Connect with us

Critique

Notre critique de The Ancient Magus Bride – Le Fil d’Argent

Saya

Published

on

Scénariste : Yamazaki Koré
Éditeur : De Saxus
Collection : Light-novel
Genre : Suspense, Fantastique
Public : + 14 ans
Contenu : 468 pages
Sortie : 19 novembre 2020
Prix : 19,99€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site Officiel

Résumé

L’auteur de The Ancient Magus Bride s’est entourée de plusieurs auteurs afin de donner vie aux visages familiers de sa série, mais également à de nouveaux personnages. On les découvre ici, dans des scènes inédites, entourés de magie et de créatures folkloriques. En route pour des aventures fantastiques!

Notre critique

The Ancient Magus Bride a, depuis son lancement en 2015, ensorcelé un grand nombre de lecteurs. En 2017, la série bénéficie d’une adaptation en animé. Et maintenant, on peut découvrir l’univers enchanté de son auteure grâce au diptyque Le Fil d’Or et Le Fil d’Argent, qui nous permet de découvrir des protagonistes du manga dans des histoires inédites, mais également de nouveaux héros, qui peuplent cet univers enchanteur.

Dans ce volume, on se retrouve en pleine Seconde Guerre Mondiale, ou alors dans le mystérieux Institut Arkham, mais aussi dans les profondeurs de Wald Abbey ou encore dans de charmants villages. Avec ce tome, on voyage et on fait pleins de rencontres magiques : Kelpies, Bons voisins, Brownies ou encore fées et magiciens. Tous sont réunis pour nous offrir un rêve enchanteur dans leur monde féerique, avec des histoires originales et passionnantes. Et petite cerise sur le gâteau, on retrouve avec plaisir la suite des aventures de Jack L’Eclair.

C’est donc entourée par huit auteurs prestigieux que Koré Yamazaki a réalisé ce second recueil de récits inédits et passionnants, suite au succès rencontré par le premier recueil, intitulé Le Fil d’Or. Chaque histoire est rédigée selon le style littéraire propre à son auteur. L’écriture est toujours de qualité, avec pas mal de descriptions, ce qui permet aux lecteurs n’ayant jamais lu The Ancient Magus Bride de suivre sans problème ces petits récits. Et c’est ce qui fait la force de ces deux ouvrages : pas besoin de connaître la série originale pour apprécier ce diptyque issu de cet univers extraordinaire. A la fin de l’ouvrage, on trouve une présentation de chaque auteur, ainsi que quelques titres représentatifs de leur travail. Ainsi, ces auteurs ne sont plus tout à fait des inconnus pour nous, lecteurs. Chaque récit bénéficie d’une belle illustration en lien avec l’histoire. La couverture de ce volume est superbe, plongeant Elias dans un décor d’hiver de rêve, avec des couleurs froides et sombres, ainsi que quelques touches de rouge bienvenues.

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

thirteen + = sixteen