S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

alert type=white ]Dessinateur : Isaku Natsume
Scénariste : Isaku Natsume
Editeur : Taifu Comics
Collection : Yaoi
Genre : Yaoi, romance
Public : Public averti
Contenu : 166 pages
Sortie : 12 décembre 2019
Prix : 8,99 €
Statut de la série au Japon : En cours de publication[/alert]

Acheter Site officiel

Résumé

Gensuke et Sôgorô sortent enfin ensemble, mais décident de refréner leurs ardeurs pour se concentrer sur la tournée. La dernière représentation passée, tous deux retournent à l’école où la préparation de la fête du lycée bat son plein, ce qui amène Sôgorô à dormir chez Gensuke… Ne serait-ce pas là l’occasion d’aller au bout de leur promesse ?

Notre critique

Le théâtre des fleurs s’amuse à faire durer sa romance. Ce tome 4 aurait pu sombrer dans la facilité des ébats charnels fougueux mais non. Choisissant un réalisme plus posé, Isaku Natsume impose à ses héros le temps des hésitations et autres choix artistiques.

La tournée finie, les deux lycéens renouent avec le quotidien des gens de leur âge. Le lycée n’est pas le lieu idéal pour dévoiler leur amour au public aussi préfèrent-ils y jouer la comédie des bons camarades. Mais une fois dans l’intimité de la chambre de Gensuke, à la faveur de costumes à réaliser pour la fête du lycée, la passion les emporte…un peu.

Gensuke est entreprenant mais Sôgorô réservé. Le passage à l’acte reste donc raisonnable, car avant de faire LE grand saut, Sôgorô exige un temps d’adaptation !

Pourtant, il sait que ses sentiments pour Gensuke grandissent, à tel point qu’ils revêtent une certaine jalousie au lycée, dès qu’il est question d’un entourage féminin autour de son amoureux.

L’équilibre entre amours secrets et vie publique est instable. Même Tsuchiya et Nishida, leurs plus proches amis ne sont pas dupes. Pas plus qu’un photographe qui suit leurs carrières respectives depuis l’enfance…et prévient la famille de Sôgorô.

Cependant, et contre toute attente, le grand-père de ce dernier ne fait pas d’esclandre. Il leur réserve une autre épreuve : préparer une nouvelle série de représentations ensemble. Les rôles confiés sont plus complexes encore que les précédents ! La tension monte pour le couple car chacun veut être à la hauteur des enjeux. Mais qu’en sera-t-il de leur relation s’ils manquent de temps l’un pour l’autre ? Ou s’ils redeviennent des rivaux ?

Le cadre si original du théâtre japonais classique demeure le confortable cocon de cette jolie romance. Mieux, l’entrée en scène du photographe, si courante dans le yaoi en milieu artistique, ne débouche pas sur un sordide chantage journalistique. A la place, on a une collaboration discrète avec le doyen de la famille des Matsukawa. Les réelles intentions du grand-père sont mystérieuses mais on les devine positives.

La vie ne leur facilite guère les choses pourtant Gensuke et Sôgorô mènent leur barque amoureuse avec douceur, loin des yaois qui finissent trop vite dans un lit (ou ailleurs…).

Le dessin d’égale qualité s’inscrit aussi dans la durée, jouant sur la thématique du théâtre autant que sur les émotions. La mise en scène suit la narration et formule une agréable lecture.

Le théâtre des fleurs aime ses personnages mais aussi son environnement artistique pointu. On continue de suivre cette idylle dans un cadre toujours mis en valeur sans sombrer dans la précipitation. La qualité des références au théâtre classique nippon assure une place à part dans le genre.

Notre critique du tome 4 de Le Théâtre des Fleurs
La romance avance doucement, entre hésitations intimes et prérogatives professionnelles.
Scénario75%
Dessin85%
Edition90%
Originalité80%
Mise en scène90%
Intérêt sur la durée80%
On a aimé :
  • Contexte théâtre classique japonais travaillé
  • Personnages sympathiques
  • Dessin au service du récit
On a moins aimé :
  • Sans le contexte original, le reste est tout de même très standardisé
80%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.