S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
91 Days, Studio Shuka, Japanime, Critique Japanime, Présentation,

Bienvenue sur Japan Touch pour une présentation consacrée à 91 Days.
Cette série d’animation réalisée par le studio Shuka a été diffusée du 8 juillet au 30 septembre 2016 sur Crunchyroll ! Il s’agit d’une histoire de vengeance se déroulant aux États-Unis dans le milieu mafieux.
Depuis que son père, sa mère et sa petite sœur ont été assassinés sous ses yeux, Angelo Lagusa n’est plus que l’ombre de lui même. Jusqu’au jour où il reçoit une lettre d’un mystérieux inconnu lui offrant l’opportunité d’infiltrer la famille Vanetti afin de venger sa famille, ce qui donna un nouveau sens à sa vie. Profitant des connaissances d’un ami d’enfance dans la fabrication d’alcool et du fait que la ville rencontre des difficultés d’approvisionnement à cause de la prohibition, il parviendra à s’approcher au plus près de ses proies sans le moindre problème.
Connu principalement pour avoir réalisé la saison 2 de Durarara !!, le studio Shuka propose de suivre un scénario intelligent offrant des épisodes d’une rare intensité et riches en rebondissements. Jusqu’au bout, il est difficile de savoir si Angelo se laissera réellement emporter par la haine ou bien s’il offrira le pardon à cette famille mafieuse près de laquelle il s’est tant rapproché et dont les membres sont devenus ses amis.
La bande-son apporte également beaucoup à l’immersion, notamment la musique assez mélancolique du générique qui offre un aperçu au spectateur de ce qu’il l’attend lors des 12 épisodes. Celle-ci a été composée par TK from Ling Tosite Sigure, le groupe derrière les openings de Tokyo Ghoul et Psycho Pass.
Au final, 91 Days est donc un anime exceptionnel qui figure parmi les incontournable de l’été 2016. Même si le thème de la vengeance est un thème utilisé dans beaucoup de séries, laissez-lui au moins une chance de faire ses preuves en regardant le premier épisode. 

A propos de l'auteur

Fondateur de Nipponzilla. Cet amateur de mangas, de japanimation et de jeux vidéo japonais n'a peur de rien, et surtout pas de s'intéresser aux œuvres les plus méconnues... au risque de tomber régulièrement sur de belles bouses.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.