S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Natsuki Kizu
Scénariste : Natsuki Kizu
Éditeur : Taifu Comics
Collection : Yaoi
Genre : Yaoi Blue, Romance, Drame, Tranche-de-vie
Public : Tout public
Sortie : 24 janvier 2019
Prix : 8,99€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

Alors que Mafuyu se lance dans la composition et trouve une aide inattendue en Ugetsu, le talentueux violoniste amour déçu d’Akihiko, le fragile équilibre du groupe pourrait bien se briser. Entre les maladresses d’un Uenoyama qui peine à gérer ses émois amoureux envers Mafuyu et les doutes grandissants d’Haruki quant à a place au sein du groupe, la tension monte. Car Haruki éprouve de plus en plus de mal à réfréner son amour pour Akihiko, son impression d’être à la traîne derrière ses trois comparses et la proposition de rejouer dans le groupe de son ex petite-amie arrive à point nommé…pour ne rien arranger !

Notre critique

Une fois encore, la relation qui semblait phare dans les deux premiers tomes de Given, celle de Mafuyu et Uenoyama, passe un peu au second plan, ou plutôt se positionne sur un plan égal avec celle, plus complexe et douloureuse d’Akihiko et Haruki. Parce qu’Akihiko ne voit que la rupture plus ou moins floue qu’il a vécu et vit encore avec Ugetsu dont il partage encore l’appartement, tout en refusant les sentiments de plus en plus évidents d’Haruki, l’éventualité d’un problème de couple qui mettrait l’avenir de Given en danger se précise même si elle semble venir d’une direction très inattendue.

La rencontre entre Mafuyu et Ugetsu est intéressante. Deux génies au cœur brisé, à la sensibilité exacerbée, qui se confrontent en douceur, non-dits et confidences, cela donne une impression de tendre mélancolie qui éclaire le passé d’un Akihiko que l’on pensait mature, cool et sans faille. Mais à la lumière des souvenirs qu’Ugetsu partage avec un Mafuyu mutique, on comprend toute la profondeur d’un personnage très complexe, un être qui a perdu très tôt la chaleur du foyer, s’est réfugié dans les bras d’un musicien plus doué que lui, cherchant un réconfort, un cœur qui saurait l’accepter. Pourtant, de l’aveu d’Ugetsu, ce premier amour si fusionnel a fini par les abîmer tous deux, mettant en danger leur personnalité propre, leur créativité.

Cette peur de se perdre dans l’autre a poussé Ugetsu à rompre bien que son amour n’ait pas changé. Toute la douleur de cet amour qui devrait prendre fin sans qu’aucun d’eux ne parvienne à l’accepter les pousse chaque jour vers une extrémité qui n’aboutira qu’aux larmes. Ugetsu provoque Akihiko avec ses conquêtes, en le mettant à la porte du seul foyer qu’il connaisse encore, mais Akihiko refuse de changer. A moins que… Une fois de plus pourrait être la fois de trop et c’est au tour d’Haruki d’en payer le prix.

Piégé par ses sentiments pour Akihiko, Haruki s’enfonce dans une dépréciation pesante. Frappé par l’éveil splendide de Mafuyu à la musique, renvoyé à son amour non réciproque, il imagine que les trois autres membres de son groupe sont des génies, inatteignables, qu’il n’est qu’un boulet inutile et se laisse tenter par la perspective de rejoindre une autre formation musicale. Perdu, hésitant, il finit par avouer ce projet à un Akihiko déjà remué par un énième mais violent rejet d’Ugetsu. Sa réaction est disproportionnée, ravageuse tant pour les sentiments d’Haruki que pour leur amitié. Malmené ainsi alors qu’il se tourmente déjà, Haruki pourra t-il garder sa place au sein de Given ?

Seul gros plan sur le couple Mafuyu-Uenoyama, la petite démonstration de jalousie puérile de ce dernier provoque une jolie scène de tendresse malhabile qui révèle surtout combien la maladresse de l’un peut réveiller le traumatisme de l’autre et renvoyer Mafuyu à ses démons, au fantôme de son premier amour et à ses regrets.

Additionné à un trait toujours aussi fin, expressif, délicat et pourtant puissant à décrire toute situation et ses personnages, ce tome 4 de Given nous prend aux tripes, préférant le réalisme des émotions, la vulnérabilité des relations aux happy end trop faciles.

Entre tendresse, mélancolie, tourments amoureux et amitiés fragilisée, l’émulsion qui a donné naissance à Given se retrouve en pleine tourmente. Pas de doute, Natsuki Kizu sait y faire pour attiser les flammes de ses lecteurs !

Notre critique du tome 4 de Given
C’est au tour de Haruki de faire face à ses sentiments pour Akihiko…et la réponse ne sera pas forcément celle qu’il attend…
Scénario85%
Dessin85%
Édition90%
Originalité85%
Mise en scène85%
Intérêt sur la durée88%
On a aimé
  • Des personnages attachants
  • Récit réaliste avec un bon suspense
  • Projecteurs sur Akihiko-Haruki-Ugetsu
On a moins aimé
  • Néant
80%Note Finale

A propos de l'auteur

Rédactrice manga de Nipponzilla. Dévoreuse manga, BD et livres en tous genre, bavarde absolue, elle s’attaque à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un bon titre et qu’importe les déceptions, elle s’acharne pour vous dénicher des perles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.