S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur: Haruba Negi
Scénariste: Haruba Negi
Editeur: Pika Édition
Collection: Shônen
Genre: Comédie, romance
Public: + 12 ans
Contenu: 192 pages
Sortie: 5 février 2020
Prix: 7,20 euros
Statut de la série: Terminée en 14 volumes

Acheter Site Officiel

Résumé

« Fûtarô Uesugi a décroché un petit boulot très bien payé : professeur particulier. Mais ses élèves, des quintuplées, lui donnent du fil à retordre. Alors qu’il a enfin obtenu la confiance de Miku, il est malencontreusement surpris en flagrant délit de position douteuse envers Nino. Accusé d’agression sexuelle, parviendra-t-il à prouver son innocence seul face au clan des filles Nakano ? »

Notre avis

Le tome s’ouvre sur le ‘procès’ de Fûtarô, découvert dans une position plus que compromettante. Les 5 filles se mettent contre lui et cela permet de voir le caractère de chacune se dessiner. Heureusement, Fûtarô est innocenté. Cependant, s’il a gagné une bataille, il n’a pas encore gagné la guerre. Si certaines des sœurs commencent à l’accepter, d’autres sont encore totalement contre sa présence.

C’est grâce à une sortie pour un feu d’artifice que Fûtarô va tout doucement prendre conscience que les aborder de front avec l’école ne sert à rien, à cause de leur blocage. L’étudiant obsédé par les études va se rendre également compte qu’en les considérant comme des personnes et pas comme des étudiantes, il se fera beaucoup mieux accepter.

A la fin du volume, le lecteur se rendra compte que Fûtarô partage une partie de son passé avec les soeurs Nakano. En effet, l’auteur, par un découpage intéressant montre les sœurs en train de regarder un vieil album photo pendant que le jeune homme dévoile au lecteur une vieille photo où on le voit en compagnie d’une des cinq sœurs. Le soucis, c’est qu’il est impossible à l’heure actuelle de dire de laquelle il s’agit.

Avec ce genre de scène, le lecteur se retrouve dans un contexte très proche de Love Hina, par exemple, et cela justifie les toutes premières pages de la série.

Dans ce volume, le lecteur pourra s’interroger sur les relations que les sœurs ont avec le reste de leur famille. On apprend que leur mère est décédée et qu’elles vivent à elles cinq, sans leur père. De plus, si à l’heure où se passe l’histoire du manga, elles cultivent leurs différences, quand elles étaient plus jeunes, elles étaient identiques, tant au niveau de leur coiffure que de leurs vêtements. On aurait envie de se demander quand elles en ont pris conscience.

Toutes ces informations sont distillées dans des histoires de type ‘tranche de vie’ où l’humour et les retournements de situation sont nombreux. Les deux premiers volumes constituent une introduction à cette histoire qui se prolongera pendant encore douze volumes. Le jeu pour le lecteur sera de tenter de deviner, au travers des différentes péripéties des personnages, avec laquelle Fûtarô finira par se marier.

Les dessins sont classiques pour ce genre d’histoire. Les personnages sont expressifs et les différences des caractères des filles sont bien marqués.

Le scénario, bien que classique, est efficace. Le lecteur se laisse entraîner dans les aventures de Fûtarô et des soeurs Nakano sans problème et quand on arrive à la fin du volume, on a envie de connaître la suite.

Le décor et les personnages sont tous là, que va-t-il se passer maintenant?

Notre critique du tome 2 de The Quintessential Quintuplets

Cette série est surtout destinée aux adolescents aimant les histoires d'amour un peu particulières et aux lecteurs plus âgés nostalgiques des séries telles que Love Hina ou Maison Ikkoku.

Scénario80%
Dessin80%
Édition85%
Originalité75%
Mise en scène80%
Intérêt sur la durée80%
On a aimé
  • Les personnalités différentes des filles.
On a moins aimé
  • Une impression de déjà-vu.
80%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.