette série, il y a 9 personnages principaux: Aries, Kanata, Zack, Quiterrie, Funicia, Charce, Yunhua, Luca et Ulgar. 9 héros avec des personnalités différentes, parfois avec des caractères assez forts et dont la survie va dépendre de leur entente. Tout d’abord, nous faisons la connaissance d’Aries, qui brille par son côté tête-en-l’air. Elle est joyeuse, pleine de vie, mais elle a tendance à ne pas faire attention à ce qui se passe autour d’elle, ni à ce qu’on lui dit, elle se  trompe d’ailleurs dans les noms de ses compagnons. Kanata est un sportif au grand cœur et courageux même si il a une tendance de tête brûlée. Il n’hésite pas à se mettre en danger pour sauver ses camarades. De lui-même, il s’impose comme capitaine de l’équipage du B5. Mais il cache une grande souffrance: il ne se remet pas de la perte de son professeur, et c’est pour cela qu’il veut être plus fort, afin de ne plus perdre qui que ce soit. Zack a un brevet en navigation et il crée des machines avec ce qu’il trouve qui pourront aider nos amis, comme un appareil déterminant si les aliments trouvés sont comestibles. Lui et Quitterie sont amis depuis l’enfance. Cette dernière est fort capricieuse et assez peu sympathique avec les autres. Au fond d’elle, elle garde une rancœur contre le peu d’attention que sa mère lui a porté durant son enfance. Elle est accompagnée de sa petite sœur, Funicia, une enfant très expansive qui essaye de se faire aimer par cette sœur assez froide. Charce est un passionné de faunes et de flores. Il est très intéressé par ce qu’il trouve sur la planète où ils arrivent et il n’a pas peur d’approcher des animaux inconnus. Il a un côté charmeur et séducteur. Pour le moment Yunhua, Luca et Ulgar n’ont pas encore une très grande présence dans ce tome. Mais Ulgar se fait quand même remarqué par le fait qu’il ne se lie avec personne et ne veut pas connaître ses compagnons. Il veut juste interagir avec eux pour s’en sortir, sans plus. On « entend » le son de la voix de Yunhua pour la première fois à la page 98… elle est donc plutôt effacée. Quand à Luca, c’est un jeune garçon plein d’énergie, mais plutôt suiveur que meneur d’après ce qu’on peut voir de ce premier tome.

L’histoire se déroule dans l’espace et sur différentes planètes. On découvre un univers différent du nôtre, où les voyages interstellaires se font comme si on prenait le train. C’est un manga de science-fiction, du genre Startrek/Voyager, avec des héros perdus qui voyagent de planète en planète pour rentrer chez eux.

Cette série se fera en 5 tomes et, Nobi Nobi l’annonce : elle sera entièrement publiée en 2019. Au départ, Astra-Lost in space a été publié dans le Jump et c’est une première pour Nobi Nobi, dont le catalogue s’adresse à un public jeune entre 3 et 11 ans.

Cette série est rythmée et il y a de l’humour, malgré la situation catastrophique de nos jeunes héros. Les traits sont réguliers et le graphisme assez classique et agréable. Il y a  des lignes de vitesse qui indiquent bien les mouvements, notamment ceux du vaisseau ou quand les personnages courent, afin de fuir la sphère et des onomatopées, non traduites, qui nous plongent encore plus dans l’ambiance. Il y a pas mal de détails, surtout sur le vaisseau. Des fiches explicatives apparaissent aux fins de chapitres et elles nous en apprennent plus sur le matériel, ou sur les différents personnages de la série. Il est par contre difficile d’en dire plus sur l’édition car cette critique est basée sur une épreuve non corrigée, la sortie officielle étant prévue pour le 20 mars 2019. Mais le personnage sur la couverture, Kanata,  me fait penser à Seya de Saint Seya : brun, habille de rouge et de blanc sur un ciel étoilé et un regard sûr de lui…

Enfin, ce sera une gageure pour le mangaka de faire cohabiter 9 personnages avec leurs caractères et leurs identités propres. Espérons qu’il ne sera pas dépassé et qu’il réussira à maintenir tous les personnages aux mêmes niveaux, et qu’au tome suivant, Yunhua, Ulgar et Luca auront une plus grande présence. Et cela même si on s’en bien que les vrais héros de l’histoire sont Kanata et Aries.

Le manga aura la chance d’être adapté en Anime en 2019 également et sera produite par le studio Lerche.

Notre critique du tome 1 de Astra - Lost in Space
En résumé: l’histoire rythmée fait que l’on rentre vite dans le vif du sujet et avec autant de héros, cela ne laisse aucun repos. Un manga se déroulant dans l’espace, cela change un peu de ce qu’on peut trouver actuellement. Une chouette découverte chez Nobi Nobi ! Pour les amateurs de space-opéra et les autres !
Scénario95%
Dessin90%
Edition90%
Originalité95%
Mise en scène95%
Intérêt sur la durée90%
On a aimé
  • Le rythme soutenu de l'histoire
  • La personnalité des différents personnages
On a moins aimé
  • Néant
95%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.