S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Ogeretsu Tanaka
Scénariste : Ogeretsu Tanaka
Editeur : Taifu Comics
Collection : Yaoi
Genre : Yaoi, romance, comédie
Public : Public averti
Contenu : 180 pages
Sortie : 22 novembre 2019
Prix : 8,99 €
Statut de la série au Japon : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

Surpris par un violent orage alors qu’ils se sont perdus pendant l’épreuve de courage, Tônô et Yaguchi trouvent à s’abriter dans une vieille bâtisse. Paniqué par le tonnerre, Tônô se met à hurler et pousse son camarade à bout. Alors que les recherches s’organisent, Yaguchi montre enfin son vrai visage…

Notre critique

Un tome 3 tout en nuances, voilà qui fait du bien à Yarichin bitch club !

Si les épisodes purement sexuels sont encore de mise, les liens entre personnages oscillent enfin vers de vraies romances. Latentes, tourmentées, passées ou futures, ces histoires d’amour qui vont au-delà de l’appétit sexuel relèvent le niveau.

Au pied du mur, Yaguchi dévoile à Tônô non seulement sa vraie personnalité mais aussi ses motivations, son obsession pour son cousin. Le copier était pour lui la meilleure assurance d’être apprécié de tous, d’être populaire. A tel point que cela s’est mué en un réflexe inconscient. Mais Yaguchi pense que Kashima s’en est un jour aperçu et le craint. Peut-être trahira-t-il un jour son secret ?

Tônô peine à comprendre Yaguchi mais le réconforte : il gardera son secret car il l’apprécie toujours, même sous son vrai jour. Pourtant, son penchant sentimental pour lui en a pris un coup. Et quand, une fois secourus, il entend Kashima lui avouer plus franchement son amour, Tônô ne sait plus quoi ressentir. Kashima se rapproche peu à peu de lui et Tônô est de moins en moins indifférent…

Autour d’eux, d’autres couples se révèlent. Au détour de l’orage ou d’une photographie, la romance avortée de Kei et Itome prend forme. S’ils ne sont plus ensemble, tous deux se soucient beaucoup l’un de l’autre… Cet amour est-il vraiment mort ?

De son côté, Tamura aimerait vraiment attirer Yaguchi dans ses filets mais il est incapable d’être sincère avec lui, le taquine, le moque, au lieu de faire un pas en avant. Quant à Yaguchi, l’amitié de Tônô, devenu son confident, le trouble. Tamura s’oublie un instant dans les bras de Shikatani mais ce dernier garde lui aussi un secret embarrassant au point de mentir.

Enfin, l’étrange et obsédé Yuri a trouvé le parfait partenaire en Jimi. Alors que ce dernier cherchait désespérément comment lui plaire, voici que Yuri lui saute littéralement dessus pour des heures de folies…

La déferlante sexuelle n’est jamais loin avec le Yarichin bitch club mais ce retour à la romance sous toutes ses facettes, de la plus explosive à la plus timide relance une narration qui risquait de tourner court.

Le trait de Ogeretsu Tanaka capitalise sur ses qualités et son empreinte identifiable entre un chara-design très expressif et une mise en scène super sexy-torride. La confusion des sentiments est aussi bien dépeinte et accentue l’importance des non-dits de ce tome.

Yarichin bitch club varie les plaisirs et relève le ton de la romance, un bienfait pour toucher un public plus large sans perdre son ton résolument original.

Notre critique du tome 3 de Yarichin Bitch Club
Yarichin bitch club varie les plaisirs et relève le ton de la romance, un bienfait pour toucher un public plus large sans perdre son ton résolument original.
Scénario85%
Dessin90%
Edition90%
Originalité90%
Mise en scène90%
Intérêt sur la durée85%
On a aimé :
  • La romance se mêle enfin aux jeux sexuels
  • Personnages qui évoluent, sont développés
  • Adéquation scénario/dessin
On a moins aimé :
  • Manga sulfureux pour public très averti!
85%Note Finale

A propos de l'auteur

Rédactrice manga de Nipponzilla. Dévoreuse manga, BD et livres en tous genre, bavarde absolue, elle s’attaque à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un bon titre et qu’importe les déceptions, elle s’acharne pour vous dénicher des perles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.