Connect with us

Critique Manga

Notre critique de Bi no Kyoujin X Side

Published

on

Dessinateur : Ike Reibun
Scénariste : Ike Reibun
Editeur : Taifu Comics
Collection : Yaoi
Genre : yaoi, romance, mafia, recueil histoires courtes
Public : public averti
Site officiel : Taifu Comics
Sortie : 6 décembre 2018
Prix : 8,99
Statut de la série au Japon : oneshot

Acheter Site officiel

Résumé

Kabu, le fils du boss a pris Nirasawa sous sa protection. Celui-ci affirme ne rien vouloir d’autre que de rester à ses côtés. Voyant qu’il commence à vraiment s’attacher à Nirasawa, Kabu décide de coucher avec lui pour la première et dernière fois avant de s’en séparer… Découvrez comment la romance liant Kabu et Nirasawa a commencé !

Notre critique

Avec ce recueil d’histoires courtes d’Ike Reibun, l’éditeur Taifu Comics propose aux fans une immersion très sex(y) dans le quotidien de ses personnages. Encore plus osé que les précédents volumes de la saga Bi no Kyoujin, Bi no Kyoujin X Side porte bien son nom !
En dehors de quelques éléments nous contant les débuts de la passion dangereuse Kabu-Nirasawa et des dialogues exprimant le conflit des sentiments avec le désir, la majeure partie de ce tome est dévouée aux jeux amoureux poussant toujours plus loin la confiance des couples. Seule l’histoire courte No Equal présente un récit plus calme et posé d’un couple qui a peiné à s’accepter pour finalement vaincre ses propres craintes. Les 5 autres histoires explorent sans pudeur tout l’éventail du désir que le couple vedette éprouve et ne manque aucune occasion d’exprimer.
Si les fans de la mangaka seront heureux de retrouver leurs personnages fétiches, les autres pourront être déçus par le manque d’étalage sentimental au profit du sexe. Néanmoins, on apprécie de découvrir la pérennité des liens Kabu-Nirasama comme la variété scénaristique dont fait preuve Ike Reibun en nous plongeant au cœur d’une tragédie mi-haine mi-amoureuse situé dans un Japon médiéval aux riches détails graphiques avec La Corde du Destin.
Le dessin reste digne de la patte Ike Reibun, travaillé pour mettre en valeur la sensualité de ses protagonistes, usant de tous les artifices imaginables sans omettre de traduire les émotions sur les visages, le tout dans une mise en cases plutôt dynamique.

Rédactrice manga de Nipponzilla. Dévoreuse manga, BD et livres en tous genre, bavarde absolue, elle s’attaque à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un bon titre et qu’importe les déceptions, elle s’acharne pour vous dénicher des perles.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

two × = six