S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Okada Atsushi
Scénariste : Okada Atsushi
Éditeur : Doki Doki
Collection : Shonen
Genre : Comédie, Action
Public : + 12 ans
Contenu : 200 pages
Sortie : 5 février 2020
Prix : 7,50€
Statut de la série : Terminée en 6 volumes

Acheter Site Officiel

Résumé

Ryûsei, tout juste débarqué à Nekonaki, est à la recherche d’un chef de loubards avec une balâfre. Il arrive sur le territoire de Taiga et sa bande de délinquants. Ce dernier ne laisse pas les intrus aller et venir à leur guise chez lui, et la baston commence. Ryûsei sort vainqueur et peut devenir chef de la bande à la place de Taiga. La disparition de Mii va rapprocher les deux racailles. A un détail près : ces deux voyaux sont en fait… des chats de gouttière!

Notre critique

Ryûsei est un chat européen tigré brun âgé d’1 an, à qui il manque un bout d’oreille. Il est à la recherche d’un boss tricolore avec une balafre. Ses recherches l’amènent à Nekonaki, ville partagée en différents territoires que se partagent des bandes de chats. Il rencontre Mii, un chat femelle européen seal point du même âge que lui et il ne peut s’empêcher de lui tourner autour lourdement. Ce qui ne plaît pas à Taiga et aux autre mâles de la bande. Cela finit en baston générale. Les Goblin Cat Tails, bande constitutée principalement de chats angoras, veut bâtir un empire félin idéal : tous les chats pourront avoir de la nourriture et un toit, sans réelle rivalité. Pour ce faire, ils recrutent toutes les bandes de chats. Taiga s’y opposant, ils enlèvent Mii. Et c’est reparti pour la bagarre!

Voici une série étonnante. Étonnante de par son originalité, alors que rien dedans n’est nouveau : le style furyô est très répandu au Japon (Pin Pon Dash, Sun-Ken Rock) et les chats sont très à la mode actuellement. Et l’association du furyô et des chats a déjà été réalisée avec le manga Street Fighting Cat en 2014. Mais ici, Okada Atsushi fait un parallèle entre les racailles des rues, c’est-à-dire des êtres humains, et des chats de gouttière. Ainsi des voyous nous présentent des situations typiquement félines comme les rivalités entre mâles, territorialité, ronrons et relations, plus que basiques, entre mâles et femelles. Les affiches et les graffitis sur les murs sont représentés en mode chats, on a donc des trèfles sur les murs, une façon de marquer son territoire. On passe du mode « chat » en mode « humain » sans transition.  Le tout avec humour et baston, bien sûr!

Car le furyô, c’est cela : de la baston, de la bagarre, des mandales qui partent de partout! Les personnages ne dialoguent pas, ils règlent leurs problèmes avec leurs poings. Ce sont des ados bagarreurs, souvent au grand cœur, en proie aux doutes et au mal être, entre le passage de l’adolescences à l’âge adulte.

Le scénario est basique : un chat en cherche un autre, il arrive sur le territoire d’une bande de  chats, il affronte le chef, il gagne et une femelle se fait enlever, donc on s’allie et hop! Baston! Un scénario rapide donc et qui ne s’embarrasse pas des détails : on est là pour la bagarre et la bagarre est présente… sur beaucoup de pages! Et ça défoule!! Notre adrénaline monte et on vit les rencontres intensément entre Ryûsei et les autres félins. Le dessin est agréable et de qualité : traits fins, aussi bien pour les chats que les êtres humains,  et assez détaillé, notamment pour les pelages des chats et la pluie qui tombe du ciel. Les scènes de bagarres sont bien rendues, avec tout l’excès qui permet de bien les suivre, ainsi que de nombreuses lignes de mouvements. Seul bémol, comme il y a beaucoup de scènes de combats, il y a peu de dialogues, donc ce manga va vite, voir très vite à lire, au rythme de l’action de ce volume! Sur la jaquette, Ryûsei au regard bien assuré, en mode chat et en mode humain.

Notre critique du tome 1 de Nyankees

En résumé, voici un nouveau titre hilarant et plein d'action, avec des chats et de la baston, et un bon dessin. De quoi passe un super moment lecture!

Scénario80%
Dessin90%
Édition85%
Originalité85%
Mise en scène90%
Intérêt sur la durée90%
On a aimé
  • Des chats, encore des chats!
  • Un scénario rythmé
  • De la baston bien rendue
On a a moins aimé
  • Trop vite à lire...
85%Note Finale

A propos de l'auteur

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.