S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Neko Nekobyou
Scénariste : Neko Nekobyou et Reiki Kawahara
Editeur : Ototo
Collection : Shonen
Genre : SF, baston, drame, humour
Public : Tout public
Contenu : 192 pages
Sortie : 15 novembre 2019
Prix : 6,99 €
Statut de la série au Japon : En cours de publication, adaptée en animé

Acheter Site officiel

Résumé

Silica et ses amies ont décidé de partir à la recherche de la recette d’un petit marteau de fée pour effectuer une quête. Alors qu’elles échouent à trouve run accord avec une guilde de Leprechauns artisans forgerons qui pourrait leur fournir des informations, de mystérieuses images de Kirito et de Rossa, une ancienne amie de Lux censée être morte dans SAO, apparaissent sous leurs yeux…

Notre critique

Beaucoup de pages pour ce tome 6 mais, finalement, peu d’avancées dans le récit. Les héroïnes de Girls’Ops gardent leur fraîcheur toute candide et amicale sans pour autant briller.

Une fois encore Lux va convaincre ses nouvelles amies de poursuivre une aventure destinée à réparer une de ses erreurs passées, entendez commise dans SAO. Résumons…

Les images de Kirito affrontant Rossa dans SAO s’invitent lors des négociations avec Granzé. La chef de la guilde devine immédiatement que les 4 joueuses sont des rescapées du jeu maudit. Son intérêt en est décuplé et ses exigences aussi. Mais nos héroïnes trouvent que tout ceci suspect. D’abord, Kirito n’aurait jamais affronté en duel un autre joueur avec autant de férocité dans SAO, sachant qu’il causerait sa mort IRL…ensuite les demandes de Granzé sont inacceptables.

Usant de malice et étonnamment aidées par un des leprechauns, les 4 amies échappent à la guilde pour retourner à la boutique de Lisbeth. Ensemble, elles confrontent leurs impressions et la nécessité de prolonger cette quête. Plusieurs éléments sont mystérieux, notamment les images de Kirito vs Rossa, ainsi que la nature même de ce fantôme qui s’attache à Lux.

Alors qu’elles hésitent encore à laisser tomber ou non, le leprechauns qui les a aidées surgit. Et les protège d’un guet-apens. Une fois à l’abri, ce sauveur se révèle être une fille nommée Adey, une Cait Sith forgeronne qui souhaite trahir Granzé. Séduites par sa détermination et ses arguments, Lisbeth et surtout Lux s’engagent avec leurs amies à continuer la quête.

Mais il va leur falloir voler quelque chose de précieux à Granzé. Adey se propose de les aider à s’infiltrer avant de les abandonner une fois sur place, retournant dans le réel pour quelques minutes. Cet aparté révèle au lecteur qu’Adey manipule le quatuor pour son intérêt personnel. Mais la confrontation finale avec Granzé va encore changer la donne…

Entre deux échappées musclées et un vol qui risque de mal tourner au dernier moment, le suspense est intéressant. Néanmoins, si les pistes se dédoublent et que le nouvel allié pourrait être un faux compagnon, le résultat final tombe à plat. Dans le monde merveilleux de l’amitié version Girls’Ops, les bons sentiments l’emportent toujours en un tome ou presque. Aucune surprise donc de constater que Lux convainc encore une fois ses amies de lutter pour se rattraper du passé. Ni de voir Adey, potentielle traîtresse, re-retourner sa veste en fin de tome. La force de l’amitié offerte par les 4 filles est indéniable mais cette redondance gâche les effets souhaités de la narration.

Heureusement, on passe un bon moment à lire le déploiement des talents de chacun pour quitter les pièges tendus. Le tout reste très dynamique assaisonné de comédie.

La complémentarité graphique-texte entre en jeu ici. La mise en scène et en mouvements suffit à nous rendre ce tome plaisant. Action, humour, audace, tout est retranscrit de telle sorte que le récit demeure accrocheur. Les arrières plans sont bien mis en valeur pour construire une atmosphère aléatoire suivant les lieux et les dangers à affronter.

Si ce tome 6 de Girls’Ops ne relance pas beaucoup le récit, il reste dans le ton général de la série, avec une amitié à toute épreuve et de bonnes séquences de combats magiques.

Notre critique du tome 6 de Sword Art Online - Girls Ops
Encore une fois l'amitié triomphe mais avec une telle facilité que le suspense s'égare... De bonnes scènes d'action relèvent le tout!
Scénario75%
Dessin85%
Edition90%
Originalité75%
Mise en scène85%
Intérêt sur la durée70%
On a aimé :
  • Personnages sympathiques
  • Action efficace
  • Alliance texte-image réussie
On a moins aimé :
  • Côté simpliste typique du shonen
  • Les bons sentiments sauvent tout... en un tome!
  • Coeur de l'intrigue de cette quête effacé
75%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.