S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur: Irie Aki
Scénariste: Irie Aki
Éditeur: Soleil Manga
Collection: Seinen
Genre: policier, fantastique
Public: + 14 ans
Contenu: 256 pages
Sortie: 12 février 2020
Prix: 7,99 euros
Statut de la série: En cours de publication

Acheter Site Officiel

Résumé

« Kei Miyama, un détective indépendant de 17 ans, vit avec son grand-père français en Islande. Comme les autres hommes de sa famille, il dispose d’un pouvoir atypique. Le sien consiste à pouvoir communiquer avec les appareils électriques et les automobiles. Mais sa vie bascule soudainement lorsqu’un détective japonais en congés sur l’île lui annonce l’assassinat de son oncle et sa tante par le propre frère de Kei. Qui croire ? Convaincu de l’innocence de ce dernier, le jeune détective va mener l’enquête. »

Notre avis

Sous un titre un peu mystérieux, se cache une série atypique prenant place en Islande. C’est là que vit Kei Miyama, un métis franco-japonais de 17 ans. Dès les premières pages, le lecteur est happé dans l’histoire. L’auteur impose son rythme et le lecteur suit mais cette mise en marche se fait avec beaucoup de plaisir.

L’histoire s’ouvre sur un accident de voiture. Ayant pris un virage un peu trop brusquement, Kei se retrouve dans le fossé et est contraint de passer la nuit dans sa voiture. S’il paraît froid au premier abord, le jeune homme se révèle être quelqu’un de méticuleux, organisé et très introverti. Son environnement ne semble pas avoir de prise sur lui. Pour gagner sa vie, il mène des enquêtes comme détective privé pour des particuliers. C’est au travers de ses enquêtes que l’on apprend à le connaître.

Les premiers chapitres servent à planter le décor et à découvrir l’environnement dans lequel il évolue. Une fois que l’auteur a estimé que le lecteur en savait assez, il met en place une histoire plus longue qui sera le fil rouge de la série.

Comme tous les hommes de sa famille, Kei a un pouvoir. Il est capable de converser avec des machines. Ce qui apparaît comme une conversation pour tromper sa solitude au début du récit est en fait un véritable pouvoir surnaturel. Son grand-père, un français vivant en Islande depuis plusieurs années, est capable de converser avec les oiseaux. Ces pouvoirs sont mis en scène ne manière sobre. Kei cultive le secret et l’histoire est racontée de manière telle que le lecteur a l’impression de partager ce secret avec le personnage, tout en le cachant aux autres protagonistes.

L’histoire se veut réaliste. Kei et son grand-père ont des pouvoirs mais ils n’en abusent pas et ces pouvoirs ne les aident presque pas dans leur vie quotidienne. Comme n’importe qui, ils sont tributaires de leur environnement.

Le dessin est très proche des bandes dessinées européennes, tant au niveau du trait que de la construction graphique du récit. Il est très maîtrisé. Les décors, surtout les paysages sont saisissants. L’auteur ayant fait une belle recherche documentaire afin de les reproduire de la manière la plus réaliste possible. Afin de montrer l’immensité des paysages de l’Islande, l’auteur s’applique à représenter son personnage ou son véhicule très petit au milieu de cases souvent grandes, afin de mettre l’accent leur importance. A contrario, quand le personnage se trouve dans un espace fermé, il est souvent représenté en gros plan, voire même sortant du cadre.

L’édition est soignée et propose quelques pages couleurs au début du volume. La mise en couleur est très belle et donne le ton directement.

Ce premier volume se termine sur un twist scénaristique qui donne vraiment envie de connaître la suite.

Notre critique du tome 1 de Dans le Sens du Vent - Nord, Nord-Ouest

Cette série est dense et les personnages complexes semblent difficiles au premier abord mais se révèlent assez vite très attachants. L'ambiance est à l'introspection et est très bien rendue, surtout dans la manière dont les personnages sont représentés dans l'environnement. Cette série est à recommander à tout ceux qui cherchent une série atypique et réaliste avec une touche de fantastique.

Scénario85%
Dessin90%
Edition85%
Originalité90%
Mise en scène80%
Intérêt sur la durée80%
On a aimé
  • Les paysages.
  • Le personnage de Kei.
On a moins aimé
  • Le début un peu lent.
85%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.