S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Kim Jae Hwan
Scénariste : Jay Skwar
Éditeur : Meian
Collection : Shônen
Genre : Fantastique, Drame, Action
Public : + 12 ans
Contenu : 218 pages
Sortie : 2 janvier 2019
Prix : 6,95€
Statut : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

« Foa est un jeune forgeron qui aspire à créer des lames exceptionnelles afin que les chevaliers Égides puissent protéger le peuple comme il se doit. Mais le jour où son village est menacé par une « Moisson », ces tueries de masse perpétrées par les sanguinaires Faucheurs, le destin semble indiquer à Foa que le temps est venu pour lui de prendre les armes… »

Au crépuscule qui précède chaque pleine lune, des créatures quasi immortelles appelées les « Faucheurs » attaquent un village au hasard, ne laissant aucun habitant en vie après leur passage. Pour se défendre face à eux, à chaque village est posté un Égide, un chevalier doté de capacités hors du commun, les seuls capables de lutter contre les faucheurs.

C’est dans ce monde que vit le jeune Foa, un garçon qui n’a pas l’ambition de se battre et préfère se consacrer à sa formation de forgeron. Ignorant les railleries de son frère aîné, Foa se consacre entièrement à son rêve – celui de forger les meilleures épées pour que les Égides puissent combattre les Faucheurs – jusqu’au soir fatidique où son village est pris pour cible, bien après le crépuscule et alors que personne ne s’y attendait. Alors que leur Égide se retrouve en difficulté, les villageois sont déterminés à défendre leur village, et Foa va alors devoir choisir entre fuir ou se battre.

Notre critique

Création originale des éditions Meian, le manga shônen Egregor : Le Souffle de la Foi aura connu un certain nombre de péripéties avant de débarquer enfin dans nos librairies ! À l’origine pensé pour être un roman par le jeune Français Jay Skwar, Egregor aura finalement pris vie en tant que manga avec l’aide du talentueux dessinateur Coréen Kim Jae Hwan, à qui l’on doit Demon King et le manga Warcraft. Et cette fois-ci semble être la bonne !

Après avoir ouvert la très jolie couverture aux lettres argentées en relief et à peine les premières pages tournées, on se retrouve embarqués dans un univers médiéval avec un côté fantasy et magie, qui semble allier réalisme brutal et créatures fantastiques. Sans surprise on ressent tout de suite l’influence du manga Berserk, que l’auteur n’a d’ailleurs jamais cachée, ce qui annonce certainement un scénario avec une bonne part d’obscurité. Mais l’univers d’Egregor va heureusement très vite nous révéler sa richesse et son originalité.

Le concept des Faucheurs pique bien sûr notre intérêt, puisque ce sont des ennemis très intrigants. Quel but poursuivent-ils, et pourquoi les corps de leurs victimes sont-ils ramassés après leur passage ? De nombreux mystères semblent les entourer, de même que les Égides qui les affrontent à l’aide de pouvoirs dont on ignore encore l’origine.

On suit ici l’histoire du jeune Foa, qui n’a pour l’instant pas grand-chose d’un valeureux héros. Garçon à l’air un peu réservé mais avec l’espièglerie caractéristique des héros de shônen, les derniers chapitres de ce tome nous laissent deviner qu’il n’est pas un jeune homme tout à fait ordinaire et qu’un grand destin pourrait bien l’attendre. Si les événements de ce volume ne lui laissent que peu de temps de faire ses preuves, on sent que son histoire ne fait que commencer et on ignore encore totalement ce que l’avenir lui réserve, ou comment il va évoluer en tant que personnage et en tant que héros. Il n’est d’ailleurs pas le seul protagoniste important, puisque trois de ses amis auront visiblement une place très importante dans la suite du scénario.

Le style assez réaliste et sombre du dessinateur colle merveilleusement bien à cet univers que l’on découvre page par page, et il va donner à l’œuvre une originalité toute particulière. On s’éloigne un peu ici du designs des mangas shônen classiques, bien que l’on en reconnaisse sans difficulté tous les codes et ce qui fait leur attrait et leur intérêt. L’encrage des cases en particulier se démarque de ce qu’on a l’habitude de voir, avec des cases très sombres et très peu d’arrière-plans laissés blancs. Le résultat est véritablement réussi : on se retrouve immergés dans ce monde médiéval et ses décors : l’ambiance chaleureuse d’une taverne, la noirceur des forêts ou au contraire l’éclat resplendissant d’une grande ville…

Un soin tout particulier est mis dans les scènes de combat qui sont nombreuses dans ce premier volume, marqué par l’apparition des Faucheurs. On assiste à des scènes d’affrontements très dynamiques, avec notamment l’utilisation du flou artistique pour appuyer sur les mouvements ou pour attirer le regard sur un détail important de la case. Les plans sont en outre très variés et les pouvoirs surhumains des combattants rendent les combats de ce tome plutôt intéressants, comme la capacité de l’Égide de voir quelques secondes dans le futur lorsque la mort l’attend. Petit détail qui aura son importance pour certains : si le réalisme est fort dans le dessin et dans les affrontements, on reste dans une ambiance de shônen, certes plutôt mature, mais pas aussi sanguinolent ou gore qu’un seinen.

Notre critique du tome 1 de Egregor

Si vous êtes amateurs d’univers médiévaux fantastiques, d’histoires sombres, ou juste curieux de découvrir une œuvre toute nouvelle, Egregor semble être un titre à suivre de très près ! Son univers et son histoire commencent à peine à se dévoiler dans ce premier tome, mais la qualité du dessin et son scénario intrigant nous donnent certainement envie d’en découvrir plus !

Scénario85%
Dessin85%
Edition90%
Originalité85%
Mise en scène90%
Intérêt sur la durée90%
On a aimé
  • L'univers médiéval fantastique
  • Les superbes décors et scènes d'action
  • Une histoire avec beaucoup de potentiel
On a moins aimé
  • Le héros pas vraiment mis en avant pour l'instant
90%Note Finale

Une réponse

  1. Meian

    Merci pour Meian, et pour Egregor, ce premier titre produit. Vous avez apporté un grand plus à ce premier tome. Vos appréciations nous font plus que plaisir.
    Rendez-vous au tome 2 🔥

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.