Connect with us

Critique

Notre critique du tome 2 de Buchimaru Chaos

Hitaka

Published

on

Dessinateur : Tsutomu Ohno
Scénariste : Tsutomu Ohno
Éditeur : Doki-Doki
Collection : Seinen
Genre : Aventure, Fantastique
Public : + 14 ans
Contenu : 160 pages
Sortie : 5 juin 2019
Prix : 7,50€
Statut de la série : Terminée en 3 tomes

Acheter Site Officiel

Résumé

Buchimaru et Tadamuki sont toujours sur les traces de Byakuya. Le Clan des Corbeaux est lui aussi passé à la vitesse supérieure et a lancé à leur poursuite “Ikaru le cannibale”, connu pour faire macérer dans l’alcool des morceaux de ses ennemis vaincus afin de s’approprier leur puissance, et de son acolyte Tarôsa. Haizumi, toujours décidée à aider Buchimaru, rejoint le groupe d’assassin. Une fois le jeune ninja et l’esprit gardien rattrapés, un violent combat commence et Tadamuki n’hésite pas à trahir Buchimaru et à le laisser aux mains des assassins. Ikaru n’a qu’une idée en tête, arracher la meilleure partie du corps de Buchimaru, qui lui offrira ainsi sa force et pour connaître le point fort du ninja, rien de mieux qu’un face à face. Buchimaru n’est pas de taille contre Ikaru mais quand ce dernier menace Byakuya, il libère la malédiction qui le possède. Après le combat, blessé, Buchimaru est soigné par Yuzu, la fille de l’esprit gardien Mayuna. Le jeune homme se retrouve alors piégé dans une ville hors du temps qu’a créé Mayuna après avoir été blessé, afin que le mal qui s’y propage ne touche pas le monde extérieur. Comprenant la souffrance de Yuzu, très attachée à son père et qui se retrouve dès lors seule, Buchimaru décide de l’aider. De leur côté, le clan des corbeaux, croyant que le ninja est mort, est passé à leur cible suivante: Byakuya. La jeune femme a déjà tué de nombreux esprits gardiens et commence à se faire à son nouveau bras. Mais alors qu’elle veut s’en prendre à Haizui, Buchimaru s’interpose. Le maître et l’élève se retrouvent enfin mais sont-ils toujours dans le même camp?

Notre critique

C’est Byakuya, l’un des personnages principaux, qui inaugure la couverture de ce 2ème tome de Buchimaru Chaos. La jeune femme reste toujours aussi mystérieuse dans ce 2ème volume et peu de choses nous sont révélées à son sujet. Elle continue ses combats contre les esprits gardiens mais quel est son but? Elle semble avoir une soif de vengeance féroce mais envers qui et quel en est la raison, tout cela reste un mystère. Il ne reste déjà plus qu’un tome à la série et on ne peut qu’espérer que la fin ne sera pas bâclée.

Le côté sombre du récit est toujours bien présent avec les multiples combats, les mystères qui planent sur les personnages et les différents esprits gardiens qu’on se demande encore si ils sont amis ou ennemis. Les nouveaux personnages viennent intensifier ce sentiment de danger et d’angoisse avec notamment Ikaru qui boit des alcools, où des bouts de chair humaine macèrent.

Plusieurs nouveaux venus font leur apparition dans ce tome mais comme pour nos héros peu de choses sont dévoilées à leur sujet. Le mystère est le maître mot de cette histoire et les personnages ne font pas exception à la règle. Il est dommage qu’ils ne soient pas mieux décrit et présenter mais la série ne comptant que trois tomes, il est difficile de s’étendre sur des détails.

Buchimaru devient plus sérieux et le caractère du héro change drastiquement dans ce volume. Ce revirement est assez perturbant car on ne s’attend pas du tout à cette attitude vu comment le ninja nous est présenté dans le 1er tome. Alors qu’il semblait désemparé après avoir été maudit, ce qui est compréhensible, il arrive maintenant parfaitement à utiliser ce pouvoir et à volonté. Cette maîtrise est soudaine et un peu déroutante. De nouveau, la série étant courte, le héro ne peut qu’évoluer rapidement mais c’est dommage et on peut perdre facilement de l’intérêt pour l’histoire.

Des éléments sont mis en place dont on peut se poser des questions sur l’utilité. En effet, on nous apprend que Haizumi a des sentiments pour Buchimaru mais il semble logique qu’aucune romance ne pourra être mise en place vu qu’il ne reste qu’un volume à paraître. Cette information supplémentaire est un peu frustrante puisque l’on sait qu’il n’y aura probablement aucun développement.

Au niveau graphique, les scènes d’actions sont peu naturelles. On a l’impression que les combats sont saccadés et on a un ressenti d’une scène assez figées. Des lignes de vitesse et des onomatopées viennent agrémentées les nombreuses scènes de combat et quand elles sont prises individuellement, chaque case est très détaillée.

Les personnages sont très variés et travaillés. De gros plans sur leur visage permettent de voir tous leurs détails avec, pour les héroïnes, de grands yeux qui transmettent très bien leurs émotions. Les esprits gardiens sont eux aussi bien détaillés et plus variés les uns que les autres.

Les arrière-plans sont diversifiés mais toujours sombres. Beaucoup de détails viennent agrémenter les fonds nous donnant un bon aperçu des différentes zones et types de terrain que traversent les héros. Les scènes de combats quant à elles sont assez épurées avec de gros plans sur les personnages montrant très bien certains moments forts, notamment quand Buchimaru retrouve Byakuya.

Tombée dans l'univers manga par hasard, elle ne l'a plus lâché et en est devenue passionnée. Plus attirée par le shojo et le shonen, elle n'a pas peur de relever des défis et de découvrir d'autres styles.