Connect with us

Critique

Notre critique du tome 1 de Dai Dark

Published

on

Dessinateur :  Hayashida Q
Scénariste :  Hayashida Q
Éditeur :  Soleil Manga
Collection :  Shonen
Genre :  Comédie, Science-fiction
Public : + 14 ans
Contenu : 208 pages
Sortie : 16 mars 2022
Prix : 11,95 €
Statut de la série : En cours de publication

« Dans la noirceur de l’espace infini, un jeune homme aux os magiques voyage avec son fidèle Sakadoh pour tenter d’échapper aux parias de l’univers qui veulent lui faire la peau ! Sanko Zaha, un ado qui adore les spaghettis, voyage dans les ténèbres de l’espace infini. On raconte que ses os exauceraient n’importe quel souhait. C’est pourquoi les pires malfrats de l’univers veulent lui faire la peau ! Heureusement, toujours accompagné d’Avakian, son fidèle compère, il n’hésitera pas à désosser gaiement tous ses assaillants. »

Très bonne surprise avec ce 1er tome de Dai Dark. Avec sa couverture un peu effrayante, on aurait pu s’attendre à quelque chose de sombre, voir un peu gore mais dès qu’on soulève la jaquette, qui est en fait transparente, on comprend que l’humour sera le fil conducteur de l’histoire. En effet, Sanko Zaha, présenté sur la couverture, est un jeune homme bien sympathique qui prend tout à la rigolade. Son “Sakadoh“, Avakian n’est pas en reste niveau humour. Son apparence est très drôle et atypique et on peut dire que avec Sanko, ils font la paire. On passe vraiment un bon moment en leur compagnie du début à la fin du tome.

Le pauvre Sanko est pourchassé par tout le cosmos. Il est certain qu’il va continuer à se faire attaquer dans la suite des tomes et nous aurons de beaux combats. Ses armes sont pour le moins atypiques puisque elles sont à base d’un os. On ne sait pas pourquoi les os de Sanko sont spéciaux et le principal intéressé ne semble pas en savoir plus que nous. C’est donc un mystère complet qui plane sur le héro du récit mais ce n’est pas le seul. En effet, nous ne savons pas grand-chose des “Sakadoh” et même si la forme d’Avakian représente bien un sac à dos, nous ne savons pas comment, ni de quoi il est fait. Une sorte d’armée semble aussi à la recherche de Sanko et de son ami Death mais nous ne savons pas non plus grand-chose sur eux et sur leur mission. Plein de choses sont encore à découvrir dans la suite de l’histoire.

Les dessins sont très détaillés mais souvent fort chargés. Mais cela n’empêche pas de bien comprendre ce qu’il se passe, surtout lors des scènes de combat. Cependant entre les nombreux détails et la couleur noir qui est beaucoup utilisée comme pour la “peau des ténèbres” qui recouvre tout le corps de Sanko, on ne sait parfois plus où poser le regard.

Dai Dark
80 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

En conclusion, une très bonne surprise avec ce 1er tome de Dai Dark. On a hâte de voir la suite.

Scénario80
Dessin80
Édition90
Originalité80
Mise en scène75
Intérêt sur la durée85
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

Tombée dans l'univers manga par hasard, elle ne l'a plus lâché et en est devenue passionnée. Plus attirée par le shojo et le shonen, elle n'a pas peur de relever des défis et de découvrir d'autres styles.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WC Captcha eighteen ÷ two =