S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Hachi
Scénariste : Hachi
Éditeur : Delcourt/Tonkam
Collection : Seinen
Genre : Aventure, Fantastique
Public : + 12 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 27 novembre 2019
Prix : 7,99€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site Officiel

Résumé

De retour à la 4ème division de Vinculum, Loki ne sait pas comment se comporter avec Lice. Le jeune homme étant une peinture maudite, il n’a jamais eu envie de se lier aux humains et dès qu’il a des contacts physiques avec eux, il est pris d’une irrépressible envie de boire du sang. Mais Lice est différente, du fait de sa ressemblance avec Aisya, la petite fille ne le laisse pas indifférent et Sachsen le directeur de la 4ème division lui soumet l’idée d’essayer de la toucher. Ayant un pouvoir d’annulation sur les toiles maudites, un contact avec Lice se passerait peut-être différemment et avec elle et Loki pourrait enfin connaitre son 1er contact humain. De plus, la petite fille souhaite elle aussi se rapprocher de Loki qui finalement abaisse ses barrières et la prend dans ses bras comme il aurait voulu le faire avec Aisya et tout se passe bien. De leur côté, les membres de la fondation sacrée des arts continuent en secret de s’approprier les malédictions des toiles pour perpétuer les œuvres de la sorcière qu’ils considèrent comme l’enfant de Dieu. Loki, Lice et Touen sont envoyés à Doltron pour enquêter sur le passé de Lice qui semble attirer les peintures maudites à elle. Mais à peine les trois compagnons arrivés, Lice se fait kidnapper par Harry qui détient et utilise une œuvre de la sorcière. Loki se lance à son secours mais il est poursuivi par tous les habitants de Doltron car il a détruit un secteur de la ville plusieurs années auparavant en traquant les peintures maudites. Et ce n’est pas tout puisque, Elena, de la fondation sacrée des arts, maintenant en possession des pouvoirs d’un tableau maudit, chasse également Loki après sa défaite cuisante à Tanida. Mais alors qu’Elena s’en prend à Lice, Loki devient fou de rage et il se transforme entièrement en absorbant du sang, menant à un combat épique entre créatures maudites.

Notre critique

Nous en apprenons plus sur Loki dans ce 3ème tome de La malédiction de Loki. Comment il s’est recollé seul à la disparition de Aisya pour réaliser son souhait, sa haine pour les humains qui ont tant fait souffrir son amie et l’indifférence qu’il leur porte après plusieurs décennies d’errance, … ainsi que sa soif de sang grandissante au contact des autres qui l’a isolé un peu plus chaque jour. Nous avions eu un aperçu du passé douloureux de Loki dans les précédents tomes qui nous avait déjà donné envie de le soutenir et de le consoler, lui qui a gardé une âme d’enfant et ce 3ème volume ne fait qu’amplifier ce sentiment d’attachement et de protection que l’on a envers Loki. A travers le récit Lice prend soin de Loki dont le regard triste l’a touché en plein cœur et elle devient de ce fait actrice des sentiments du lecteur partageant la même envie de soutenir Loki.

Nous y voyons également un peu plus clair dans les manigances de la fondation sacrée des arts. Sous leurs airs de bons samaritains, se cache une « secte » aux desseins les plus sombres. Ils vont donner beaucoup de fils à retordre à Loki mais cela induit également de magnifiques combats à venir. Nous en avons eu un aperçu avec la confrontation entre Elena et Loki, tous deux totalement transformés en créature maudite après avoir été imprégné de sang. Et ce n’était que le premier, on est donc en droit d’espérer que les combats montent crescendo.

Malgré les sujets plus touchants sentimentalement et plus sérieux traités dans ce tome, l’humour est toujours bel et bien présent. Bien évidemment Touen et Pokyu, le petit canard, sont au centre de toute cette comédie. Égale à eux-mêmes, ils nous offrent des expressions et des têtes plus drôles les unes que les autres avec notamment Pokyu qui, en faisant office de porte-voix, prend une partie de l’apparence de Sachsen, lui confèrent une drôle de tête. Un nouveau personnage, Harry, viendra également mettre son grain de sel dans tout ce bazar. Mettant des bâtons dans les roues à Loki ainsi qu’aux habitants de Doltron, ce vieux papy farceur utilise une toile maudite pour ses tours et il n’a pas l’intention de laisser Loki la détruire si facilement.

Les personnages sont toujours aussi bien travaillés avec des gros plans sur le visage des héros qui expriment à merveille tout ce qu’ils ressentent en une seule image. Beaucoup d’émotions passent à travers les personnages, nous faisant vivre avec eux leurs joies et leurs peines. Les détails ne manquent pas et ce sur tous les personnages rencontrés. Les peintures maudites ne sont pas en reste au niveau du détail et particulièrement Loki qui nous offre une version maudite tout simplement sublime.

Les arrière-plans sont souvent assez sobres mettant ainsi les détails des personnages plus en avant. De nombreuses scènes extérieures nous permettront cependant de voir tout le talent du dessinateur sur ses décors. Un magnifique combat entre Elena et Loki nous offrira des lignes de vitesse et des onomatopées nous décrivant la vitesse et la force des deux combattants.

Notre critique du tome 3 de La Malédiction de Loki

En conclusion, une suite tout simplement magnifique avec ce 3ème tome de La malédiction de Loki. Plus de 80 000 retweets ont été recensés sur le site Jump SQ à l'annonce de la date de sortie du volume 1 et deux tomes plus tard, la malédiction de Loki est toujours aussi attractive et on ne peut qu'être impatient de retrouver Loki dans la suite de ses aventures.

Scénario90%
Dessin95%
Édition90%
Originalité90%
Mise en scène90%
Intérêt sur la durée95%
On a aimé
  • Mystère
  • Humour
  • Dessin ++
On a moins aimé
  • Néant
90%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.