Connect with us

Japon

L’opération PLAY débarque sur le Playstation Network

Dakus

Published

on

En réponse au « Summer of XBLA » lancé l’année passée sur Xbox 360, et ayant rencontré un succès certain, Sony vient de dévoiler sa contre-offensive, nommée « PLAY »
Le concept est tout con, et se calque sur le système de précommandes. Ainsi, si vous précommandez l’un des gros titres participants, en plus de bénéficier d’une réduction de 20% si vous êtes abonnés au Playstation +, vous aurez droit à différents cadeaux tels que des personnages bonus, des thèmes dynamique ou statique, ainsi que diverses autres petites choses plutôt sympathiques.
Cette première édition débutera le 10 août, pour finir le 20 septembre, et proposera pas moins de quatre nouveaux jeux disponibles à un intervalle régulier. Une semaine, un titre supplémentaire.
Voici la liste des jeux participants, les dates de sorties, et les bonus offerts en cas de précommande :
Street Fighter III: Third Strike Online Edition (sortie le 24 août).
– Prix : 14,99 € (11,99 € si abonné au PSN+),
– DLC débloquant Gill dès le début, 
– Thème Capcom offert.

The Baconing (sortie le 31 août). 

– Prix : 12,99 € (10,39 € si abonné au PSN+),
– Un personnage supplémentaire pour le mode coopératif, 
– Thème statique exclusif offet.

BloodRayne: Betrayal (sortie le 7 septembre). 
– Prix : 12,99 € (10,39 € si abonné au PSN+),
– Thème dynamique offert, 
– Objet exclusif pour le PlayStation Home,
– Thème statique offert.

Renegade Ops (sortie le 14 septembre).
– Prix : 12,99 € (10,39 € si abonné au PSN+),
– Pack “Véhicule et Personnage” gratuit, 
– Thème statique offert.
De plus, si vous craquez pour les quatre avant le 20 septembre, vous aurez droit gratuitement à un cinquième jeu : PayDay – The Heist. Celui-ci étant précommandable entre le 21 et 29 septembre, pour une sortie fixée au 05 octobre, et dont la réservation permettra de recevoir un thème statique supplémentaire. 

Fondateur de Nipponzilla. Cet amateur de mangas, de japanimation et de jeux vidéo japonais n'a peur de rien, et surtout pas de s'intéresser aux œuvres les plus méconnues... au risque de tomber régulièrement sur de belles bouses.