S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Yuki Nojin
Scénariste :  Yuki Nojin
Éditeur : Soleil Manga
Collection : Shojo
Genre : Comédie
Public : + 12 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 10 octobre 2018
Prix : 6,99€
Statut de la série : Terminée en 5 tomes

Acheter Site officiel

Résumé

Se sacrifier pour son enfant, sauver le monde pour protéger la personne qu’on aime, avoir un coup de foudre et vivre heureux pour l’éternité, voilà ce qu’est le véritable amour pour Sara Izumi. Cependant, la réalité n’est pas aussi rose. Les garçons qui veulent sortir avec une fille juste pour dire d’être en couple et ceux qui ont une petite amie et qui pensent déjà à la quitter; les filles qui se demandent si il vaut mieux sortir avec un garçon riche et moche ou avec un super beau et complètement fauché. Bref, toutes les futilités dont Sara se moque bien. Elle, elle veut rencontrer le prince charmant, qui a un bon cœur, et qui fera passer la personne qu’il aime en premier, comme dans les films. Elle va alors faire la connaissance de Tsubasa Kujo qui doit se séparer de sa petite amie à cause d’un déménagement. Il se sacrifie pour qu’elle suive ses parents et qu’elle trouve de nouveau le bonheur dans sa nouvelle vie. Sara tombe immédiatement sous le charme de Tsubasa qui a un bon cœur en plus d’être beau. La jeune fille lui révèle alors sa version de l’amour et Tsubasa se rapproche d’elle déclarant qu’il a des sentiments pour elle et quand Sara pense qu’elle va enfin vivre une véritable et belle romance le lycéen se moque d’elle. Tsubasa s’amusait juste d’elle et de son amour tout droit sorti des films. Déçue par ce garçon qu’elle trouvait parfait, Sara est bien décidée à lui faire payer ce petit jeu et déclare qu’elle le fera tomber amoureux d’elle pour de bon. Sara se rapproche alors de plus en plus du lycéen, le découvrant petit à petit comme quelqu’un de bien mais qui a été déçu par l’amour dans son enfance. Mais alors que Sara raconte à Tsubasa son film préféré, un douloureux souvenir revient dans la mémoire du jeune homme qui commence à voir Sara avec un autre regard.

Notre critique

« Je t’aime, moi non plus » décrit en quelques mots This is not love thank you. Nos héros vont se livrer à une bataille de séduction et quand un fait un pas en avant l’autre en fait deux en arrière. C’est à celui qui tombera amoureux en premier qui sera le perdant, comme dans toute bonne histoire d’amour, mais ici les deux protagonistes sont montés sur le ring bien décidés à ne pas perdre.

Ce petit jeu entre Sara et Tsubasa est très amusant et sort des sentiers battus d’un shojo classique. Sara nous offre des têtes de prédateur tout en parlant d’amour quant à Tsubasa, il rejette complètement la jeune fille avec un sourire de tombeur. Ce côté décalé entre la parole et l’expression est vraiment très drôle nous montrant l’opposition des deux personnages. L’humour est présent dès le début avec Sara qui ne voit l’amour que comme dans un film, pensant que c’est la réalité sur les histoires de couples de ses camarades qui est une pure fiction. Nous avons tous un jour rêvé de vivre une belle histoire d’amour, même dramatique, comme présentée dans les films ou dans les mangas et nous ne pouvons que nous sentir proche de Sara pour cela. Nous nous sommes tous également déjà heurtés à la dure réalité de l’amour et vouloir faire tomber amoureux de soi la personne qui s’est moquée de cet amour fantastique, semble une bonne idée de vengeance.

Cependant, ce manga reste un shojo et le cœur d’artichaut d’une lycéenne ne peut pas rester impassible devant un beau gosse qui lui montre un peu d’intérêt. Sara peut se convaincre autant qu’elle veut qu’elle n’aime pas Tsubasa, le fait de l’observer tout le temps pour le faire plier ne va faire qu’accroître les sentiments qu’elle a pour lui. La romance pointe le bout de son nez petit à petit même si il est difficile de douter que la lycéenne soit déjà complètement accro de son voisin de classe.

Le passé de Tsubasa semble avoir une grande importance sur celui qu’il est devenu. Un amour d’enfance douloureux l’a fait se refermer sur lui-même et le souvenir de cette petite fille le hante toujours. La fin du 1er tome nous en dévoile beaucoup sur le sujet et nous ne pouvons qu’être impatients de voir la suite pour connaitre l’évolution du jeune homme sur ses sentiments passés et futurs. Le côté un peu torturé de Tsubasa nous faisait déjà ressentir de la tristesse et de l’attachement pour ce personnage mais les révélations sur son enfance nous donne encore plus envie de l’encourager et de le soutenir. Le lecteur se sent alors investit dans l’histoire comme pourrait l’être un ami de classe des deux protagonistes.

Nous en apprenons beaucoup sur Tsubasa comme sa composition de famille, ses amis, son passé d’écolier ou encore ses loisirs. Nous pouvons alors nous faire une idée très concrète sur ce personnage. Pour Sara, au contraire, à part qu’elle adore les films romantiques et qu’elle croit au prince charmant, nous n’en savons que très peu à son sujet, ce qui est très dommage. Nous ne pouvons qu’espérer que son personnage soit plus développé dans les prochains tomes.

Le chara-design regroupe les grands classiques du shojo manga. Une jolie héroïne nous montrant des expressions plus mignonnes les unes que les autres et un beau gosse pour héro qui fait craquer toutes les filles. Les personnages sont très travaillés surtout au niveau de leurs grands yeux qui expriment à merveille leurs sentiments. Nojin Yuki met beaucoup de détails dans ses dessins même sur des petites choses qui pourraient sembler insignifiantes, comme un petit pain aux nouilles sautées dont on peut presque sentir l’odeur.

Les arrière-plans sont pour la plupart épurés ce qui est typique du shojo. Quelques fonds comme des bulles ou des étoiles sont utilisées ci et là, nous permettant de ressentir l’ambiance d’une scène. Des nuages plus sombres autour des cases nous font comprendre que nous sommes dans le passé de Tsubasa. Cette utilisation de fond est très discrète mais indique tout de même assez rapidement la période du récit au lecteur sans trop charger la page, comme les gros bords noirs auxquels nous sommes habitués,  ce qui garde l’harmonie du récit.

Notre critique du tome 1 de This is not love thank you

En conclusion, une jolie petite histoire d'amour où les héros refusent d'avouer à l'autre ses sentiments, de peur d'être le grand perdant en amour. Le passé douloureux et mystérieux de notre héro nous donnera envie de l'encourager dans son parcours amoureux mais nous ne pouvons également qu'être aux côtés de Sara pour faire plier le beau Tsubasa qui a joué avec ses sentiments. Partager entre l'un et l'autre, nous ne pouvons qu'attendre avec impatience la suite de leurs aventures.

Scénario89%
Dessin88%
Édition85%
Originalité94%
Mise en scène90%
Intérêt sur la durée92%
On a aimé
  • Dessins
  • Jeu amoureux entre les héros
On a moins aimé
  • Néant
90%Note Finale

A propos de l'auteur

Tombée dans l'univers manga par hasard, elle ne l'a plus lâché et en est devenue passionnée. Plus attirée par le shojo et le shonen, elle n'a pas peur de relever des défis et de découvrir d'autres styles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.