S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur: Tomoyuki Hino
Scénariste: Tomoyuki Hino (d’après le jeu d’Atlus)
Éditeur: Mana Books
Collection: Shônen
Genre: Aventure, fantastique
Public: + 12 ans
Contenu: 208 pages
Sortie: 9 juillet 2020
Prix: 7,90 euros
Statut de la série: Terminée en 3 volumes

Acheter Site officiel

Résumé

« La jeune princesse Mercedes vit une vie paisible au Royaume des fées. Mais tout bascule lorsque sa mère la Reine Fée se fait tuer et que Mercedes doit la remplacer dans ses obligations royales. Elle devra alors faire de son mieux pour sauver son royaume de la guerre qui gronde, tout en prouvant à son peuple qu’elle est la digne héritière du trône de Ringford. Mais rien de plus difficile lorsque des personnes mal intentionnées tentent de l’en empêcher. »

Notre critique

Le jeu Odin Sphère est un jeu vidéo RPG en 2D sorti en 2007 sur PS2. Il a été refait pour la PS3, PS4 et la Vita en 2016. Il met en scène 5 royaumes qui se font la guerre à l’aide d’objets magiques. Le jeu a reçu un très bon accueil et est très bien mis en scène tant au niveau de son scénario que de ses graphismes.

Le manga va dans cette même direction et met en avant le personnage de Mercedes, reine du royaume des fées. L’histoire se passe au tout début du jeu et développe les luttes internes du royaume des fées pour la succession. En effet, suite au décès de la Reine des fées, mère de Mercedes, une guerre de succession éclate entre cette dernière et son cousin Melvin.

La princesse Mercedes a été élevée dans de la soie au sein du palais et ne connait pas grand-chose à l’art de la guerre. Elle a appris quelques éléments sur la situation géopolitique mais de manière fort abstraite. Propulsée sur le trône, elle va devoir faire face à la jalousie et à l’ambition de son cousin, tout en devant contrer les attaques des autres royaumes. Son physique très enfantin ne joue pas en sa faveur, ainsi que son caractère pleurnichard. Néanmoins, elle va très vite prendre conscience de ses responsabilités et tenter de remettre de l’ordre dans son royaume afin de ne pas perdre pied face aux autres nations.

Son cousin Melvin est tout son contraire, arrogant et sûr de lui, il estime que le trône lui revient, jugeant sa cousine inapte à occuper une telle fonction. Il préfère utiliser une magie puissante mais destructrice plutôt que de tenter de maintenir l’équilibre du royaume.

Le dessin est fouillé et détaillé. Il est très proche des graphismes du jeu. Il sert bien le récit et met en avant cette ambivalence entre ces graphismes qui semblent illustrer un conte pour enfants alors qu’ils racontent en réalité une histoire assez sombre et violente. Le lecteur doit prendre le temps d’observer les détails car ils font partie intégrante du récit.

L’histoire est prenante et il y a quelques explications qui permettent aux lecteurs n’ayant pas joué au jeu de comprendre la situation et le type de magie utilisé dans cet univers. Le scénario est bien construit et prenant. Le seul bémol est l’apparence et le caractère infantile de la jeune reine qui font qu’il est assez difficile de la prendre au sérieux, du moins pendant la première partie du volume. La mise en scène de l’histoire est bonne. Cependant, limité par l’univers du jeu, le scénario se révèle assez prévisible.

Pour les lecteurs qui auront joué au jeu vidéo, cela permettra de découvrir un pan de l’histoire peu évoqué dans le jeu mais qui s’intègre parfaitement dans la trame scénaristique de ce dernier. Pour ceux qui n’ont jamais joué au jeu vidéo, ils pourront découvrir un univers d’Héroïc-fantasy riche en magie et en événements. Cependant, pour vraiment profiter de cette série, il est quand même recommandé de jouer au jeu afin d’en saisir toutes les subtilités et de comprendre tous les détails, qu’ils soient visuels ou narratifs.

Mana Books propose une édition soignée avec quelques pages couleurs et une très belle illustration sur la jaquette. Entre chaque chapitre, il y a une page explicative qui donne des renseignements sur un élément de l’histoire que l’on retrouve également dans le jeu.

Accessible aux lecteurs dès 12 ans, il permet de découvrir un univers riche d’histoires et de magies.

Notre critique du tome 1 de Odin Sphère

Un vrai monarque ouvre la voie qu'il s'est donné de suivre de ses propres mains. - Mercedes

Scénario80%
Dessin95%
Édition85%
Originalité80%
Mise en scène85%
Intérêt sur la durée85%
On a aimé
  • Le dessin
  • Le rendu de l'univers du jeu vidéo
On a moins aimé
  • Un scénario prévisible
85%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.