Connect with us

Critique Jeux Vidéo

Notre critique de Golden Force

Published

on

Éditeur : Pixel Heart
Développeur : Storybird Games
Genre : Aventure Plates-Formes
Version testée : PlayStation 4
Autre supports : Nintendo Switch, PC, Xbox Series, Xbox One
Langue : Textes en français
Classification : + 7 ans
Sortie en France : 1er trimestre 2021
Taille d’origine : 1,00 Go
Prix moyen : 29,99€

Acheter Site officiel

En manque des jeux de plates-formes 2D ? Vous adorez explorer des îles à la recherche de trésors, de mystères ? Si en plus de ça, vous aimez les endroits infestés de monstres à qui il va falloir botter les fesses, on pense avoir trouvé votre bonheur.

Allons chercher le One Pie… euh des trésors !

Le Roi des Démons a jeté son dévolu sur l’île du Muscle, un lieu jusqu’ici paradisiaque et paisible où il faisait bon vivre. Ce monstre y a installé son armée et persécute la population à l’aide de ses généraux. Après avoir utilisé leurs dernières pièces dans les tavernes de l’île, les mercenaires de la redoutable GOLDEN reçoivent un nouveau contrat, tuer ce Roi des Démons. Ils décident donc d’aller le traquer pour pouvoir renflouer leurs caisses !

Vous pourrez explorer quatre îles, chacune d’entre elle vous permettra de visiter des lieux variés et dépaysants. Dans chacun de ces lieux, il y aura plusieurs stages qui mettront vos nerfs à rude épreuve. Divers personnages seront accessibles pour les parcourir, tous avec un gameplay différent, le héros avec une épée, un autre avec une arme lourde etc… Le fait de pouvoir aborder chaque niveau d’une autre manière permet également une bonne diversité mais aussi de s’adapter à chaque joueur pour son confort personnel, un peu à la manière d’un MMORPG.

Un jeu clairement exigeant.

Les niveaux que vous parcourrez ne vous laisseront pas le temps de respirer, des hordes de monstre pourront surgir des deux côtés de l’écran pour vous assaillir à tout moment. Il faudra faire preuve de réflexe pour ne pas mourir. Mais au-delà des réflexes, c’est aussi de la patience que vous devrez acquérir… Chaque ennemi laissera de l’argent derrière lui, des coffres seront également récupérables par-ci par-là. En plus de ça, trois grosses pièces seront dissimulées dans chaque niveau, à vous de les trouver. Si vous essayez de viser le 100% dans chaque stage, vous allez être servis. Par contre, n’espérez pas terminer les niveaux d’une traite la première fois que vous jouerez, le titre n’est pas du tout pensé de cette manière.

On parle bien ici de Die and Retry, une formule à l’ancienne qui vous demande de connaître chaque niveau par cœur pour pouvoir les finir. À la manière de Megaman, Super Ghouls’n Ghosts, le titre peut être extrêmement punitif et frustrant pour les joueurs qui ne seraient pas habitués ! À chaque moitié de niveau, vous affronterez un Boss, voire plusieurs. Vous trouverez souvent des Checkpoints arrivé à ce stade, mais encore une fois le jeu ne décide pas toujours de faire les choses comme le ferait un autre titre, il arrive qu’il s’amuse à vous le mettre juste après avoir battu ces ennemis…

Les gros Boss, quant à eux, ne seront pas de tout repos, vous le verrez d’ailleurs dès le lancement du jeu puisqu’on vous met dans le bain de suite (non, il n’y a aucun jeu de mot). Il faudra découvrir leur pattern et les vaincre en conséquence, et ce ne sera pas si simple que ça, ils sont assez violents et sans pitié !

Golden Force le respect !

Niveau esthétique, le titre est superbe et n’aura pas à rougir devant la concurrence, le travail de Storyboard est vraiment très bon. Les sprites 2D sont réussis, les monstres et les personnages sont joliment animés et les couleurs ont de belles teintes. Ça bouge bien et c’est chatoyant, que demander de plus ? Les bruitages sont agréables et nous immergent parfaitement bien dans la 2D, et les musiques qui nous accompagnent sont loin d’être sans intérêt, nous pourrions même dire qu’elles ont le goût de l’épopée !

On part à l’aventure ?

Golden Force est un jeu punitif, mais très enivrant qui met l’aventure en avant avec un grand A ! Il nous prouve qu’il n’y a pas besoin d’être un Open-World pour donner envie de voyager manette en main. Certes, il ne conviendra pas à tout le monde, principalement aux joueurs exigeants qui cherchent un challenge à relever comme l’époque de la 16bits et qui sont en manque. Oui, il ne révolutionne rien, son système de Level Design est du vu et archi vu, peut-être que les joueurs les plus hardcores ne le trouveront pas si difficile que ça, mais ça fait du bien d’avoir ce genre de titre dans le paysage vidéoludique. Ah, et on vous a dit que vous pouviez jouer en coop ? Que demander de plus ?

Trailer