S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Honda
Scénariste : Honda
Éditeur : Soleil Manga
Collection : Shonen
Genre : Comédie, Tranche-de-vie
Public : + 12 ans
Contenu : 160 pages
Sortie : 1 janvier 2020
Prix : 7,99€
Statut de la série : Terminée en 4 volumes

Acheter Site Officiel

Résumé

Honda est libraire. Passionnée par son travail, elle s’investit à fond dans son job. Elle refuse qu’un client quitte sa librairie insatisfait. Et pour ce faire, elle mène un combat quotidien… Le métier de libraire vous est inconnu ? Ce récit autobiographique, chargé d’humour, va vous en mettre plein la vue !

Notre critique

Quoi de plus anodin que d’acheter un livre ou un manga dans notre petite librairie habituelle ? Pour Honda, et beaucoup de libraires, ce geste représente un gros travail en amont. De la gestion des stocks, aux conseils aux lecteurs, en passant par les reports de sorties et les commandes personnalisées, voici le récit autobiographique et humoristique de Honda, libraire au Japon !

Libraire, Honda se dévoue pour ses clients. Ses journées sont longues : il faut gérer le réassort, les nouveautés qui arrivent, les invendus qui repartent, les commerciaux des maisons d’éditions qui viennent mettre leur nez dans la librairie et les demandes, parfois farfelues, des clients. On sent dès le début que ce travail, épuisant, énergivore, elle l’adore ! Dans sa librairie, où elle ne travaille pas seule, elle est responsable BD, Comics et artbooks. Cela ne l’empêche nullement d’aider ses collègues, responsables d’autres sections, ou de conseiller des clients pour des ouvrages qui ne sont pas dans ses rayons. Et vice-versa : entre Honda et ses collègues, l’entraide prime. Souvent, au Japon, les libraires reçoivent la visite de clients d’origine étrangère, amateurs de manga. Notre héroïne, qui ne maîtrise pas l’anglais, rencontre parfois des difficultés à renseigner ces clients, mais elle finit toujours pas s’en sortir.

Dans cette série, on découvre le quotidien trépident, et souvent épuisant, des librairies japonaises. Comme souvent en Asie, l’héroïnes et ses collègues vivent leur travail à fond et se coupent en quatre pour aider les clients, parfois hésitants quant à leurs futurs achats. Ici, ils n’hésitent pas à faire des heures supplémentaires afin que la librairie soit prête pour l’ouverture du lendemain. Le récit est dynamique, bourré d’humour et les émotions de Honda, comme le stress, l’angoisse ou la joie, sont exacerbées. On ressent fort la passion des libraires pour leur travail. La vie de ces libraires ressemble à une course contre la montre : ils courent pour les nouveautés à mettre en rayon, pour le retour des invendus, les goodies à joindre à certains ouvrages, pour conseiller au mieux les clients. Sans parler des commerciaux qui débarquent à l’improviste afin de mettre leurs titres en valeur, sans tenir compte de la place disponible et qu’il faut donc ménager. Libraire, dans ce cas, est plus qu’un métier ou une passion, c’est une vocation.

Le dessin n’est pas toujours très fin mais cela ne gêne en rien la lecture de la série. Les cases sont assez chargées, avec des crayonnés et des lignes de mouvements, ainsi que des exclamations, qui font comprendre aux lecteurs toutes les émotions de ces libraires sous le feu des projecteurs. Ceux-ci d’ailleurs sont représentés de façon originale : Honda est un squelette, Saquenpapier à un sac en papier sur la tête, Masquagaz à un masque à gaz sur le visage, etc. Les clients, eux, ont des visages classiques d’êtres humains. Il y a pas mal de clients étrangers d’ailleurs, qui viennent acheter des mangas, tel un brésilien ou encore un américain, et qui sont un rien excessif dans leurs comportements. A la fin du tome, des pages bonus en « crayonné » pour prolonger cette chouette lecture et en savoir un peu plus sur l’autrice. Sur la jaquette, on retrouve Honda, avec deux collègues et quelques clients de leur librairie. On sent toute l’énergie et la vie mouvementé des libraires rien qu’en regardant cette jaquette.

Notre critique du tome 1 de Libraire jusqu'à l'os

Si pour vous, acheter un manga n’est pas qu’un geste anodin, que votre libraire compte pour vous, alors n’hésitez pas à ouvrir ce manga et rendez hommage à tous ceux qui travaillent dans le milieu du livre. Un plaidoyer pour l’achat des livres en librairies et non sur Internet ! De plus, l’humour dégagé par cette série vous sera bénéfique au moral. Pourquoi attendre et foncez sur cette nouvelle série ! Vive nos libraires et bonne lecture !

Scénario90%
Dessin80%
Édition90%
Originalité90%
Mise en scène85%
Intérêt sur la durée90%
On a aimé
  • Humour
  • Non, le libraire ne lit pas toute la journée !
On a moins aimé
  • Néant
90%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.