S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Ranmaru Zariya
Scénariste : Ranmaru Zariya
Éditeur : Boy’s Love IDP
Collection : Hana Collection
Genre : Yaoi
Public : + 16 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 4 mai 2018
Prix : 7,95€
Statut : En cours, 2+ tomes au Japon

Acheter Site officiel

Résumé

« Coyote, alias Lili, est un loup-garou : c’est un secret qu’il cache soigneusement à tout le monde, y compris à Marlène, un beau pianiste de bar qui lui fait du charme. De peur que Marlène ne découvre la vérité sur lui, Coyote préfère prendre ses distances ; mais lors de sa toute première période de rut, Marlène le surprend par hasard avec les crocs et les griffes sortis, et le secret de Coyote se retrouve éventé… Pourtant, Marlène n’a pas l’air d’avoir peur de lui : il propose même à Coyote d’être son partenaire le temps que son état se calme, mais entre les meurtres récents dans la ville et les tensions qui grimpent entre les loups-garous et les humains, il serait dangereux pour Coyote d’entamer une relation avec quelqu’un comme Marlène… D’autant que celui-ci a ses propres secrets à cacher. »

Notre critique

Après le succès, en 2015, de son premier manga Void (paru en France aux éditions Taifu), la talentueuse Ranmaru Zariya revient cette fois avec Coyote, une série en plusieurs tomes mettant en scène une histoire de loups-garous, élue 4ème meilleur manga Boy’s Love aux Chil Chil BL Awards 2017. En France aussi, ce premier tome n’a pas tardé à se classer parmi les meilleures ventes de l’éditeur Boy’s Love IDP.

Ce qui attire tout de suite le regard avec Coyote, c’est d’abord la qualité des dessins. L’auteure était déjà parvenue à se démarquer par son identité artistique très forte, et elle nous livre avec ce nouveau titre un manga très beau, autant par ses personnages que par ses décors d’une qualité rare pour un yaoi. Les illustrations de la ville sont réellement soignées, avec une attention particulière l’architecture des bâtiments, et on se retrouve très vite immergés dans cette ambiance emplie de romantisme occidental.

Le scénario, plutôt sombre, nous entraîne dans une histoire de loups-garous et de mafia, sorte de Roméo et Juliette dans lequel les deux personnages vont entretenir un amour interdit, à l’insu de leurs clans pris dans une lutte à mort. Dans un contexte où l’existence des loups-garous est tenue secrète suite à leur persécution des années auparavant, Coyote – un jeune loup-garou – fait la rencontre d’un homme jouant du piano dans un bar, qui ne cesse dès lors de lui faire du charme. Il ne le connaît que sous le surnom de « Marlène », et lui le connaît comme « Lili », mais lorsque Marlène découvre son secret, tous deux vont entamer une relation dangereuse, à l’abri des regards dans les ruelles de la ville de nuit…

Dans l’ensemble, la trame est plutôt bien menée, et l’histoire s’avère à la fois complexe et prenante – ce qui n’est pas toujours le cas dans le genre. Si la période de rut de Coyote sert effectivement de prétexte pour amener une grande part d’érotisme dans l’histoire, elle s’inscrit toutefois sans aucun mal dans le contexte scénaristique et va aller de pair avec le développement amoureux des deux personnages.

Marlène et Lili sortent par ailleurs vraiment des clichés, et ils sont deux protagonistes pleins de charisme. Marlène fait preuve d’une grande tendresse au quotidien, c’est un personnage calme et attentionné, mais il possède un intellect non négligeable ; on sent qu’il n’aurait aucun mal à manipuler ou à piéger ses ennemis s’il le voulait. Coyote ou « Lili », pour sa part, possède un tempérament très réservé, mais il cache un côté délicat et fragile, malgré sa force physique évidente de loup-garou, ce qui le rend rapidement très attachant.

Les scènes érotiques, enfin, sont assez nombreuses mais n’entravent pas le scénario. Détaillées sans être pour autant explicites ou choquantes outre-mesure, elles sont mises en valeur par le trait fin de l’auteure qui priorise le réalisme.

Notre critique du tome 1 de Coyote

En résumé, Coyote est une histoire sombre mais pleine de romantisme qui joue avec le thème de l’amour interdit pour lequel les personnages risquent leur vie. La richesse des décors et la finesse du dessin en font un titre d’une qualité rare pour un manga pour public averti.

Scénario85%
Dessin95%
Edition90%
Originalité85%
Mise en scène90%
Intérêt sur la durée80%
On a aimé
  • Très beaux dessins et décors
  • L'ambiance sombre et sérieuse
On a moins aimé
  • Pour public averti
90%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.