S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Akira Ôkubo
Scénariste : Masashi Kishimoto
Éditeur : Kana
Collection : Shonen
Genre : Aventure, Fantastique
Public : + 10 ans
Contenu : 200 pages
Sortie : 20 mars 2020
Prix : 6,85€
Statut : Terminé en 5 tomes

Acheter Site officiel

Résumé

« À la suite d’un stratagème de l’assassin Ata, le gigantesque satellite Muun menace de s’écraser sur la planète. Afin d’empêcher la catastrophe, Daruma transmet à Hachimaru une de ses plus grandes techniques…!! Nos héros peuvent enfin entamer leur voyage à la recherche des autres clés, mais à peine sont-ils partis que deux hommes mystérieux pénètrent dans le repaire ?! »

Notre critique

Après un premier tome un peu « lourd » heureusement suivi par un second qui rattrapait bien le coup, ce troisième volume marque réellement le début de l’aventure du jeune Hachimaru et de ses compagnons.

Tandis que notre héros essaye tant bien que mal de s’habituer à sa nouvelle vie et à ce monde duquel il a toujours été tenu éloigné, les ennuis ne tardent pas à rappliquer. Cela commence avec l’arrivée de deux nouveaux personnages, un jeune voleur accompagné par un samouraï amnésique. Tous deux piquent immédiatement notre curiosité par leur dynamique très drôle : avec Ryû le samouraï prenant tout au pied de la lettre et redemandant sans cesse qui est qui, et Kotsuga qui réagit exagérément à chaque fois, ils incarnent le parfait duo comique bien représentatif de l’humour japonais.

Après quelques brouilles, tous deux vont néanmoins se joindre (temporairement ?) au groupe pour participer à un « battle royale » de samouraïs avec grosse récompense à la clé. Pour Hachimaru, c’est également une piste pour trouver l’un des camarades qu’il recherche. Bien qu’il ne s’agisse pas ici d’un tournoi à proprement parler, on reste dans un schéma classique du shônen manga faisant affronter plusieurs adversaires à la suite afin qu’il puisse s’améliorer rapidement.

La progression de Hachimaru, en revanche, sort assez de l’ordinaire. La plupart des shônen nous font suivre un héros soudain doté d’une grande force, mais qui manque totalement d’expérience en combat. Ici, Hachimaru dispose déjà d’expérience après des années à jouer à un jeu vidéo spécialement conçu pour l’entraîner au combat ; son seul problème est qu’il ne sait pas encore tout à fait comment l’appliquer en situation réelle. Cette situation un peu inhabituelle va certainement jouer en sa faveur puisque ses adversaires, voyant qu’ils ont affaire à un novice, ne vont sûrement pas s’attendre à ce qu’il ait une si grande capacité d’analyse et d’adaptation.

À côté, la jeune An nous dévoile une partie de son passé. C’est véritablement une héroïne très attachante, qui soutient Hachimaru de son mieux sans présenter de trait de caractère agaçant. Elle et son binôme nous montrent encore une fois leurs bons côtés dans ce volume, en particulier Hachimaru qui ne prend pas la grosse tête et fait face avec une grande honnêteté à ses erreurs. Dans l’ensemble, c’est un volume bien équilibré entre scènes d’action – qui sont nombreuses pour permettre à Hachimaru de vite progresser – et discussions entre les personnages pour apprendre à mieux les connaître.

En ce qui concerne l’édition, on sent que Kana s’est particulièrement appliqué pour cette série, que ce soit dans la traduction ou la mise en page. L’éditeur a d’ailleurs fait le choix, contrairement à Naruto à l’époque, de garder le plus de termes japonais possible : noms de techniques, nourriture… toujours accompagnés de notes de traduction discrètes, évidemment.

C’est donc encore un bon départ pour Samurai 8 et un tome trois bien prometteur pour la suite, mais cette sortie s’accompagne malheureusement d’une mauvaise nouvelle, puisqu’il a été annoncé que la série s’achèverait au cinquième volume… L’histoire ne faisant que commencer, la terminer convenablement en seulement deux tomes semble un peu compromis, surtout que Kishimoto avait annoncé vouloir la faire durer 10 tomes, mais si les auteurs parviennent à nous concocter une fin satisfaisante malgré tout, cela devrait ravir au moins les amateurs de séries courtes.

Notre critique du tome 3 de Samurai 8

Un tome trois bien équilibré avec beaucoup d’action, comme on l’attend d’un shônen à ce stade de l’histoire, et un développement des personnages qui continue à bon rythme.

Scénario90%
Dessin95%
Edition95%
Originalité90%
Mise en scène85%
Intérêt sur la durée75%
On a aimé
  • Bonne progression de l'histoire
  • Personnages toujours très attachants
  • Beaucoup d'action
On a moins aimé
  • L'espoir d'une fin satisfaisante compromis
85%Note Finale

2 Réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.