S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Nini
Scénariste : Yashu
Chara-Design : Mo
Éditeur : Komikku
Collection : Shonen
Genre : Aventures, Comédie
Public : + 12 ans
Contenu : 196 pages
Sortie : 11 juillet 2019
Prix : 7,99€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site Officiel

Résumé

Kazuya Shiina meurt subitement en voulant protéger deux jeunes filles d’un détraqué. L’adolescent se retrouve alors dans le corps de Caïn Von Silford, un enfant de 3 ans, sans trop comprendre ce qui est en train de lui arriver. Fan de Light Novel, le jeune homme se prend au jeu de cette nouvelle vie dans un monde parallèle où la magie existe. Mais le jeune garçon va devoir attendre deux ans pour être baptisé et connaître ses caractéristiques. Le jour du baptême arrive enfin et Caïn rencontre les dieux de ce monde. Ces derniers lui expliquent la raison de sa réincarnation dans leur univers et pourquoi il a gardé les souvenirs de sa vie précédente. Avec ses connaissances passées, les dieux souhaitent que Kazuya devenu Caïn, fasse progresser la civilisation de ce monde. Pour l’aider dans sa tâche, tous les dieux lui offrent leur bénédiction lui attribuant des caractéristiques tout à fait surprenantes. Cependant, Caïn va devoir cacher ses compétences pour ne pas affoler son entourage. Étant le 3ème fils de la maison, Caïn a très peu de chance de devenir l’héritier de la famille et il décide donc de devenir aventurier. Mais avant cela, il doit s’entraîner et pour ce faire son père engage des instructeurs. Caïn rencontre alors Milly et Nina qui doivent lui apprendre le maniement de l’épée et la magie mais le jeune garçon ayant reçu la bénédiction de tous les dieux et s’étant déjà entraîné seul, ses instructrices risquent d’avoir de belles surprises. Les années passent et l’heure de devenir aventurier approche à grand pas.

Notre critique

Noble New World Adventures est l’adaptation en manga du Light Novel Tensei-Kizobu no Isekaiboukenroku publié par Hifumi Shobo. C’est le dessinateur Nini qui nous propose cette version manga nous plongeant profondément dans l’isekai.

Ce thème est très récurrent à l’époque actuelle et nous pouvons le retrouver dans beaucoup d’œuvre. Le scénario de base est donc commun à de nombreux mangas connus avec un jeune homme projeté dans un monde de Fantasy sans trop savoir comment, et qui va évoluer dans un monde dont il a toujours rêvé, rempli de magie.

Cependant, une grosse différence avec les œuvres déjà existantes, c’est qu’ici le héro a été réincarné volontairement dans cet univers de Fantasy par les dieux, pour qu’il fasse évoluer ce monde avec les connaissances de sa vie passée. D’ordinaire le héro gade son apparence d’origine mais ici Kazuya se réincarne dans le jeune Caïn et son adaptation se fait dès lors plus facilement.

Béni des dieux, Caïn reçoit d’immenses pouvoirs pour réaliser sa mission. Cependant cette dernière est assez vague et nous ne savons pas encore très bien en quoi elle consiste. Mais pas de précipitation car il ne faut pas oublier que Caïn n’a que 3 ans qu début du récit. A ses côtés, c’est tout un monde que l’on va découvrir et de multiples magies.

Nous pouvons tout de même regretter que l’apprentissage de ces magies et l’acquisition de compétences comme l’épée se fassent aussi rapidement. En effet avec les bénédictions reçues des dieux, en à peine « deux coups d’épée » et « trois petits sorts », Caïn a déjà un niveau plus élevé que celui des magiciens de la cour. Cette évolution très, voire trop rapide est dommage mais on peut également se poser la question de savoir ce que Caïn va devoir affronter pour avoir besoin d’autant de capacités.

L’humour est omniprésent dans le tome. Le décalage avec l’esprit adolescent de Kazuya dans le corps du jeune Caïen de 3 et 5 ans est très drôle. Les dieux plus atypiques les uns que les autres s’amusent beaucoup de l’évolution rapide du jeune prodige et de le voir se démener avec ces derniers. Ces personnages ne sont pas beaucoup développés dans ce tome mais on ne peut qu’espérer en apprendre plus sur eux par la suite. L’humour continue avec les capacités hors normes du jeune garçon qui créent des situations très causasses. En effet, lui, croyant utiliser son pouvoir de manière modérée, découvre rapidement que pour les autres ces capacités « moyennes » sont en fait  extraordinaires. Ne connaissant pas les codes de ce monde, il est difficile pour Caïn de comprendre que ce qui est très simple pour lui, peut demander des années d’entraînement à d’autres. Bref humour garanti à toutes les pages.

Les personnages sont très détaillés et on voit en un coup d’œil si c’est un enfant ou un adulte. Des monstres, des elfes, des hommes-bêtes, toutes les créatures que l’on attend dans le monde de Fantasy sont présentes. Les visages très détaillés reflètent très bien les émotions, aidés par les grands yeux des héros. Les vêtement sont très variés et permettent de connaître la fonction des personnages en un coup d’œil: aventuriers, nobles, …

Les arrière-plans sont assez sobres mettant ainsi les personnages et les sorts magiques en avant.

Certains décors sont tout de même présents nous permettant de voir des scènes extérieures très travaillées et des bâtisses très détaillées. Des lignes de vitesse et des onomatopées viennent agrémentées les combats pour permettre aux lecteurs de vivre pleinement l’action.

Notre critique du tome 1 de Noble - New World Adventures

En conclusion, ce 1er tome de Noble New World Adventures nous emmène totalement dans le monde de la Fantasy sur un fond d'humour. L'évolution si rapide de Caïn est un peu dommage mais cela promet une mission périlleuse.

Scénario85%
Dessin90%
Édition90%
Originalité80%
Mise en scène85%
Intérêt sur la durée80%
On a aimé
  • Humour
  • Fantasy
  • Combats
On a moins aimé
  • Evolution trop rapide du héro
85%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.