S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur: Kotarô Shouno
Scénariste: Link
Editeur: Delcourt-Tonkam
Collection: Seinen
Genre: Comédie, Erotique
Public: + 16 ans
Contenu: 176 pages
Sortie: Le 3 juillet 2019
Prix: 7,99 €
Statut de la série: En cours de publication

Acheter Site Officiel

Résumé

Shôta se retrouve face à une nouvelle élève, Shion Hoshino. Pour lui ce n’est pas une inconnue car ils étaient ensemble dans le même lycée. Profitant de sa nouvelle situation il va se venger pour lui faire payer les humiliations subies à l’école. De son côté, Kyôji Hino supplie Reito de convaincre sa sœur d’avoir un rendez-vous avec lui. Reito accepte à condition qu’il n’y aie pas de mating. Pendant ce temps, Reito continue son enquête pour tenter de comprendre les origines du virus MK et savoir où se trouve Elisa.

Notre critique

Des trois personnages masculins autour desquels l’histoire se construit, c’est Shôta qui montre la plus grande évolution au cours de ce volume. En effet, il commence à bien saisir les avantages que lui confère sa nouvelle position dans cette société déséquilibrée et il commence à en jouer. Cela se voit particulièrement fort dans la manière dont il traite son ancienne camarade de classe. D’opprimé, il devient oppresseur et cela sans aucune barrière ni garde-fou.

Les deux autres personnages masculins continuent leurs vies et se concentrent sur leurs objectifs, à savoir, pour Kyôji, de faire le plus de mating possible, et pour Reito, de ne pas en faire du tout, tout en continuant à glaner des éléments pour faire avancer son enquête sur le MK virus.

Il est important de noter que, au cours de ce volume, Kyôji subit un revers. En effet, pour la première fois depuis son réveil, une fille refuse le mating avec lui. Pour le moment, il semble bien prendre la chose et continue comme si de rien n’était. Reste à voir comment l’auteur va développer cette frustration dans son récit.

Pour Reito, les choses se compliquent. Visiblement, ses investigations dérangent et le mettent en danger. Malheureusement, le lecteur ne dispose pas encore d’assez d’éléments pour tenter de se faire une idée par lui-même de ce qu’il s’est vraiment passé.

Comme pour les volumes précédents, l’auteur pose ça et là des éléments de scénarios entre des scènes érotiques relativement osées. Par contre, dans ce volume, nous sommes en présence d’une scène qui met clairement en avant un rapport de force lors d’un mating, lorsque Shôta se venge sur Shion, ce qui est une première dans l’histoire de la série. Cela soulève la question du consentement des filles. Certe, elles sont triées et sélectionnées pour être fécondées par les hommes, contre compensation financière, mais,est-ce vraiment volontaire de leur part?

Le dessin est beau et détaillé, dans la continuité des volumes précédents. L’attrait principal restant la plastique des filles. La série s’adresse plus à un lectorat masculin plus désireux de regarder de jolies filles que de suivre une enquête.

Le volume se termine sur un épisode bonus relatant une journée type de Kyôji Hino. Si il n’apporte rien au récit, cela permet une parenthèse rafraîchissante dans un volume où la tension est palpable.

Notre critique du tome 5 de World's End Harem

Malgré une tentative d'assassinat dont il était la cible, Reito n'abandonne pas et continue ses recherches. Pourquoi le gouvernement s'acharne-t-il autant à lui mettre les bâtons dans les roues?

Scénario85%
Dessin85%
Edition85%
Originalité75%
Mise en scène80%
Intérêt sur la durée75%
On a aimé
  • Le dessin
On a moins aimé
  • La vengeance de Shôta
80%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.