S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Isaku Natsume
Scénariste : Isaku Natsume
Editeur : Taifu Comics
Collection : Yaoi
Genre : Yaoi, romance
Public : Public averti
Contenu : 160 pages
Sortie : 23 août 2019
Prix : 8,99 €
Statut de la série au Japon : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

« Ne te laisse pas influencer ».

Depuis que Sôgoro lui a avoué ses sentiments pour le repousser aussi sec, Gensuke s’interroge. Ne l’a-t-il vraiment vu que comme un rival ? Son désir de se tenir à ses côtés sur scène n’est-il vraiment que professionnel ? Les choses se précipitent lorsqu’il se rend compte que son ami est blessé…

Notre critique

Pas de doute, les fans de yaoi gavés d’érotisme flagrant en seront (encore une fois) pour leurs frais avec ce tome 3 du Théâtre des Fleurs. Et tant mieux !

Sôgoro a fait un saut dans le vide, il a avoué ses sentiments à Gensuke malgré ses doutes. Face à l’absence de réaction de ce dernier, le jeune homme s’empresse donc de le mettre en garde. Il l’aime vraiment, pas seulement comme partenaire de scène, et exige de Gensuke qu’il réfléchisse correctement à ce que cela signifie.

Gensuke, laissé seul avec ses pensées, s’emballe. Et les questions aussi. Il sait qu’il a toujours aimé Sôgoro comme comédien. Pourtant, le jeune homme vient de lui signifier qu’un amour différent occupe désormais son cœur. Gensuke s’interroge sur la réalité de ses propres sentiments. Il ne lui faut pas longtemps pour comprendre que cet amour est réciproque.

Pourtant, il sait aussi que le caractère de Sôgoro va lui mettre des bâtons dans les roues. Car Sôgoro doute de sa sincérité, il lui reproche de confondre son admiration pour lui avec un vrai sentiment amoureux. Gensuke élabore alors un plan pour conquérir définitivement la confiance de Sôgoro.

Mais les choses ne se déroulent pas aussi aisément. Sôgoro part en tournée avec la famille de Gensuke pendant l’été. Entre les représentations et les railleries de son frères aîné vis-à-vis de Sôgoro, Gensuke manque plusieurs occasions, même alors qu’ils partagent une chambre d’hôtel ! Heureusement, ou malheureusement, Sôgoro se blesse et cela devient un handicap pour continuer à tenir son rôle. Gensuke, attentif à ses difficultés, lève enfin le voile qui obscurcit le cœur de Sôgoro…

Ce tome 3 poursuit une romance qui prend son temps. Les codes du yaoi sont là mais adaptés à une vraie série, soutenant un réalisme dans la construction de la relation amoureuse. Isaku Natsume évite les pièges attendus de la rivalité sentimentale du triangle amoureux pour favoriser la rivalité professionnelle de ses deux héros. Ils sont rivaux mais finissent par se respecter et finalement s’aimer. Ils ont appris à se connaître, se comprendre, s’accepter et leur complicité, aidée de leurs contradictions, a nourri l’émergence de forts sentiments.

Le théâtre kabuki reste un fil sous-conducteur agréable, avec des explications concernant l’importance des rôles, des pièces, des représentations. Cet univers très codifié nous apparaît avec simplicité et pédagogie, juste ce qu’il faut pour envelopper cette jolie romance.

Le graphisme soutient cette particularité environnementale du théâtre. Les costumes et maquillages apparaissent avec évidence dans le quotidien de ces deux lycéens. La mise en scène met en lumière leur activité professionnelle, le feutré du théâtre comme le contraste avec la réalité de notre époque.

L’immersion dans une époque révolue par le jeu des comédiens en ressort, comme des parenthèses de vie pour Sôgoro et Gensuke. Hors du temps, de la réalité pour quelques heures, ils incarnent d’autres personnes et mettent de côté leurs émotions tout en les cultivant. C’est un mélange audacieux qui garde toute sa valeur au fil des tomes.

Ce tome 3 du Théâtre des Fleurs voit enfin éclore une réciprocité sentimentale mais il faudra patienter encore pour assister à une véritable complicité de couple… Avis aux fans !

Notre critique du tome 3 de Le Théâtre des Fleurs
Sôgoro a avoué ses sentiments à un Gensuke médusé. Certain que le jeune homme confond amour et admiration, Sôgoro exige qu'il réfléchisse pleinement avant de lui répondre...
Scénario85%
Dessin80%
Edition89%
Originalité85%
Mise en scène85%
Intérêt sur la durée85%
On a aimé :
  • Personnages attachants
  • Contexte culturel du Kabuki
  • Narration qui prend son temps
On a moins aimé :
  • Chara-design codifié
  • Dessin peu original
85%Note Finale

A propos de l'auteur

Rédactrice manga de Nipponzilla. Dévoreuse manga, BD et livres en tous genre, bavarde absolue, elle s’attaque à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un bon titre et qu’importe les déceptions, elle s’acharne pour vous dénicher des perles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.