Connect with us

Critique

Notre critique du tome 1 de Mon Destin…Entre les Mains des Femmes

Published

on

Dessinateur: Shiosato Jun
Scénariste: Mishima Yomu
Editeur: Delcourt/Tonkam
Collection: Seinen
Genre: Aventure, comédie
Public: + 14 ans
Contenu: 176 pages
Sortie: 22 juin 2022
Prix: 7,99 euros
Statut de la série: En cours

“ Léon est réincarné dans un monde du type jeu vidéo féminin. Un monde contrôlé par des femmes et dans lequel les hommes n’ont aucun pouvoir, aucune possession et dépendent de leur mère ou de leur femme. Seule exception, un groupe de beaux jeunes hommes dirigés par le prince. Opprimé et désespéré, Léon va alors utiliser les connaissances de son ancienne vie pour se rebeller contre ce système.” 

Mon destin… Entre les mains des femmes Tome 1 : un vaste sujet…

La critique de ce premier volume va être assez compliquée à réaliser. Entre mélange de genres compliqués et promesse à moitié tenue, il y a des choses à dire pour ce lancement.

Parlons d’abord du mélange de genres… Nous connaissons bien les mélanges isekai/otome et isekai/aventure. Mais dans cette série, nous rencontrons un mélange isekai/otome/aventure/science-fiction. Bien que l’idée soit audacieuse et intéressante, la mise en place est très compliquée. On se retrouve rapidement baigné dans un fleuve d’informations pour chacun des genres qui donne naissance à un océan de perdition. À la fin du tome, le lecteur se retrouve submergé et une deuxième lecture peut devenir utile pour mettre un maximum de choses en place.

Au-delà de ce premier point, la promesse de l’histoire n’est pas réellement tenue… Dans le résumé, on nous vend : « Léon est transporté dans le monde d’un jeu vidéo. Dans cet univers d’oppression dirigé par les femmes, il va tout faire pour se rebeller ». Dans la réalité, on assiste à une tout autre histoire. L’oppression féminine n’est pas réellement présente et ne se manifeste dans ce premier tome que par une belle-mère odieuse envers Léon. Allons même plus loin, la dominance de la femme sur l’homme n’est pas non plus présente dans le récit. En effet, hommes et femmes sont traités également dans l’histoire (même si l’on ressent le côté privilégié du prince dans la situation). Le lecteur, baigné dans le bain d’informations évoqué précédemment, ne peut ainsi même plus se rattacher à la seule branche solide qui lui restait.

Maintenant, tout n’est pas à jeter non plus dans tout cela. Graphiquement parlant, les dessins sont très bien réalisés avec plusieurs variations de styles. Les personnages sont attachants également par leurs histoires et leurs faiblesses. Mais, il est vrai que tout cela subit malheureusement la mauvaise publicité des points précédents.

Dans le prochain tome, nous espérons que les choses vont arriver à se mettre un peu mieux en place pour que nous puissions profiter pleinement de cette nouvelle série qui part, rappelons-le, d’une idée très originale et audacieuse !

65
65 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Léon se retrouve à devoir finir un jeu vidéo otome sous la menace de sa sœur. Une fois le supplice fini, il s’évanouit et se réveille dans un nouveau monde. Il découvre rapidement que cet univers est celui du jeu vidéo qu’il a dû finir. Cherchant à survivre et à éviter un maximum les ennuis dont il connait la future existence, il se retrouve, malgré lui, impliqué dans ce qu’il voulait ne pas devoir vivre. Entre aventures et histoires d’amour, trouvera-t-il sa place ?

Scénario50
Dessin70
Édition80
Originalité70
Mise en scène70
Intérêt sur la durée50
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

Ayant grandi dans le monde des animés Pokémon, Naruto, Cardcaptor Sakura et de plus grands classiques comme Saint Seyia et Dragon Ball, ce fût assez tard (et par hasard) que je suis tombé dans l'univers du manga. Mais depuis ce premier chapitre de Mär, c'est un vrai plaisir pour moi de compléter ma collection remplie aujourd'hui des plus grandes séries mais aussi de belles découvertes faites au fil des années.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WC Captcha + seventy six = eighty four