S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Hikawa Hirokazu
Scénariste : Sakurai Masahiro
Éditeur : Soleil Manga
Collection : Jeux vidéo
Genre : Comédie, Humour
Public : + 6 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 2 septembre 2020
Prix : 6,99€
Statut de la série : Terminée en 25 volumes

Acheter Site Officiel

Résumé

Dans le royaume de Dream Land, il existe un trésor légendaire. Ce trésor s’appelle le Bâton Etoile. Le roi DaDiDou convoite ce trésor et va tout faire pour s’en emparer. Kirby, le plus glouton des héros, va se mettre en travers des projets du roi DaDiDou, grâce notamment à son appétit sans limite.

Notre critique

Les éditions Soleil nous font la joie de nous permettre de retrouver Kirby, la boule rose la plus gloutonne de l’univers des jeux vidéo. Figure emblématique de Nintendo, connu de tous, Kirby nous arrive avec une série qui comprend pas moins de 25 volumes. Est-elle à la hauteur de nos attentes ?

Kirby est une créature rose et ronde, pourvue d’un appétit énorme. Glouton, il avale tout ce qu’il trouve sur son chemin, aussi bien ce qui est comestible que ses ennemis, ou encore des habitants de Dream Land. En plus d’avoir un estomac sans fond, Kirby peut se transformer en ce qu’il a avalé et en copier les capacités.  Naïf, maladroit, limite un peu simple d’esprit, Kirby est toujours accompagné de Chibby, qui le conseille. Lorsqu’il s’exprime, notre boule rose dit souvent « Pepoh » ou d’autres termes approchants. Et comme dans les jeux vidéo, lorsque Kirby mange une sucette, il devient invincible !

Le roi DaDiDou est le principal ennemi de Kirby. A ses côtés, il y a  Poppy et ses nombreux sbires, avec qui il projette de s’emparer du Bâton Etoile, qui lui permettra de réaliser pleins de rêve. Ce grand méchant de l’histoire, pas très intelligent, n’est pas si cruel que ça, même si il ne fait rien sans avoir une idée derrière la tête. Il est souvent la victime des maladresses et de la grande faim de Kirby. Il a la capacité de se transformer… en daurade !

Poppy et Chibby , même si ils sont des personnages secondaires, sont très importants pour les deux protagonistes principaux. Toujours à leurs côtés, ils sont là pour les soutenir et les conseiller au mieux. Chibby est un peu le protecteur de Kirby. Il est assez sévère mais il ne gronde pourtant pas trop Kirby, qu’il évite de quitter des yeux. Le pauvre Poppy, lui, est un peu plus intelligent que le roi DaDiDou dont il est le premier vassal. Hélas, ce dernier ne tient pas souvent compte de ses avis.

Cette série nous plonge dans l’univers des jeux vidéo et en respecte bien la dynamique. On retrouve les personnages qui ont fait le succès du jeu, ainsi que l’univers caractéristique dans lequel évolue notre glouton préféré. Le trait est tout en rondeur, il n’y a pas beaucoup de décors, et le découpage des cases est assez particulier : il varie en fonction des scènes qui s’y déroulent. On se retrouve donc parfois avec de petites cases, et parfois une grande case prend la moitié d’une page. Sans oublier les gros plans de notre héros rose, Kirby ! Le scénario présente des épisodes indépendants les uns des autres, même si tous ou presque ont comme thème la récupération par Kirby du Bâton Etoile volé par le roi DaDiDou.  Il fait également référence à d’autres jeux vidéo très connus tel Donkey Kong ou encore des séries ou des héros de manga que nous connaissons tous, comme Doraemon. Au début de chaque volume, une page nous présente les personnages de cette série, et à la fin, des gags bonus nous sont offerts. Sur les jaquettes, le super-héros Kirby !

Notre critique des tomes 1 et 2 de Les Aventures de Kirby dans les Étoiles

En résumé, voici une série sur un des personnages les plus connus de l’univers des jeux vidéo, qui plaira aussi bien aux jeunes lecteurs affamés qu’aux fans de la première heure ! Vous pouvez sans crainte dévorer ces deux tomes, mais attention à l’indigestion !

Scénario70%
Dessin80%
Édition80%
Originalité70%
Mise en scène 80%
Intérêt sur la durée70%
On a aimé
  • Une des figures emblématiques de Nintendo
  • De l’humour
On a moins aimé
  • Un peu redondant
  • « Pepoh » irritant sur la longueur
75%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.