Notre critique du tome 1 de Pokémon – Epée et Bouclier

Dessinateur : Yamamoto Satoshi
Scénariste : Kusaka Hidenori
Éditeur : Kurokawa
Collection : Shonen
Genre : Aventure, Fantastique
Public : + 8 ans 
Contenu : 192 pages
Sortie : 14 janvier 2021
Prix : 6,90€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

Arnold est un jeune dresseur inexpérimenté qui arrive dans la région de Galar. Sa rencontre avec un gigantesque Pandarbare va lui permettre de rencontrer Epée et Bouclier, un duo de dresseurs Pokémon qui espère participer au Défi des Arènes. Arnold décide de les accompagner dans leurs aventures.

Notre critique

Arnold est un jeune dresseur Pokémon débutant qui vient de s’installer dans la région de Galar. Dans cette région, les Pokémon ont une apparence différente. C’est ainsi qu’il croise la route d’un gigantesque Pandarbare. Manquant de tomber d’une falaise, il est sauvé par Épée et Bouclier, un facétieux duo de dresseurs Pokémon. Ce duo rêve de participer au Défi des Arènes, dans les 8 stades de Galar. Ils font route avec la Professeure Magnolia, experte en Pokémon. Arnold décide de les accompagner dans leurs aventures et le voici aux premières loges pour assister au Défi des Arènes : ses nouveaux amis se sont fait remarquer par Tarak, le Maître de Galar, qui les a recommandé pour le tournoi. L’aventure commence pour nos nouveaux amis et leurs Pokémon!

Basés sur le jeu vidéo Pokémon Épée et Pokémon Bouclier, voici le manga qui nous fait voyager dans cet univers luxuriant. Entre montagnes enneigées, campagnes paisibles et villes modernes, on explore la région de Galar et ses Pokémon particuliers. Car ici, les Pokémon peuvent se dynamaxés, c’est-à-dire, devenir gigantesque. C’est une aptitude propre aux Pokémon de la région de Galar. Comme dans toutes les séries Pokémon, on découvre également de nouveaux Pokémon. Tout le scénario tourne autour de 3 personnages : Arnold, qui joue le rôle du lecteur qui découvre cet univers, ainsi qu’Épée et Bouclier, jeunes dresseurs Pokémon qui comptent bien participer au Défi des Arènes. Épée est un jeune garçon issu d’une longue lignée de forgerons. Il met son savoir-faire au service des Pokémon en prenant soin de leur attirail. Bouclier est une génie en informatique. Elle assiste la Professeure Magnolia dans ses recherches. Bouclier aime rire, tandis qu’Épée semble plus posé. Sur leur route, ils rencontrent Tarak, Maître Pokémon invaincu de Galar, ainsi que Sonya, la petite-fille du Professeure Magnolia. Comme sa grand-mère, elle se spécialise dans les légendes de Galar. Et bien sûr, il y a toute une gamme de Pokémon à leurs côtés, comme Palarticho, Pandarbare ou encore Larméléon.

On retrouve ici tout ce qui fait le succès des Pokémon : de nouveaux défis d’Arène, des dresseurs puissants, de nouveaux Pokémon, ainsi que des héros qui vont devoir se dépasser pour devenir les nouveaux maîtres Pokémon. La structure du scénario est classique, mais cela fonctionne et on accroche directement aux aventures de ces nouveaux héros très farceurs. Ils sont pleins d’énergie, toujours de bonne humeur et souriant. A leurs côtés, on revoit les bases de la relation entre dresseur et Pokémon, et on découvre une nouvelle région issue de l’univers Pokémon, ainsi que le phénomène Dynamax et les étoiles-voeux. Le dessin est un peu naïf, simpliste, aux trait assez rond et peu détaillé. Les personnages ont de grands yeux. Un dessin qui plaira à tous les jeunes lecteurs, qui est le public visé en premier par cette série. Entre chaque chapitre, on peut en apprendre plus sur les secrets du phénomène Dynamax. Sur la couverture légèrement cartonnée, on peut voir Épée, Bouclier, Tarak et leurs Pokémon.

Notre critique du tome 1 de Pokémon – Epée et Bouclier
Conclusion

Voici une série qui s'adresse aux jeunes lecteurs et aux fans de la licence. Très classique dans sa construction, ce tome suit la trame de tous les shonen et des autres séries Pokémon, avec de jeunes héros qui doivent s'affronter dans des Arènes pour devenir des maîtres Pokémon. Attrapez-les tous!

 
Scénario
75
Dessin
80
Édition
80
Originalité
75
Mise en scène
80
Intérêt sur la durée
80
On a aimé :
Des Pokémon!
Des héros pleins d'énergie
On a moins aimé :
Scénario trop classique
80