Connect with us

Critique

Notre critique du tome 1 de Ico – le Château de la Brume

Published

on

Scénariste : Miyabe Miyuki
Éditeur : Ynnis
Type : Roman
Genre : Fantastique, Aventure
Public : + 12 ans 
Contenu : 292 pages
Sortie : 1 septembre 2021
Prix : 14,95€
Statut de la série : Terminée en 2 volumes

« À chaque nouvelle génération, le Château dans la brume réclame son dû : le sacrifice d’un enfant né avec des cornes. Une terrible malédiction dont personne ne semble connaître l’origine. À l’aube de ses 13 ans, le jeune Ico voit ses cornes pousser soudainement. Il sait désormais qu’il doit accomplir son funeste destin. Ico s’engage alors dans un bien étrange périple, qui le mènera peut-être à percer les mystères que renferme le Château dans la brume… »

Dans le village de Toksa naît un jeune garçon avec de toutes petites cornes sur la tête. Cet enfant porte une malédiction en lui. Lorsque ses cornes pousseront, il sera donné en sacrifice au Château dans la Brume, afin de sauver les autres habitants du village. Ainsi, à l’âge de 12 ans, Ico voit ses cornes grandir d’un coup et il se retrouve enfermé du jour au lendemain afin d’éviter toute fuite. Le Doyen du village a veillé à faire comprendre à Ico l’importance de son destin dans la survie de ses amis et voisins, et ce dernier accepte sa terrible destinée. Quand son meilleur ami, Toto, veut l’aider à s’échapper, il refuse. Têtu, Toto va tenter de sauver son ami contre son gré…

Avec ce roman de Miyuki Miyabe, on découvre un subtil mélange entre sombre malédiction, aventure et magie, et il est parfois difficile de faire la différence entre le rêve et la réalité. Ico est un gentil garçon, qui a même tendance à être trop parfait, est qui est bien conscient de sa destinée. Ses parents ont été exilé à sa naissance et il a été élevé par le Doyen et son épouse, Oneh, qui l’aime comme son propre fils. Elle s’est attaché à lui et supporte difficilement de devoir, comme le rituel du Sacrifice l’impose, tisser la tunique que portera Ico lors de son dernier voyage. Et c’est en larmes, que cette mère de substitution tisse cette tunique aux motifs bien précis pour cet enfant qu’elle chérit. Le Doyen, même s’il nous apparaît comme détaché et parfois froid, se sent en fait responsable de l’avenir du village et d’Ico. Doit-il choisir un seul parmi tous pour en sauver le plus grand nombre ? Tiraillé, il ne peut que pousser Ico vers son effroyable destinée, et ce malgré l’amour qu’il lui porte. Le Château dans la Brume est à lui seul un personnage dans ce roman. Il est le centre de cette histoire, celui dont tout le monde parle, celui qui est craint par tous, mais dont on ne peut dire du mal, car il est partout et entend tout. Sa sombre aura plane sur toute l’œuvre, il est tapi dans chaque page, dans chaque mot, prêt à fondre sur le village.

Ce roman met en avant le don de soi, le sacrifice ultime qui sauvera tous les autres. A travers des rituels, du prêtre et de ses gardes armés, on comprend la juste colère du Doyen, qui est le seul à faire le sale boulot et qui, en plus, doit affronter le regard douloureux des villageois. Cet homme se sent seul face à tous et face au destin de l’enfant appelé en Sacrifice. Il en souffre, mais il ne doit rien laisser paraître de ses sentiments, afin de ne pas affoler les villageois dont il se sent responsable, comme un père pour ses enfants.

L’écriture de ce roman est fluide, avec beaucoup de détails. On imagine sans peine la vie d’Ico et on vit intensément ses aventures au sein du Château dans la Brume. Il y a une certaine poésie dans le texte et ses descriptions. L’écriture est dynamique et le vocabulaire employé est accessible à tous. Cette œuvre a été imprimée sur du papier de qualité, le texte est bien aéré et il bénéficie d’une belle couverture.

Ico - le Château de la Brume
90 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Voici un premier tome très agréable à lire, avec de l’émotion, de l’aventure et un soupçon de magie. Avec Ico, on découvre une terrible malédiction, mais également un héros bien conscient de sa destinée, qui va lutter contre le Château dans la Brume. Bonne lecture détente, mais également pleine d’aventures !

Scénario90
Dessin0
Édition90
Originalité85
Mise en scène90
Intérêt sur la durée95
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× nine = eighty one