Connect with us

Critique

Notre critique du Tome 1 de Escale à Yokohama

Published

on

Dessinateur : Hitoshi Ashinano
Scénariste : Hitoshi Ashinano
Editeur : Meian
Collection : Seinen
Genre : Science-fiction, tranche de vie
Public : + 14 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 29 mars 2021
Prix : 6,95 euros
Statut de la série : Terminée en 14 volumes

“Alpha est un robot qui dirige un café perdu dans la campagne dans un Japon peu à peu happé par les eaux. Venez vivre avec elle ses nouvelles rencontres, ses découvertes et ses apprentissages.”

Cette série, publiée au Japon en 1994, est la première de l’auteur, Hitoshi Ashinano. Elle met en scène une zone campagnarde près de l’ancienne ville de Yokohama, sous les eaux au début de la série.

Elle met en scène Alpha Hatsuseno, un robot ayant l’apparence d’une jeune fille. À la demande de son maître, elle gère le café Alpha, dans un endroit reculé près de la mer. Son apparence est celle d’un humain normal. Mis à part ses cheveux verts, elle n’a aucun signe particulier. Elle calme et douce. Son activité principale est de gérer et entretenir son établissement.

Son caractère avenant lui vaut d’être très appréciée par le voisinage.

Près de chez elle se trouve une vieille station service tenue par un vieil homme dont on ne connaît pas le nom. Il passe son temps à surveiller la route, s’occuper de ses champs et à aller aux réunions pour l’administration du village. Le vieil homme a bon caractère et à tendance à ne pas faire payer les pleins d’essence aux personnes qu’il aime bien. Il sait que Alpha est un robot.

Avec lui vit son petit-fils, Takahiro. L’adolescent passe une partie de la journée à pêcher, sinon, il aime bien passer du temps à discuter avec Alpha qui le traite comme un petit frère. Contrairement à son grand-père, il ne sait pas qu’Alpha est un robot.

Dans la crique près de chez eux vit une étrange jeune fille du nom de Misago. Elle a des crocs pointus, est toujours nue et passe son temps à pêcher. Elle est là depuis des années et son apparence n’a jamais évolué. Est-ce un esprit ou quelque chose d’autre ? La seule chose que l’on sait d’elle est qu’elle apprécie la compagnie des enfants mais qu’elle fuit les adultes. Elle a été en contact avec Takahiro à plusieurs reprises.

La série met en scène la vie quotidienne de ces différents personnages. Bien que l’histoire prenne place dans un futur où le Japon est envahi par les eaux, l’ambiance n’y est pas du tout tendue. Au contraire, elle met en scène des communautés d’individus qui vivent sereinement dans un monde où subsistent des reliquats de technologie.

Le village dans lequel se trouve le café de Alpha est essentiellement composé de paysans et de pêcheurs qui vivent simplement du fruit de leur labeur. Il existe encore des véhicules (ce qui justifie la pompe à essence tenue par le vieil homme) mais plus de téléphones portables ou de GPS. Au début du volume, le lecteur voit que Alpha doit se repérer avec une carte routière pour se rendre chez son fournisseur.

Le rôle d’Alpha est très particulier. En effet, c’est un robot capable de boire et de manger, bien qu’elle ne supporte pas les protéines animales. Elle adore les fruits et le café. Sa force est la même qu’un humain normal et elle doit utiliser une carte pour se repérer. Elle a un maître mais ce dernier n’apparaît pas dans ce volume. La seule chose qu’on sait sur lui est qu’il lui a demandé de tenir le café.

Même si cette situation soulève quelques interrogations, elles sont vites oubliées car l’on est vite pris dans ce récit où la simplicité de la vie donne l’impression que les choses ont l’ait tellement plus facile. Le ton général des chapitres donne une impression de bien-être énorme. Il n’y a pas de stress, même dans des situations plus difficiles.

Chaque chapitre est une petite histoire courte. Les histoires sont liées entre elles mais peuvent se lire individuellement sans aucun problème.

L’histoire est mise en scène de manière classique, dans un dessin presque épuré par moment. Les personnages sont bien mis en valeur et le dessinateur prend le temps de s’arrêter sur les paysages pour montrer à la fois les vestiges du Japon que l’on connaît aujourd’hui et souligner le fait que l’on se trouve dans une campagne peu peuplée.

À la fin du volume, une mystérieuse jeune fille se présente au café Alpha pour remettre un paquet à Alpha ainsi qu’un message de son maître. Qui est cette jeune fille ? Quel sera le message délivré à Alpha ?

Escale à Yokohama
90 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Dans un Japon du futur envahi par les eaux, près de l'ancienne ville de Yokohama, se trouve le café Alpha. Il est tenu par un robot ayant l'apparence d'une jeune fille. Dans une époque où la nature semble reprendre ses droits, les habitants semblent vivre les choses sereinement, subsistant de pêche et de culture. C'est dans cette atmosphère douce où la vie s'écoule lentement que le lecteur est invité à faire la connaissance de Alpha, un robot pas comme les autres.

Scénario90
Dessin85
Édition80
Originalité100
Mise en scène90
Intérêt sur la durée95
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

Geekette assumée et grande fan de manga depuis Dragon Ball. J'ai une fâcheuse manie de lire tout ce qui me tombe sous la main, ce qui permet de faire les meilleures découvertes.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

eight + two =