Connect with us

Critique

Notre critique du tome 1 de Chastity Reverse World

Published

on

Dessinateur : Amahara
Scénariste : Matarô
Éditeur : Meian
Collection : Daitan
Genre : Aventure, Fantastique
Public : + 16 ans
Contenu : 186 pages
Sortie : 16 juillet 2021
Prix : 6,95€
Statut de la série : En cours de publication

« Depuis son accident, Ichikawa a l’impression que quelque chose a changé… Ses copines font preuve d’une libido débordante et ne s’en cachent pas, tandis que les garçons sont traités comme des objets… Comme si le rapport de force entre les hommes et les femmes s’était inversé ! Elle va alors découvrir un monde où la morale est diamétralement opposée à ce qu’elle connaissait jusqu’alors ! »

Ichikawa Momosa se réveille dans une chambre d’hôpital. Ayant perdu la mémoire, elle ne se soucie pas trop de la raison pour laquelle elle se trouve là. La visite de ses amies, Kawashima et Kanzaki, va lui ouvrir les yeux sur un monde fort différent de celui qu’elle connaît. Ici, les femmes sont de vraies perverses, tandis que les hommes sont les victimes des folies de ces dernières. D’abord étonnée et un peu perdue, Momosa va vite s’apercevoir de cette nouvelle réalité. Son retour en cours va lui faire découvrir un monde qu’elle n’aurait jamais imaginé, où les garçons et les filles ont échangé leur personnalité. Momosa s’interroge : où est passé son double qui vivait dans ce monde lubrique ? En attendant de connaître les réponses à ses questions, la jeune lycéenne va tenter de s’adapter à son nouvel environnement.

Adapté du manga Chasteté inversé – les femmes ont le contrôle paru en 2016 chez Hot manga, voici un isekai qui apporte un point de vue différent et pleins d’humour sur les relations entre les hommes et les femmes. Dans ce monde que l’on découvre en même temps qu’Ichikawa, les hommes et les femmes évoluent dans un univers où la chasteté est inversée. Ainsi, les femmes sont devenues des perverses, grandes consommatrices de littératures érotiques notamment, et elles discutent de sexe à longueur de journée. Les hommes sont souvent victimes d’harcèlement ou d’attouchements de la part des personnages de sexe féminin de tout âge. Ils jouent les timides face à elles et n’ont aucun regard lubrique devant une paire de seins. Même la morphologie des personnages a été échangée : les femmes peuvent jouir et avoir autant de rapports sexuels qu’elles le désirent, contrairement aux hommes qui sont plus limités et beaucoup plus sensibles émotionnellement parlant. Autre exemple : à la place des bars à soubrettes, les femmes peuvent se rendre dans des bars à samouraïs, où l’on peut regarder, mais pas toucher ! Mais Momosa est une jeune fille optimiste et sérieuse, elle n’est pas du genre à se laisser aller et elle va tenter de s’acclimater à ce nouvel environnement. Ce qui ne sera pas toujours simple pour elle car la jeune lycéenne est plutôt sage. Ses deux amies, Kawashima, surnommée « la perverse » par les garçons, et Kanzaki, « la tordue », vont l’aider à se remettre en selle, persuadées que leur amie est encore perturbée suite à son séjour à l’hôpital.

Voici un scénario original, un peu hot, qui aborde les relations hommes/femmes de manière assez différentes des autres titres. Ici, ce qui plait aux héroïnes, ce sont les hommes dénudés et les yaoi, pas les formes généreuses des personnages de sexe féminin… même s’il y en a pas mal dans ce titre. On découvre un éventail de personnages féminins assez varié, avec des traits de caractère forts et chacune ayant ses goûts en matière de plaisir. Les héroïnes sont souvent exubérantes et parfois incontrôlables, mais elles dégagent une certaine fraîcheur à laquelle on ne s’attendait pas nécessairement. Le charadesign est hyper classique, avec de grands yeux et des formes généreuses pour les personnages féminins ainsi que peu de décors. Entre les différents chapitres, il y a des crayonnés issus du scénario que l’on vient de lire. En bonus, on a droit à une petite histoire à la fin du tome. Sur la jaquette, les deux Momosa nous fixent d’un regard qui en dit long sur leurs pensées.

Chastity Reverse World
80 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Pros
Résumé

Voici un titre fort sexy, qui nous présente des héroïnes devenues de vraies caricatures d’hommes, en tant que perverses et harceleuses vis-à-vis de ces derniers qui ont le malheur de croiser leur route. Malgré un titre et un résumé assez aguicheur, on regrette, en tant que lectrice, de ne pouvoir plus se rincer l’œil devant une gente masculine mise à mal, mais ce n’est pas une raison pour bouder ce titre qui dégage pas mal d’humour. Bonne lecture !

Scénario85
Dessin80
Édition80
Originalité85
Mise en scène80
Intérêt sur la durée80
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seventy two ÷ twenty four =