S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Nakao Takuya
Scénariste : Nakao Takuya
Éditeur : Pika Édition
Collection : Shonen
Genre : Aventure, Fantastique
Public : + 10 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 5 février 2020
Prix : 7,20€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site Officiel

Résumé

Junk vit dans le Royaume d’Avista, où douze grands paladins et sorciers veillent sur la population. Le père de Junk en fait partie et le jeune homme a l’impression de vivre dans son ombre. Subissant une forte pression, Junk se rebelle lors de la cérémonie qui doit faire de lui un sorcier. Un événement imprévu va changer l’avenir de ce jeune rebelle et le forcer à marcher dans les traces de cet illustre père.

Notre critique

Au Royaume d’Avista, la magie fait partie de la vie des habitants. Pour pouvoir la pratiquer, les sorciers doivent créer une baguette, qui est la matérialisation de leur magicae anima, l’esprit magique qui vit en chaque être vivant. Pour cette matérialisation, il faut un souhait puissant et Junk, plutôt que de se se soumettre à ce rite, préfère… l’avaler ! Depuis, il n’a pas de baguette, mais une sorte d’ombre qui lui permet de porter ou d’attaquer en cas de besoin. Junk, par sa rébellion, est devenu le magicien sans baguette, un cas à part dans son monde.

Junk est donc un adolescent, fils d’un des douze paladins, Jean Whattear, l’incarnation du soleil. Depuis tout petit, il a l’impression de vivre dans l’ombre de ce père puissant et assez expansif. Lors de la cérémonie qui fera de lui un sorcier, il refuse de satisfaire aux attentes paternelles. Pourtant, suite à un tragique événement, Junk doit se lancer sur les traces de ce père qu’il ne supporte plus, mais qu’au plus profond de lui, il admire, et son apprentissage commence. Heureusement, il n’est pas seul : Iris, son amie de toujours, qui est plus réfléchie que lui, lui apporte son aide. Cette dernière se laisse moins emporter par ses émotions que notre jeune héros et elle se sert plus de ses méninges lorsqu’elle se retrouve devant un problème. Iris nous fait penser au personnage d’Hermione, dans la saga Harry Potter…

Cette série nous fait très très très vite penser à d’autres shonen du même type, tels que Black Clover ou encore, Naruto, qui est plus ancien. Ici aussi, le héros doit passer des épreuves pour devenir un magicien de grade supérieur et devenir plus fort. Il y a pas mal d’action et on rentre de suite dans le vif du sujet. Le scénario, basique, ne traine pas : Junk se rebelle, une attaque et hop ! Junk veut devenir ce qu’il s’était promis de ne pas être : un paladin ! Malgré un manque d’originalité flagrant, on peut espérer que Pika nous a trouvé une série qui se démarquera de ses grands frères shonen, cités plus haut. Il y a déjà 5 tomes sortis au Japon et la série se poursuit, donc croisons les doigts !

L’auteur est un nouveau venu dans l’univers du manga et Black Shadow est son premier titre. Il est publié sur le site Cycomics de Cygames, qui a déjà réalisé l’adaptation de Granblue Fantasy, également édité chez Pika.

Le dessin est très classique shonen : peu de décors, mise en avant des personnages, beaucoup de lignes de mouvements, des onomatopées traduites et des hachurés moyens à denses en fonction des actions. Sur la jaquette, Junk nous tire la langue, bien dans son genre rebelle. Sous celle-ci, son amie Iris nous fait une couverture plus sage que son ami.

Notre critique du tome 1 de Black Shadow

En résumé, malgré des airs de déjà vu, cette série peut avoir un certain avenir, en fonction de la suite qui lui sera apportée. Pour ce tome, cela démarre fort, avec de l’action et de la magie. Espérons donc que le tome suivant nous surprendra et que cette série se démarquera de ce qui a déjà été fait.

Scénario75%
Dessin80%
Édition85%
Originalité70%
Mise en scène80%
Intérêt sur la durée80%
On a aimé
  • Beaucoup d’action
  • Se lit très vite
On a moins aimé
  • Peu original
75%Note Finale

A propos de l'auteur

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.