S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Okayado
Scénariste : Okayado
Editeur : Ototo
Collection : Seinen
Genre : Gag manga, fantastique, hentai
Public : Public averti
Contenu : 166 pages
Sortie : 27 septembre 2019
Prix : 7,99 €
Statut de la série au Japon : En cours de publication, adaptée en anime

Acheter Site officiel

Résumé

« Après avoir vu démarquer d’étranges personnages, nos amis découvrent que Mero est en réalité la princesse du royaume des sirènes et que sa mère, la reine, lui ordonne de rentrer au pays. Il se murmure que le royaume est en proie à une crise sans précédent. Mero est-elle encore en sécurité ? »

Notre critique

Entre sensualité exacerbée, comédie coquine et ton rocambolesque, ce tome 9 de Monster Musume propose une énième mésaventure pour Kurusu et son petit groupe.

Deux énormes poissons à lunettes et costards nœuds papillons débarquent afin de transmettre l’ordre de leur reine : la princesse Mero doit rentrer auprès de sa mère. Un ennemi mortel du royaume des sirènes est réapparu, Octo la Scylla, et la situation ne fait qu’empirer. De plus, Octo menace de kidnapper Mero !

A la grande surprise de ses amis qui refusent de la laisser partir, Mero leur propose de l’accompagner. A peine arrivés, tous constatent que la reine des sirènes mène grand train : elle vit avec nombre de ses sujets dans un somptueux hôtel au sein même du monde des humains. Tandis que Mero s’entretient avec sa mère qui lui ordonne de mettre fin à son échange inter-espèces chez Kurusu, le petit groupe fait connaissance avec les services de l’hôtel.

Entre massages aux vertus inattendues et escapades sur la plage, chacun profite de l’occasion jusqu’à ce que Mero soit effectivement enlevée ! Octo a signé son forfait et les deux poissons géants bizarres demandent à Kurusu et ses amies d’aller secourir Mero. Ni une ni deux, les voilà embarqués pour le repaire de l’ennemie sans avoir eu le temps d’accepter… Pour tomber dans de nombreux pièges affolant les hormones de nos redoutables hybrides !

Heureusement, Rachnée et Sû ont plus d’un tour dans leur sac. La situation se clarifie soudain pour révéler les réelles motivations d’Octo…et de la reine des sirènes !
Le complot est mis au jour et Mero doit choisir entre sa fidélité à sa mère ou son souhait de rester auprès de Kurusu. Inutile de préciser que sa décision est sans surprise même si les conséquences s’avèrent musclées et pleines de péripéties aquatiques.

Le dénouement sera positif même si Kurusu devra faire un petit séjour à l’hôpital où Lala lui rendra de nombreuses visites… Après tout, elle est celle qui veille sur son âme et le sauve très souvent du trépas. Les dernières pages nous content combien Lala, sous ses airs d’ange de la mort, a grand cœur mais reste aussi maladroite que ses alter egos.

Inutile de préciser que le graphisme est tout entier consacré à la mise en valeur des splendeurs physiques des héroïnes, au même titre que de nombreuses situations. Les fans de la série n’en attendent pas moins et seront ravis de ce nouvel opus. La mise en scène permet d’y associer un humour qui fait mouche, accentue le ton délirant de la narration. Les poissons en costard sont hilarants. Les arrières plans sont cette fois-ci détaillés et on apprécie de voir tout le luxe de cet hôtel pour sirènes.

Un tome 9 dans la lignée des précédents, hentai, humour, délires, un cocktail réussi pour qui aime les gags mangas sans queue ni tête.

Notre critique du tome 9 de Monster Musume
Un nouveau tome de délires très deshabillés, de quoi plaire aux fans et faire sourire.
Scénario75%
Dessin90%
Edition90%
Originalité75%
Mise en scène80%
Intérêt sur la durée65%
On a aimé :
  • Humour délirant
  • Nouveaux personnages secondaires très réussis
  • Enchaînement rapide des mésaventures
On a moins aimé :
  • On perd le fil conducteur de la série
  • Tout est prétexte aux délires coquins
70%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.