Connect with us

Critique

Notre critique du tome 1 de La Sorcière Invincible

Saya

Published

on

Dessinateur : Shiba Yûsuke
Scénariste : Morita Kisetsu
Éditeur : Soleil Manga
Collection : Shonen
Genre : Comédie, Fantastique
Public : + 12 ans 
Contenu : 208 pages
Sortie : 13 janvier 2021
Prix : 7,99€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

Azusa Aizawa, femme, célibataire, bête de travail. Après avoir vécu uniquement pour son boulot, elle se réincarne en sorcière immortelle dans un autre monde. 300 ans de vie tranquille plus tard, elle a atteint le level 99. Ayant entendu parler de cette jeune fille incroyablement forte, beaucoup d’aventuriers et de dragons viennent à elle. Que va donc devenir son rêve d’un quotidien paisible !?

Notre critique

Azusa est décédée à l’âge de 27 ans d’épuisement professionnel. Elle se voit offrir une seconde vie et elle demande à devenir immortelle ainsi qu’ une petite cabane pour vivre en autosuffisance. Elle veut vivre sa nouvelle vie au calme. Elle se retrouve donc dans un endroit paisible, avec une petite maison toute simple et une tenue de sorcière, avec un grand chapeau. Elle découvre dans la ville proche une guilde d’aventuriers où elle peut troquer des pierres magiques qu’elle récolte en tuant des slimes contre de l’argent. Ainsi, commence sa petite vie faite de tranquillité, de lectures, de jardinage et de quelques slimes. Au bout de 300 ans d’une vie aussi paisible, elle découvre son nouveau statut : elle est level 99. Sa petite vie pépère prend fin car des aventuriers veulent l’affronter. Même un dragon, nommée Raika, fera le déplacement pour affronter cette puissante sorcière des plaines, qui ne doit son niveau qu’à de malheureux slimes.

L’héroïne est une jeune femme décédée fort jeune, qui a tout sacrifié à son travail. Son record personnel est d’avoir travaillé 50 jours d’affilés. Elle a fini par mourir d’épuisement. Un ange lui propose une deuxième vie, qu’il lui souhaite plus heureuse que la précédente. Et pour ce faire, il accepte de lui offrir l’immortalité, ainsi qu’une petite maison dans un monde paisible. Azusa se retrouve dans le corps d’une sorcière des plaines, dans un univers où la magie existe. Elle se réapproprie sa vie, qui avant était entièrement dévouée à son travail.

Elle a des loisirs, du repos, et juste ce qu’il faut d’exercices. A force de tuer des slimes, mais juste ce dont elle a besoin pour vivre, Azusa voit son statut évoluer. Mais elle n’en fait aucun cas, car cela ne l’intéresse pas, tant elle ne pense qu’à sa vie au calme. Mais toute cette tranquillité vole en éclat, quand le bruit de son statut court et dépasse les limites de la ville. Même si son quotidien sera moins paisible, notre sorcière va pouvoir profiter de son nouvel entourage et découvrir des aspects de la vie qu’elle ignorait jusqu’alors.

Ce manga fait la part belle au repos, au fait qu’il ne faut pas trop en faire et qu’il faut prendre son temps. Toutes ces choses, que dans nos vies trépidantes, on délaisse un peu, parfois trop même. Azusa est une sorcière souriante, parfois un peu naïve, mais qui a grand cœur. Elle rayonne de bonté et de gentillesse. Ce scénario original et humoristique est servit par un dessin tout en rondeur et au traits fins. Une certaine naïveté se dégage des personnages et des créatures qui entourent notre sorcière des plaines. Ce tome s’ouvre sur une page couleur et se ferme sur des gags en 4 cases en bonus. Sur la jaquette, on découvre Azusa en sorcière des plaines, avec son grand chapeau et des slimes tous mignons. N’hésitez pas à soulever la jaquette!

Notre critique du tome 1 de La Sorcière Invincible
Conclusion

En bref, on découvre une série qui met en avant les plaisir d'une vie paisible, dans un univers où magie et aventuriers entourent une sorcière bienveillante, le tout avec humour et naïveté. Une belle leçon de vie!

Scénario
85
Dessin
80
Édition
85
Originalité
85
Mise en scène
80
Intérêt sur la durée
90
On a aimé :
L'ôde au reposant 
La bienveillance des personnages 
Slimes sont mignons!
On a moins aimé :
Néant
85

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

one × = nine