Connect with us

Critique

Notre critique du tome 5 de Short Love Stories

Published

on

Dessinateur : Aruko
Scénariste : Aruko
Éditeur : Kana
Collection : Shojo
Genre : Romance, Tranche de vie
Public : + 12 ans
Contenu : 288 pages
Sortie : 16 février 2018
Prix : 7,45€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

Sept histoires courtes signées Aruko. Une jeune fille tombe amoureuse d’un garçon impulsif et trop éparpillé et n’arrive pas à suivre son rythme. Deux amis d’enfance qui ont toujours été comme frère et sœur réalisent que les choses ne pourront pas toujours rester inchangées. Une jeune rebelle rêve de fugue et repense à son premier amour et aux occasions manquées. Trois jeunes femmes vivent des romances totalement différentes mais toutes peinent à exprimer leurs réels sentiments. Une fille un peu goinfre s’inquiète de voir le garçon qu’elle aime s’éloigner si elle prend trop de poids. Installée dans un nouvel appartement, une jeune femme retrouve des lettres d’amour adressées au précédent locataire. Enfin, une lycéenne prend conscience que son ami d’enfance s’éloigne d’elle de plus en plus.

Notre critique

Ce cinquième volume de Short Love Stories regroupe une nouvelle fois des histoires d’Aruko, co-auteure de Mon histoire. On retrouve donc dans ce tome le trait particulier et parfois un peu caricatural de la mangaka, ce qui colle parfaitement à ses personnages et à l’aspect humoristique des histoires.

L’ambiance présente dans ce volume ne sera pas sans rappeler celle de Mon histoire : des personnages un peu excentriques, des situations déjantées, mais également une certaine douceur. Pas de doute, il s’agit bien là de romances, mais des romances plus réalistes et moins édulcorées que ce dont on peut avoir l’habitude. Ne vous attendez pas à de grands drames ou à des scénarios surprenants et improbables ; ce qu’Aruko nous propose ici ce sont plutôt des histoires de la vie ordinaire, mettant en scène des personnages à la fois complexes et intrigants mais qui ne nous sembleront au final pas si éloignés de la réalité. Il ne s’agira pas toujours d’amour fou et ils ne finiront pas forcément heureux avec beaucoup d’enfants, mais c’est ce qui fait le charme de ces romances qui nous laisseront souvent avec le sourire aux lèvres à la fin de la lecture.

Chacune des sept histoires présente des personnages bien différents et à la personnalité bien prononcée. Si certains se révèleront moins attachants que d’autres, on appréciera malgré tout leur originalité qui les éloigne des personnages de shojo classiques. On peut ainsi passer d’une histoire à l’autre sans se lasser car l’aspect répétitif n’est pas réellement présent ; certaines histoires sont plutôt axées humour avec des protagonistes un peu excentriques, tandis que d’autres insistent plus sur le côté romantique et poétique. Le scénario est à chaque fois plutôt simpliste et se concentre surtout sur les personnages, leurs sentiments et leurs relations, toujours du point de vue de l’héroïne.

Au niveau du dessin, si l’on peut ressentir quelques variations selon les histoires, le style de l’auteure est toujours bien présent. Les pages sont généralement bien remplies, notamment dans les histoires plutôt humoristiques, avec beaucoup de cases et des arrière-plans rarement laissés vides. Les gros plans sur les visages des personnages sont réservés pour les scènes-clé et les passages les plus émouvants de l’histoire, ce qui leur donne un impact plus prononcé. Enfin si le style un peu caricatural et « négligé » par moment peut dérouter, on aura vite fait de s’y habituer et même de lui trouver un certain attrait.

Fan de mangas en tout genre avec un goût prononcé pour tout ce qui sort de l'ordinaire et un faible pour les histoires fantastiques.